L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision annonce aujourd’hui le retour de son programme d’apprentissage pour les réalisatrices (Women Director Apprenticeship Program) qui inclura cette année des participantes francophones. L’organisation profite également de l’occasion pour présenter son nouveau partenaire principal, Netflix, et le soutien renouvelé du projet Artistes émergents RBC et du Fonds des médias du Canada. Les candidatures au convoité programme seront acceptées dès demain, et les créatrices qui souhaitent postuler pourront le faire en ligne gratuitement. La période d’inscription s’échelonnera du vendredi 18 mai au vendredi 15 juin 2018.

«À une époque où tous les secteurs de notre industrie reconnaissent finalement que les réalisatrices ont traditionnellement été sous-représentées, nous sommes heureux d’offrir le programme d’apprentissage pour les réalisatrices pour une deuxième année», affirme Beth Janson, chef de la direction de l’Académie. «C’est aussi très motivant de pouvoir compter sur le soutien de notre nouveau partenaire Netflix qui permettra à des femmes travaillant au Québec d’intégrer le programme.»

Le programme d’apprentissage pour les réalisatrices vise à donner aux réalisatrices émergentes* de partout au pays l’occasion de développer leur carrière et de perfectionner leur art. Le programme intensif de six mois se déroulera de septembre 2018 à mars 2019. Il jumèlera chaque apprentie avec une réalisatrice établie travaillant déjà sur un projet qui agira comme mentore.

Les réalisatrices émergentes sélectionnées bénéficieront d’une formation sur le terrain, d’un accès à des discussions virtuelles avec des professionnels de l’industrie et des cinéastes, d’une rencontre de deux jours au sommet avec les cadres de l’industrie durant le Festival international du film de Toronto (TIFF), d’un accès aux conférences pendant le festival, et d’une adhésion d’un an à l’Académie. Jusqu’à huit candidates seront choisies.

« Chez Netflix, nous sommes constamment à la recherche des meilleures histoires. C’est pourquoi nous sommes fébriles de nous associer à l’Académie pour développer le programme d’apprentissage pour les réalisatrices qui inclura désormais des participantes francophones», révèle Dominique Bazay, directrice de la production jeunesse chez Netflix. «Nous avons pris un engagement envers la communauté créative canadienne, car nous croyons au talent d’ici. Nous sommes heureux d’investir dans des programmes tels que le programme d’apprentissage pour les réalisatrices qui vise à développer l’expertise de la prochaine génération de réalisatrices qui créeront des histoires pour le Canada et pour le reste du monde. »

Le programme inauguré l’an passé a connu un grand succès. Les six apprenties, Anna Cooley, JJ Neepin, Reem Morsi, Aisling Theresa Chin-Yee, Leah Johnston et Jen Walden, ont été accueillies au TIFF, au Festival du film de Whistler et à la Semaine du Canada à l’écran. Elles ont aussi eu l’occasion de recevoir du mentorat sur les productions de La servante écarlate (The Handmaid’s Tale), de Dre Mary : mort sur ordonnance (Mary Kills People), de Survivant désigné (Designated Survivor), du nouveau long métrage de Patricia Rozema Mouthpiece, de Red Snow de Marie Clements, et du nouveau projet interactif et narratif de réalité virtuelle du studio Secret Location. Les participantes ont aussi eu la chance d’avoir des discussions virtuelles avec des professionnels de l’industrie, notamment les producteurs Stephanie Morgenstern et Mark Ellis, le scénarimagiste Sam Hudecki, le directeur photo Luc Montpellier, et le premier assistant-réalisateur Michael Lerman.

Les inscriptions seront revues par un groupe varié de réalisateurs, de producteurs et de cadres établis qui identifieront une courte liste de 12 candidates avant le 6 août 2018. Les participantes sélectionnées participeront à des entrevues avec un comité de sélection et les candidates retenues pour le programme seront annoncées à la fin du mois d’août 2018.

L’Académie au Québec organisera une séance d’information à l’ARRQ le 30 mai prochain à 16h pour présenter le programme de mentorat et répondre aux questions des candidates potentielles. Pour confirmer votre présence, veuillez communiquer avec l’Académie à l’adresse [email protected]

Pour plus d’informations sur le projet et les détails concernant les critères d’admission, visitez le site Web de l’Académie .

*Aux fins du programme, une réalisatrice émergente est définie comme une personne qui a travaillé dans l’industrie et qui possède le crédit de réalisatrice ou d’assistante à la réalisation pour l’un des projets suivants : un long métrage, un minimum de deux courts métrages, un minimum de 15 minutes de contenu numérique tous formats confondus ou un minimum d’un vidéoclip.

À propos de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision
L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision est la plus grande organisation professionnelle artistique à but non lucratif au Canada. Nous avons pour mandat de reconnaitre, de prôner et de célébrer le talent canadien dans les secteurs du cinéma, de la télévision et des médias numériques.

Nos membres, au nombre de plus de 4500, comprennent des icônes et des professionnels de l’industrie, ainsi que des artistes émergents et des étudiants. Collectivement, nous offrons des programmes de perfectionnement professionnel et des possibilités de réseautage qui favorisent la croissance, l’inclusion et le mentorat au sein de l’industrie.

Pour des renseignements sur l’adhésion et la programmation, visitez le academie.ca.

À propos de Netflix
Avec 125 millions d’utilisateurs dans plus de 190 pays et plus de 140 millions d’heures de programmes visionnés par jour, dont des séries, des documentaires et des longs métrages originaux, Netflix est le leader mondial du divertissement en ligne. Les abonnés Netflix bénéficient d’un accès illimité aux programmes n’importe où et à n’importe quel moment, sur les écrans connectés. L’utilisateur peut regarder, suspendre et reprendre la lecture de ses programmes à tout moment, sans publicité.

À propos du projet Artistes émergents RBC
La Banque Royale du Canada est, selon la capitalisation boursière, la plus importante banque du Canada et l’une des plus grandes banques du monde. Elle est l’une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et offre, à l’échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d’assurance, des services aux investisseurs ainsi que des services liés aux marchés des capitaux. Elle compte plus de 80 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d’entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 37 autres pays. Pour de plus amples renseignements, visitez le site rbc.com.

Depuis 2003, les investissements de RBC dans les organisations artistiques ont dépassé 72 millions de dollars. Depuis 2015, plus de 8000 artistes ont été supportés par le programme d’Artistes émergents. En 2017, la fondation RBC a donné 7,3 millions de dollars par l’entremise du projet d’Artistes émergents à plus de 130 organisations au Canada, aidant à combler l’écart pour plus de 2700 artistes émergents. Pour plus d’informations, visitez le http://www.rbc.com/collectivites-durabilite/index.html.

À propos du Fonds des médias du Canada
Le Fonds des médias du Canada (FMC) favorise, développe, finance et promeut la production de contenus canadiens et d’applications pour toutes les plateformes audiovisuelles. En outre, il oriente les contenus canadiens vers un environnement numérique mondial concurrentiel en soutenant l’innovation de l’industrie, en récompensant le succès, en favorisant la diversité des voix et en encourageant l’accès à des contenus grâce à des partenariats avec les secteurs public et privé. Le FMC reçoit des fonds du gouvernement du Canada et des distributeurs de services par câble, par satellite et par IP du pays. Veuillez visiter cmf-fmc.ca