Organisée par Culture pour tous en collaboration avec le Moulin à Cie, La Fabrique et l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), la troisième édition du Hackathon des Journées de la culture s’est tenue simultanément à Rouyn-Noranda, Saguenay et Sherbrooke tout au long de la fin de semaine. C’est hier après-midi que les jurys ont rendu leur verdict et couronné une équipe dans chaque ville. Par équipes, les concepteurs des projets gagnants, L’opportun, Improbible.com et Alt Data, se verront remettre une bourse de 1 000 $.

Durant les trois jours des Journées de la culture, programmeurs, designers et passionnés d’interactivité, de culture et de numérique étaient invités à mettre en commun leurs connaissances et leur créativité pour développer un projet visant l’accessibilité de la culture par le numérique.

Au terme de ces trois jours de marathon, la centaine de participants réunis au Moulin à Cie à Saguenay, au Petit Théâtre de Rouyn-Noranda et à La Fabrique à Sherbrooke ont présenté leurs projets respectifs aux membres des jurys et au public venu participer aux activités offertes durant les hackathons et assister au dévoilement des résultats. #HackCultureQC

Les projets gagnants

Lauréats à Rouyn-Noranda
Titre du projet : L’opportun

Membres de l’équipe :
« Les opportunistes » : Valentin Bisschop, Timothée De Bouville, Mavric Floquet, Olivier Gauthier, Staifany Gonthier, Vianney Van Henis.

Description du projet :
L’opportun est une application qui permet de connaître et d’organiser l’offre culturelle d’une région donnée de manière à ce que le public puisse participer à un maximum d’activités sans rien manquer. L’application donne accès à un répertoire d’événements géolocalisés permettant aux utilisateurs de trouver des activités à proximité. Elle les invite également à échanger avec la communauté de manière ludique pour marquer le territoire de leur empreinte.

Lauréats à Saguenay
Titre du projet : Improbible.com – Le compagnon idéal pour votre ligue d’impro

Membres de l’équipe :
François Dessureault, Gabriel Le Breton, Juan Pablo Aguilar Lliguin, Maxime Morin et Samuel Taillon, avec la participation de Jean-Pierre Gravel.

Description du projet :
Pour fêter les 40 ans d’histoire de l’improvisation théâtrale au Québec, l’équipe d’Improbible.com a créé une application mobile visant à accompagner les ligues d’improvisation et leur public. Cet outil ajoute une touche de technologie à l’activité traditionnelle tout en préservant la culture bien établie des ligues d’impro. Faciliter l’organisation des soirées d’improvisation et améliorer les interactions entre les organisateurs et le public, voilà l’ambition de l’Improbible.

Lauréats à Sherbrooke
Titre du projet : Alt Data

Membres de l’équipe :
Anthony Agazzi, Jérémie Lamoureux Bélair, Thomas Fredericks, Philippe-Aubert Gauthier, Gerald Rossbacher, Ezra Teboul, Simon Valiquette.

Description du projet :
À Sherbrooke, on souhaitait jumeler artistes et programmeurs, et la mission de la fin de semaine était de rendre le numérique accessible par la culture plutôt que l’inverse. Trois dispositifs numériques artistiques portant sur le vaste thème des « données » ont ainsi été présentés.

L’équipe gagnante a proposé une réflexion sur l’abondance et la valeur des données massives, mieux connues sous le terme anglais de big data. Les lauréats ont créé une œuvre numérique audiovisuelle qui amalgame une suite de requêtes de données formulées par de vrais utilisateurs, des images et des articles scientifiques pouvant (ou non) représenter l’information recherchée.

Merci aux membres des jurys
À Rouyn-Noranda : Aude Weber-Houde, professeure invitée en médias numériques à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Maude Labrecque-Denis, vice-présidente exécutive de Productions Balbuzard à Rouyn-Noranda, Rosalie Chartier-Lacombe, directrice générale du Petit théâtre à Rouyn-Noranda. À Saguenay : Guylaine Simard, directrice du Musée du Fjord, Jocelyn Robert, coordonnateur régional de Télé-Québec Saguenay-Lac-Saint-Jean, président de Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean et administrateur du Festival des musiques de création, Louis-Raphael Tremblay, fondateur d’Ellipse Synergie. À Sherbrooke : Jean-Marc Allard, de SociéTIC, Éric Desmarais, directeur général de Sporobole, Étienne St-Amant, artiste, Guillaume Lachance, avocat, Alexandre Moïse, professeur à l’Université de Sherbrooke.

Merci aux partenaires
À Rouyn-Noranda : UQAT, Desjardins, Petit Théâtre, Les CoCréatives, la Fondation de l’UQAT. À Saguenay : Le Moulin à cie, Stratéolab, Festival Regard, Ellipse Synergie, Bang, Touttout et Les Architectes Associés. À Sherbrooke : La Fabrique, Sporobole, la salle Le Tremplin, Axial, SociéTIC.

Les Hackathons des Journées de la culture s’inscrivent dans le Volet numérique Bell de l’événement, élaboré dans le cadre du Plan culturel numérique initié par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Journées de la culture : une 21e édition aux couleurs du patrimoine culturel !
Tout au long de la fin de semaine, la population des quatre coins du Québec a souligné les 21es Journées de la culture sous le signe du patrimoine culturel. Des rencontres intimistes aux événements à grand déploiement, on a célébré partout l’importance des arts et de la culture. Culture pour tous salue l’implication de centaines d’artistes, d’artisans, de travailleurs et d’organismes culturels grâce à qui, cette année encore, le public a eu un accès privilégié à la culture. Les organisateurs tiennent aussi à remercier les six ambassadeurs de l’événement – Christian Bégin, Les sœurs Boulay, Gardy Fury, Émilie Monnet et Bryan Perro -, artistes engagés dans leur industrie et entièrement dévoués à la cause de la culture, ses grands partenaires, le ministère de la Culture et des Communications et Hydro-Québec, ses partenaires associés, La Coop fédérée et Bell, ainsi que ses très nombreux partenaires de réalisation.

La 22e édition des Journées de la Culture se déroulera les vendredi 28, samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018.

Culture pour tous
Les Journées de la culture sont orchestrées par Culture pour tous, organisme qui s’est donné pour mission de contribuer à faire reconnaître les arts et la culture comme dimensions essentielles du développement individuel et collectif en favorisant la participation des citoyens à la vie culturelle. Depuis 20 ans, cet OBNL multiplie les manières et les occasions de faire rayonner la culture dans toutes les sphères d’activités, du milieu scolaire au milieu du travail.