Ragnar Jónasson est né à Reykjavik en 1976. Grand lecteur d’Agatha Christie dès son plus jeune âge, il entreprend la traduction, à dix-sept ans, de quatorze de ses romans en islandais. Avocat et professeur de droit à l’Université de Reykjavik, il est aussi écrivain et le cofondateur du Festival international de romans policiers Iceland Noir. C’est l’agent d’Henning Mankell qui a découvert Jónasson et vendu les droits de la série Dark Iceland dans plus de vingt pays. Après Snjór et Mörk, Nátt (De la Martinière) paraîtra le 17 avril.

Par une lumineuse nuit d’été, sur les paisibles rivages d’un Fjord à l’extrême nord de l’Islande, un homme est retrouvé, battu à mort. Ari Thór, de la police locale de Siglufjörður, est envoyé sur les lieux. Mais il n’est pas seul. Une jeune reporter de Reykjavik, en mal de sensations fortes, se met en tête de venir enquêter elle aussi. Le silence et les non-dits pèsent sur l’affaire, comme l’épaisse fumée noire du volcan qui paralyse le pays, alors qu’une course contre la montre s’enclenche pour empêcher le tueur de perpétrer un nouveau meurtre… Sombre, terrifiant et complexe, Nátt est un exceptionnel roman policier d’atmosphère, écrit par une des étoiles montantes du polar nordique.

Ragnar Jónasson participera au volet Ciels du Nord du Festival international Metropolis bleu

Vendredi 27 avril
De 20h à 21h30 : Ragnar Jónasson and Dark Iceland / Place des arts, salle Claude-Léveillée
Entrevue, en anglais, animée par Dennis Trudeau

Samedi 28 avril
De 12h30 à 13h45 : Parfum du Nord / Place des arts, espace culturel Georges-Émile Lapalme
Discussion, en français et en anglais, sur les liens entre l’œuvre des auteurs invités et les ciels du Nord animée par Anne Lagacé Dowson
De 14h30 à 15h30 : The sleuth in crime fiction: good cop, bad cop / Hôtel 10, salle Jardin
Discussion, en anglais, sur la création des personnages de détectives animée par Jeannette Kelly

Dimanche 29 avril
De 12h à 13h : Babel bleu 2 / Hôtel 10, salle Godin
Lectures d’extraits, dans la langue d’origine, animées par Marika Ivert