Chef de file de l’animation d’auteur depuis plus de soixante-quinze ans, l’Office national du film du Canada (ONF) présente douze nouveaux courts métrages au Festival international de l’animation d’Ottawa 2017 (OIAF), dont huit en compétition officielle : TESLA : LUMIÈRE MONDIALE (THE TESLA WORLD LIGHT), de Matthew Rankin ; Manivald, de Chintis Lundgren ; La maison du hérisson (Hedgehog’s Home), d’Eva Cvijanović ; La montagne de SGaana (The Mountain of SGaana), de Christopher Auchter ; Vie simulée (Simulated Life), de Malcolm Sutherland ; ainsi que trois films de Chris Lavis et Maciek Szczerbowski, soit On boit trop (We Drink Too Much), On mange de la merde (We Eat Shit) et Carré Saint-Louis (Square Saint-Louis).

Quatre autres films de l’ONF, dont deux nouvelles œuvres d’animateurs oscarisés, sont projetés dans la catégorie Canadian Panorama : le plus récent film de Torill Kove, Rubans (Threads) ; le court métrage d’Éléonore Goldberg Mon yiddish papi (My Yiddish Papi), présenté en première mondiale ; J’aurai ta peau (Skin for Skin), de Kevin D. A. Kurytnik et Carol Beecher ; ainsi que Sois cool (Be Cool), réalisé par Chris Landreth pour la série Déchéance publique (Naked Island).

L’ONF propose aussi une expérience en réalité virtuelle (RV) de Theodore Ushev, une rétrospective de l’œuvre de l’animatrice canadienne d’avant-garde établie à Ottawa Evelyn Lambart, et plus encore au Festival international de l’animation d’Ottawa, qui se déroule du 20 au 24 septembre.
Catégorie « Narrative Short Animation » (compétition)

L’éblouissant TESLA : LUMIÈRE MONDIALE, de Matthew Rankin, dont Julie Roy signe la production et la production exécutive, revient au Canada à la suite d’une première mondiale à la 56e Semaine de la critique du Festival de Cannes et d’une participation à la sélection officielle du Festival international du film d’animation d’Annecy. TESLA : LUMIÈRE MONDIALE fait ses débuts à Ottawa après avoir été présenté en première canadienne au Festival international du film de Toronto, dans le programme Short Cuts 6.

Manivald, de Chintis Lundgren, fait quant à lui sa première nord-américaine à Ottawa. Nommé meilleur film croate à l’Animafest de Zagreb, Manivald est produit par Chintis Lundgren (Chintis Lundgreni Animatsioonistuudio, Croatie), Draško Ivezić (Adriatic Animation, Croatie) et Jelena Popović (ONF). Michael Fukushima en est le producteur exécutif. La comédienne et chanteuse québécoise France Castel et le comédien et auteur canadien Trevor Boris prêtent leur voix au film.

Catégorie « Short Animation Made for Children 6-12 » (compétition)

Récompensé de quinze prix internationaux, dont le prix Jeune public décerné au Festival international du film d’animation d’Annecy, La maison du hérisson, d’Eva Cvijanović, est présenté en première canadienne au Festival international de l’animation d’Ottawa. Fable tout en finesse réalisée image par image, le film, dont la version française est narrée par France Castel, fait renaître l’idée à la fois intemporelle et toujours opportune de cultiver son propre havre de sécurité, de dignité et de confort, peu importe sa taille. La maison du hérisson est produit par Jelena Popović (ONF) et Vanja Andrijević (Bonobostudio, Croatie). Michael Fukushima en est le producteur exécutif.

Dans La montagne de SGaana, coscénarisé avec Annie Reid, le réalisateur haïda Christopher Auchter s’inspire d’une légende traditionnelle pour revisiter le vieux conte du grand chasseur marin Naa-Naa-Simgat. Le film est une production de Shirley Vercruysse (Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon), qui signe aussi la production exécutive avec Michael Fukushima (Studio d’animation).

Catégorie « Commissioned Animation » (compétition)

Cette catégorie met en lumière quatre titres de la série Déchéance publique, composée de très courts films satiriques. Ceux-ci sont réalisés par quelques-uns des meilleurs animateurs du pays, qui fusionnent l’art de l’animation et la publicité pour exprimer leurs prises de position avec mordant, audace et style. Vie simulée, de Malcolm Sutherland, partage l’affiche avec les courts métrages On boit trop et On mange de la merde, du duo d’animateurs nommés aux Oscars Chris Lavis et Maciek Szczerbowski (Madame Tutli-Putli), et Carré Saint-Louis, une coproduction de Clyde Henry Productions/Tourisme Montréal/Roméo & Fils. La série Déchéance publique est produite par Jelena Popović et Maral Mohammadian du Studio d’animation anglais de l’ONF. Michael Fukushima en est le producteur exécutif.

Canadian Panorama

La catégorie Canadian Panorama présente le très attendu Rubans, dans lequel l’animatrice Torill Kove, qui nous a aussi donné des classiques modernes tels que le film oscarisé Le poète danois (2006), explore la beauté et la complexité de l’amour parental. Rubans, la plus récente coproduction de l’ONF et de Mikrofilm AS, est produit par Lise Fearnley et Tonje Skar Reiersen pour Mikrofilm AS et par Michael Fukushima pour le Studio d’animation anglais de l’ONF.

Cette catégorie accueille également la première mondiale de Mon yiddish papi, dans lequel l’animatrice Éléonore Goldberg honore une promesse faite jadis : celle de dessiner les aventures de son grand-père, résistant durant la Seconde Guerre mondiale. Le film est produit par Karine Dubois (Picbois Productions) et Julie Roy (ONF), qui signe aussi la production exécutive.

Sombre allégorie sur la cupidité et sur la sanction spirituelle qu’elle engendre, J’aurai ta peau se déroule à l’époque de la traite des fourrures. Ce dernier film des cinéastes de Calgary Kevin D. A. Kurytnik et Carol Beecher est produit par Bonnie Thompson (ONF) et Carol Beecher (Fifteen Pound Pink Productions). David Christensen en est le producteur exécutif.

Canadian Panorama présente aussi Sois cool, créé par l’animateur lauréat d’un Oscar Chris Landreth (Ryan) pour la série Déchéance publique de l’ONF, laquelle est produite par Jelena Popović et Maral Mohammadian du Studio d’animation anglais avec le producteur exécutif Michael Fukushima.

Vaysha l’aveugle en RV

Le programme VR @ OIAF du Festival présente la première ontarienne de Vaysha l’aveugle en RV, une adaptation en réalité virtuelle du court métrage de Theodore Ushev en nomination aux Oscars Vaysha l’aveugle. Produite par l’ONF avec la participation d’ARTE France et d’ICI ARTV, cette expérience immersive utilisant la technologie Samsung Gear a connu une première mondiale au Festival international du film d’animation d’Annecy 2017. Vaysha l’aveugle est produit à l’ONF par Marc Bertrand, avec la productrice exécutive Julie Roy.

Rétrospective Evelyn Lambart

« Eleven Moving Moments with Evelyn Lambart » est une compilation de soixante-quatre minutes riche en enseignements sur l’animatrice avant-gardiste d’Ottawa Evelyn Lambart, contextualisée de manière ludique par l’éminent cinéaste Donald McWilliams, qui est lui-même un ancien collaborateur de Norman McLaren — et qui était président honoraire du Festival l’année dernière.