Une formidable rumeur précède la création de ce premier texte de l’auteure et comédienne Rachel Graton. Lauréat du prix Gratien-Gélinas, la plus importante récompense canadienne décernée aux auteurs dramatiques francophones de la relève, La nuit du 4 au 5 est mis en scène par nul autre que Claude Poissant.

Une femme a été agressée. Elle s’est débattue. Elle a crié et ce cri salvateur, réveillant ses voisins et mettant en fuite son agresseur, fait ressurgir toute la vie qui résiste en elle. Mais depuis, sa mémoire lui joue des tours. Cherchant à reconstruire la chronologie des événements et le visage de son agresseur, elle doit naviguer entre souvenirs fuyants et amnésie momentanée. Rachel Graton nous fait suivre l’évolution de la jeune fille de l’agression jusqu’au moment où elle entame ses premiers pas vers la résilience pour retrouver sa liberté. Porté par une distribution chorale, La nuit du 4 au 5 est le récit d’une jeune fille qui a choisi de parler plutôt que de se taire, qui se relève au lieu de rester par terre.

« L’auteure […] nous offre une version démultipliée du réel, une véritable partition théâtrale dont on devine chaque signe soigneusement choisi. Elle nous entraîne dans une enquête où se mêlent habilement le banal et le tragique, où elle se joue des préjugés et où les morceaux de bravoure ont comme contrepoint un ludisme maîtrisé. En abordant la question de l’agression dans une forme aussi riche et aboutie, l’auteure parvient réellement à mettre en jeu l’« être ensemble » d’aujourd’hui – celui de la salle de théâtre comme celui des villes que nous habitons. » – Jury du prix Gratien Gélinas

Rachel Graton

Rachel Graton est une auteure et une interprète diplômée de l’École nationale de théâtre du Canada. Au théâtre, on a pu la voir, entre autres, dans Une vie pour deux d’Evelyne de la Chenelière (d’après Marie Cardinal) du théâtre Espace Go, On ne badine pas avec l’amour de Musset au Théâtre Denise-Pelletier, Le prince des jouisseurs de Gabriel Sabourin du Théâtre du Rideau Vert ainsi que Tartuffe de Molière au Théâtre du Nouveau Monde. En 2017, en plus d’être de la distribution d’Assoiffés au Théâtre Denise-Pelletier, elle reprendra à la télévision ses rôles dans Au secours de Béatrice et Les Simone. La nuit du 4 au 5 est son premier texte pour la scène. Il a valu à l’auteure le prix Gratien-Gélinas 2017, remis annuellement par la Fondation du CEAD avec le soutien de Québecor. Artiste en résidence au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, elle travaille présentement sur son second texte, qui s’articule autour de la relation entre une adolescente et une intervenante dans un centre jeunesse.