« On est 6 millions, faut se parler… » Le célèbre slogan publicitaire de 1975 retrouverait-il sa raison d’être à l’ère de la « régression tranquille » du Québec ? Un essai qui brasse les idées et qui, au-delà des différences, invite à se rêver mieux. Ensemble.

RÉSUMÉ

La survie du Québec a toujours représenté un énorme pari. Après avoir survécu à la Conquête britannique et au joug de l’Église catholique, voilà que les Québécois délaissent le projet d’une société distincte, tout en se déclarant heureux, merci. Une grave erreur, selon Serge Cabana, qui jette un éclairage sans fard sur la société québécoise actuelle, démontrant de quelle façon une grande réussite collective a pu se transformer en paralysie sociale. L’histoire l’a prouvé : « c’est dans l’opulence et la félicité que sombrent les plus grands empires »…

Dans un style direct, puisant à même l’histoire et l’actualité, l’auteur débusque sept freins – souvent étonnants ! – au développement du Québec, et déboulonne les idées reçues tout en offrant une perspective différente sur plusieurs de nos valeurs tenues trop longtemps pour acquises. Malgré la torpeur ambiante, tout n’est pas pourri au royaume du Canada français et Serge Cabana offre plusieurs solutions susceptibles de ranimer l’ardeur des troupes ! Selon lui, l’avenir du Québec dépend désormais de sa capacité à rallier ses forces autour d’un projet commun : celui de forger son destin dans le contexte d’un monde en crise. Pari risqué, qu’il appartient d’abord aux citoyens de relever. Si la (sur)vie vous intéresse…

Serge Cabana étudie le changement social au Québec depuis ses années à l’Université de Sherbrooke, où il a obtenu une maîtrise en service social. Il a mené, pendant plus de 30 ans, une carrière en communication-conseil auprès des entreprises et universités québécoises. Ancien chroniqueur société à Infopresse, il a signé de nombreux reportages sur les tendances émergentes pour Mainmise, Perspectives, Forces et L’actualité. Il a publié Babyboomerang en 2011, un essai percutant sur l’arrivée des baby-boomers à la retraite. Aujourd’hui auteur et conférencier, il enseigne également les communications au Centre universitaire de formation en environnement de l’Université de Sherbrooke.

Disponible dès le 20 septembre 2017