La Chapelle Scènes Contemporaines dévoile aujourd’hui le détail de la programmation de ses quatre saisons 17-18. Fidèle à ses habitudes, La Chapelle propose une année fertile en création (24 projets à l’affiche, dont 16 premières) et accueille un large éventail d’artistes de tous horizons et de toutes disciplines.

 

Le coup d’envoi sera donné le 9 septembre prochain avec un évènement d’ouverture convivial, festif et gratuit! Dès 18h, La Chapelle vous ouvrira ses portes pour venir prendre un verre et une bouchée, et rencontrer de façon informelle les artistes pour discuter des projets qui façonneront les quatre saisons. Puis à 20h, Jocelyn Pelletier, entouré des finissants de l’École nationale de théâtre, présente la pièce HAMLET-MACHINE, d’après le texte de Heiner Müller. Après le spectacle, Jocelyn Pelletier troque son chapeau de metteur en scène pour celui de DJ et place à la fête pour ouvrir cette année de découvertes et de rencontres, comme il se doit !

 

Les principales nouveautés cette année: certaines pièces seront présentées en alternance, sur une même période, pour nous permettre de les garder à l’affiche sur une plus longue durée, un tarif spécial pour nos voisins pour solidifier les liens qui unit La Chapelle à son quartier, ainsi qu’une place bonifiée pour la programmation musicale!

 

ÉTÉ 2017 Bien que l’automne approche à grands pas, l’été n’est pas encore terminé à La Chapelle! Après avoir reçu plusieurs artistes en résidences de création pendant la belle saison (Hanna Abd El Nour, Nicolas Berzi, Peter James, Andréane Leclerc, Andrew Tay et Ellen Furey), nous accueillerons deux spectacles dans le cadre du Queer Performance Camp. Le 24 août, Gaétan Paré nous présente Opera omnia-je suis venu te dire, une œuvre multidisciplinaire poétique où l’on questionne la notion de genre. Puis le 26 août, c’est au tour de l’auteure et metteure en scène new-yorkaise Tina Satter de fouler les planches du théâtre pour présenter Ghost Rings, une pièce musicale sensible et drôle qui a déjà conquis le public américain en 2016.

 

AUTOMNE 2017 Nous amorcerons donc l’automne avec cette nouvelle version de HAMLET-MACHINE, une pièce coup de poing qui critique la déshumanisation, le progrès à tout prix et la marchandisation des convictions. La pièce sera diffusée le 9 septembre à 20h, mais arrivez dès 18h pour prendre l’apéro avec nous ! Du 27 septembre au 7 octobre, La Chapelle accueille Danse-Cité avec les chorégraphes David Albert Toth et Emily Gualtieri, pour la première de la pièce La vie attend. Puis, le Festival Phénomena et La Chapelle s’associent afin d’offrir carte blanche à l’incomparable artiste multidisciplinaire Peter James, qui présentera du 10 au 13 octobre un cabaret contemporain unique avec ses invité.e.s : Émile Pineault, Lara Oundjian, Thomas Saulgrain et plus! Félix-Antoine Boutin présentera par la suite Petit guide pour disparaître doucement du 17 au 21 octobre, une pièce déjà acclamée lors de sa première présentation à l’Usine C dans le cadre d’Actoral Montréal en 2016. En novembre, La Chapelle retrouve Florent Siaud (après Quartett de Heiner Müller en 2013 et 4.48 Psychose de Sarah Kane en 2016) avec Nina, c’est autre chose, un des premiers textes du grand auteur Michel Vinaver, où Éric Bernier, Eugénie Anselin et Renaud Lacelle-Bourdon tiennent l’affiche. Inspirée par les trobaraitz (femmes troubadours), Kyrie Kirstmanson nous livre son envoutant spectacle musical Modern Ruin, aux sonorités rappelant entre autres Joni Mitchell, Dead Can Dance et Cat Power. Du 16 au 25 novembre, la nouvelle pièce de Nicolas Berzi (troupe Artiste Inconnu), Mythomania, confrontera sur scène l’univers du merveilleux et l’autoreprésentation sur le web, pour aborder les mutations des relations amoureuses modernes. À la fin du mois de novembre, le jeune créateur multidisciplinaire Thomas Duret nous offre sa pièce solo performative et autobiographique Une excellente trilogie sur la vie, alors que Brice Noeser présentera Ruminant Ruminant, une pièce alliant poétiquement danse, théâtre et cinéma. Jacob Wren (PME-ART) sera de retour chez nous le 6 décembre pour présenter une étape de travail de L’Authenticité, un sentiment: mode d’emploi, puis c’est avec Mélanie Demers/MAYDAY que nous aurons le plaisir de clore l’automne, avec le retour de la pièce marquante WOULD (Prix du CALQ pour la meilleure œuvre chorégraphique 14-15).

 

HIVER 2018 Dès le 22 janvier, Hanna Abd El Nour démarre l’hiver 2018 avec Voyages(s), une œuvre qui parle d’identité, de mémoire, d’utopie et de liberté à travers trois figures emblématiques de la littérature: Ulysse, Don Quichotte et Peer Gynt. Les 9, 10 et 11 février, Rachel Burman (compagnie Opéra Foe) nous présente Slideshow, une pièce musicale immersive avec la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau. Après un parcours remarqué sur la scène musicale internationale (Paris, New York, Barcelone, Berlin, Tel Aviv, Los Angeles, Oslo, etc.), la musicienne électro Marie Davidson s’entoure de John Londono et Gonzalo Soldi pour offrir une présentation intime du spectacle Bullshit Threshold, les 14, 15 et 16 février. Andréane Leclerc et Dany Desjardins s’unissent pour Sang Bleu, une réflexion autour du corps, cocréée par les deux artistes qui entrelacent leurs disciplines et influences. Après avoir présenté Je suis un autre (2012) et Au sein des plus raides vertus (2014), la chorégraphe Catherine Gaudet revient à La Chapelle avec Tout ce qui va revient, une trilogie de solos percutants qui seront interprétés par Clara Furey, Louise Bédard et Jolyane Langlois. Pour clore la saison hivernale, nous aurons la chance de découvrir le laboratoire P.O.R.N. (Portrait Of Restless Narcissism) du metteur en scène Christian Lapointe et de l’auteure Nadia Ross (lauréate du prestigieux Prix Siminovitch en 2016).

PRINTEMPS 2018 Pour entamer le printemps, Danse-Cité et La 2e Porte à Gauche présentent PLUTON – ACTE 3 du 22 au 31 mars. Pour ce nouveau volet, nous aurons le plaisir de voir Benoit Lachambre et Peter James, interpréter respectivement les chorégraphies de Dana Michel et de Katie Ward. Du 9 au 13 avril nous accueillerons l’artiste

Ó Folklore | La Chapelle

 

multidisciplinaire Jean-François Boisvenue qui présentera La dette de Dieu, une pièce qui invite à réfléchir autour du crédit et de l’endettement à travers la performance, le documentaire, la musique et la vidéo. Par la suite, Andrew Tay, François Lalumière et Katrzyna Szugajew nous offrent Fame Prayer / EATING, œuvre qui se réapproprie les codes de la psychopop pour en faire une chorégraphie autour de la spiritualité queer! Fin avril, c’est au tour d’Ellen Furey et de l’artiste anglais Malik Nashad Sharpe de nous en mettre plein la vue avec la pièce NO NATIONALISM, qui reflètera leur désir de voir une vraie pluralité illustrée en arts vivants. En mai 2018, Julien Blais nous présente Temps Universel +1 [laboratoire intermédial], un solo numérique sur la mémoire et la perte de celle-ci. Puis finalement, les quatre saisons 17-18 de La Chapelle se termineront en beauté avec deux projets présentés en collaboration avec le Festival TransAmériques… qui seront dévoilés à la fin de l’hiver !