15e édition du Festival interculturel du conte de Montréal / 18 au 27 octobre 201

La 15e édition du Festival interculturel du conte de Montréal, qui se déroulera du 18 au 27 octobre 2019, offrira une programmation riche et diversifiée pour nourrir l’imaginaire de publics de tous âges et origines : 60 artistes d’ici et d’ailleurs, 66 spectacles dont 14 présentés en anglais, 44 lieux dans la ville, 10 volets, incluant Les Grandes Soirées, Mythologies, Femmes du monde, Accents d’ici, Contes au Musée et aussi un tout premier Combat des contes. « Le conte, art vivant dont les origines remontent à la nuit des temps, continue de se réinventer, dit Stéphanie Bénéteau, directrice artistique et porte-parole du Festival. « Trait d’union entre le passé et le présent, le conte relie nos identités et nos appartenances multiples pour faire ressortir notre humanité commune. »

Cette année, le volet international accueille des artistes d’Algérie, de Suisse, de France, de Belgique et des Pyrénées. Ce sera le retour au Festival des Grandes Soirées, des spectacles thématiques qui réunissent les grands noms du Québec ; de Femmes d’ici, femmes du monde, qui comporte trois spectacles avec trois conteuses qui exploreront la condition féminine ; Contes au musée, à Pointe-à-Callière et à la Maison Saint-Gabriel ; ainsi que des Spectacles Famillepour les petits dans plusieurs bibliothèques et maisons de la culture. Plusieurs nouveautés enrichiront cette édition : Accents d’iciréunira des artistes qui raconteront avec amour et humour leur région natale : à l’honneur, les Îles de la Madeleine, l’Abitibi et la ville de Québec. Le volet Mythologiesrassemblerades récits de la Grèce antique, revus et corrigés, et explorera des mythes kabyles, incas, amazoniens et innus.

Le Festival entame une première collaboration avec l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro ; le Chapitre Ouest regroupera six spectacles pour les adultes et la famille, en français et en anglais. Dans le volet Rencontres, il y aurades conférences-causeries, rencontres avec des artistes en résidence et médiations culturelles, ainsi qu’un tout premier Combat des contespour susciter une réflexion sur cet art et accroître l’intérêt du public. Cinq personnalités publiques se lanceront dans l’arène pour défendre cinq contes finalistes. Le gagnant deviendra le conte que tous les Québécois et toutes les Québécoises devraient entendre en 2019. Le Combat des contessera animé par l’écrivain Jean Barbe,qui fera office d’arbitre dans un combat qui s’annonce féroce et… divertissant!  Pour entendre les cinq contes et pour voter, rendez-vous au Festival-Conte.qc.caL’évènement aura lieu le samedi 19 octobre à l’auditorium de la Grande Bibliothèque, à 15 h. Entrée libre. Possibilité de réserver : banq.qc.ca

Le dixième volet et non le moindre, le volet anglophone du Festival. Quatorze spectacles, des artistes de la Nation métisse, de la Saskatchewan à l’Argentine en passant par Ottawa, de la Grèce au Mile End et vice-versa.  Entre autres spectacles, la soirée d’inauguration du volet anglophone, qui réunira cinq conteurs le samedi 19 octobre à 20 h au Victoria Hall Community Centre (15 $) ; la grande Marta Singh, qui s’inspire de ses années de lycée au temps de la dictature en Argentine, qui présente deux soirs seulement The Geography Teacher’s Orders, à la Salle Claude-Léveillée de la Place des Arts. The Geography Teacher’s Orders a reçu en 2018 le prix Best of Fest Award et le prix du jury au Fringe Festival d’Ottawa. Billet : 28 $ Réservations www.laplacedesarts.com.  Lumière aussi sur le souper-spectacle Stories and Songs from my Mediterranean Childhood avec l’artiste aux multiples facettes Tamar Ilana, qui sera accompagnée d’un musicien. Restaurant La Khaima. 35 $ incluant un repas mauritanien complet. Réservations : [email protected]

Le Coup d’envoi du Festival sera donné par le spectacle Empreintes / Traces, présenté le 18 octobre dans la grande salle du Théâtre Outremont.  Animée par Michel Faubert, cette soirée réunira des artistes portés par des imaginaires féconds où s’entrecroisent et se superposent cultures et influences, passé et présent, mythes, poésie et réalités urbaines. On reçoit Rachid Bouali (Algérie-France), Catherine Gaillard (Suisse), Aïni Iften (Algérie), Cédric Landry (Iles de la Madeleine), Catherine Pierloz (Belgique), Olivier de Robert (Pyrénées) et Joujou Turenne (Haïti-Québec). Billet : 30 $ / 25 $ étudiants  www.theatreoutremont.ca.  Mentionnons que le Festival en partenariat avec le Théâtre Outremont présentera deux autres spectacles, cette fois au Petit Outremont : La Piste à Avilaavec le conteur madelinot Cédric Landry, le mardi 22 octobre, 19 h 30, et  Tshakapesh et autres mythes innusavec Charles-Api Bellefleur, avec une traduction en direct de Joséphine Bacon, le mercredi 23 octobre à 19 h 30.  Enfin, pour clore le Festival, le populaire Marathon du conte accueillera une trentaine d’artistes à la Maison de la culture Janine-Sutto, le 27 octobre à compter de 14 h à 21 h 30. Spectacles gratuits ou à petits prix.

Coup d’œil sur quelques spectacles en vedette

Vendredi 18 octobre à 20 h

EMPREINTES / TRACES  spectacle d’ouvertureCoup d’envoi de la 15e édition du Festival interculturel du conte de Montréal, Empreintes/Traces réunit des artistes d’ici et d’ailleurs portés par des imaginaires où se croisent les influences et les cultures, où se mêlent le passé, le présent et l’avenir, où cohabitent mythes, poésie et réalité urbaine. Animé par le conteur et chanteur Michel Faubert, ce spectacle met en scène des artistes venus aussi bien de l’Algérie et de la France que de la Belgique, d’Haïti, de la Suisse et, bien sûr, du Québec, qui vous feront découvrir la puissance de leur parole et la fécondité de leur imaginaire.Théâtre Outremont   Frais d’entrée : 30 $  Étudiants : 25 $  Réservations : TheatreOutremont.ca

Samedi 19 octobre à 15 h

LE COMBAT DES CONTES

Animé par l’écrivain Jean BarbeCinq personnalités publiques se lancent dans l’arène pour défendre cinq contes finalistes. Le gagnant deviendra le conte que tous les Québécois et toutes les Québécoises devraient entendre en 2019. Quel conte vivant, c’est-à-dire appartenant au répertoire d’un de nos artistes de la parole, est le plus pertinent, le plus important ou même le plus beau parmi les cinq ? Le Combat sera animé par l’écrivain Jean Barbe, qui fera office d’arbitre dans un combat qui s’annonce féroce et… divertissant! Pour entendre les cinq contes et pour voter, rendez-vous au Festival-Conte.qc.ca. Le nom du gagnant sera dévoilé au marathon du conte le 27 octobre. Les conteurs sont Michel Faubert, Jocelyn Bérubé, Franck Sylvestre, Nadine Walsh, Simon Gauthier.  Auditorium de la Grande Bibliothèque   Entrée libre – Recommandé de réserver /  banq.qc.ca

Samedi 19 octobre à 20 h

CATHARES, LE DESTIN INACHEVÉ 

Avec Olivier de RobertAux alentours de l’an Mil, la vieille Église de Rome se réveilla avec une sale gueule de bois. La contestationcoulait dans ses veines et les terres du sud de la France devinrent le bastion de rebelles désireux de refairele monde et de réinventer la foi. Ce fut le temps flamboyant des cathares. Mais, au 13e siècle, la déferlantede la répression s’abattit sur le Midi, annonçant les temps sombres de la Croisade et de l’Inquisition… Olivier de Robert entraîne son auditoire dans une extraordinaire épopée où l’on est tour à tour paysan, chevalier, moine ou prisonnier de l’Inquisition.Pointe-à-Callière  / Frais d’entrée : 15 $ – Membres du musée : 11,25 $ (avec carte de membre)

Dimanche 20 octobre à 19 h 30

LA VEILLÉE DE LA MORT : CHANTS ET CONTES DU GRAND PARTIR

Avec Michel Faubert (conte), Gabrielle Bouthillier (chant, conte), Simon Elmaleh (musique électroacoustique) et Bernard Falaise (guitare électrique).« C’est grand, la mort ; c’est plein de vie dedans. » — Félix LeclercEnfant, Michel Faubert craignait la mort plus que tout, surtout celle de ses parents. C’est peut-être pour cette raison qu’il l’a autant appelée, fuie, célébrée, chantée, contée. Les folklores québécois et acadiens qu’il a parcourus regorgent de trésors gothiques encore peu interprétés. Le conteur nous invite à écarter le rideau des esprits pour un voyage poétique dans l’univers du seul mystère que la science n’a jamais résolu, mais que les contes ont percé depuis la nuit des temps.O Patro Vys/ Frais d’entrée : 15 $

Mardi 22 octobre à 19 h 30

LA PISTE À AVILA  avec Cédric Landry

Mêlant le conte, le théâtre et la musique, ce spectacle est un récit humoristique et philosophique sur les origines de l’auteur madelinot, parce qu’« on peut sortir un gars des Îles, mais pas les Îles du gars ». Pour respecter une promesse faite à son père malade, Cédric à Martin à Fred entreprend de retracer le nom de chacun de ses ancêtres, jusqu’au tout premier.Petit Outremont  /  Frais d’entrée : 22 $ — Étudiants : 20 $ / Réservations : TheatreOutremont.ca  Mercredi 23 octobre à 19 h 30TSHAKAPESH ET AUTRES MYTHES INNUSCharles-Api Bellefleur, avec une traduction en direct de Joséphine Bacon. Pour les Innus, Tshakapesh est l’un des personnages mythiques à l’origine de la création du monde. Le grand porteur de tradition innue Charles-Api Bellefleur nous raconte en innu ce personnage complexe, à la fois profond et hilarant. Joséphine Bacon, complice et amie du conteur, fera la traduction en direct. Spectacle en l’honneur de l’Année internationale des langues autochtones.Petit Outremont  /  Frais d’entrée : 22 $ — Étudiants : 20 $ / Réservations : TheatreOutremont.ca

Vendredi 25 octobre à 18 h

CONTES À FAIRE ROUGIR LES FRAISES

avec YolaineContes éducatifs pour grandes personnes où vous en entendrez des vertes et des pas mûres qui pourraientvous faire rougir la fraise. Même si les labours et les semences n’ont plus de secret pour vous, il y aura bienquelques détails croustillants que vous prendrez plaisir à entendre et à redécouvrir sous un nouveau jour…Théâtre de l’Esquisse / Frais d’entrée : 10 $ — Forfait combiné pour Contes à faire rougir les fraises et L’Iliade : 15 $   Nourriture et boissons en vente sur place.

Vendredi 25 octobre à 20 h

L’ILIADE avec Marie Lupien-Durocher

L’Iliade. Troie. La guerre. Le cheval. Hector, Paris, Ulysse, Hélène… la belle Hélène. Marie vous propose de découvrir sa version de cette épopée grecque sanglante dans laquelle, pour la gloire, Troyens et Achéens s’affrontent dans un combat sans merci. Une histoire millénaire qui semble pourtant toujours d’actualité, compte tenu des grandes guerres qui divisent encore aujourd’hui notre planète.Théâtre de l’Esquisse / Frais d’entrée : 10 $ — Forfait combiné pour Contes à faire rougir les fraises et L’Iliade : 15 $     Nourriture et boissons en vente sur place.

Samedi 26 octobre à 17 h 30

LE FESTIN DE BABEL– Histoires d’immigration

En première partie, dans Les premières larmes du monde, Aïni Iften partage avec nous les récits traditionnels kabyles que sa mère lui contait, petite. Hélas son décor n’était pas les montagnes kabyles, mais l’usine Renault en banlieue de Paris, où ses parents étaient installés… Puis, Rachid Bouali nous livre Cité Babel, la cité de son enfance, riche de ses légendes, de ses personnages héroïques, de ses cultures diverses, de ses rites. Les deux artistes nous éloignent ainsi des clichés de l’immigration et nous font prendre, ensemble, un bain d’humanité.

Aïni Iften et Rachid Bouali

Espace Mushagalusa

45 $ (repas servi entre les deux spectacles) réservation obligatoire : 514 439-7939

Dimanche 27 octobre, de 14 h à 21 h 30

LE MARATHON DU CONTE

Une trentaine d’artistes se relayeront de 14 h à 21 h 30. Pendant les six premières heures, les artistes doivent raconter en douze minutes  leur histoire sur le thème choisi, sans quoi ils seront chassés de scène par le mythique balai ! Le Marathon terminera en apothéose avec le couronnement du gagnant du Combat des contes.  Entrée libre.

Toute la programmation sur www.festival-conte.qc.ca

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :