ALFA ROCOCO REVISITE MÉTÉORE en version quatuor à cordes

C’est lors de l’enregistrement de l’émission Faire Œuvre Utile qu’Alfa Rococo a appris à quel point la chanson Météore avait changé la vie d’une jeune maman d’Abitibi. Quand Sylvie-Claude reçoit son diagnostic de cancer du sein, à l’âge de 32 ans, le désir de vivre chaque moment  intensément s’empare de la jeune femme. La chanson Météore devient alors son hymne à la vie. Ces paroles résonnent particulièrement en elle : « Je me fabrique des ailes/Et je déchire le ciel/ Quitte à me brûler le corps/ La vie comme un météore ». Tel un mantra, Sylvie-Claude les imprime dans sa tête, allant jusqu’à éditer un blogue intitulé « Ma vie comme un Météore ». Cet épisode de la vie de Sylvie-Claude a d’ailleurs inspiré l’illustration qui accompagne la chanson, création de Justine Laberge.

La Genèse
Lors de la première diffusion sur ARTV de la série documentaire signée Émilie Perreault, on peut entendre le duo témoigner de la genèse de la chanson « Météore », écrite et composée quelques semaines seulement après le diagnostic de cancer incurable du père de David Bussières. « La pièce témoigne de cette rage de vivre qui devrait tous nous habiter car la vie est parfois tellement fragile et imprévisible », avoue David. Pour souligner le printemps, coïncidant avec la rediffusion de la série sur les ondes de Radio-Canada, Alfa Rococo a revisité la pièce en lui donnant une couleur toute singulière.

Une version quatuor à cordes
Dans cette nouvelle version, le duo a fait appel au Quatuor Orphée, sous la direction et les arrangements vibrants d’Antoine Gratton, pour donner à la chanson une nouvelle envolée. Cette version, plus dépouillée mais non moins poignante s’avère à la fois minimaliste et grandiose. En surlignant le texte et en mettant en lumière les perles stylistiques à la manière d’une jolie fable philosophique, David et Justine frappent droit au cœur, tel un météore.

POUR ÉCOUTER LA CHANSON, C’EST ICI !

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :