Au Club musical de Québec au Palais Montcalm, l’Académie de musique ancienne de Berlin séduit complètement le public présent

Académie de musique ancienne de Berlin

En ce sage et doux lundi du 25 novembre, dans la salle Raoul-Jobin comble, un public bien attentif et sans toux hivernale a pu apprécier un ensemble allemand de haut niveau jouant sur des instruments d’époque.

Le programme de la soirée consistait en l’interprétation de cinq Concertos brandebourgeois de Jean-Sébastien Bach et d’une Sinfonia d’une cantate du même compositeur.

Lors du concerto no1, on est frappé et très impressionné par la cohérence de la sonorité et du jeu de l’ensemble des musiciens. On perçoit une habitude et une complicité hors de l’ordinaire au sein des 22 membres de cet ensemble. Dans ce concerto, la virtuosité des deux cornistes nous séduit. Quant au trompettiste de l’ensemble, il va briller parfaitement dans le Concerto no2. Et le Concerto no3 est fort entraînant, particulièrement lors du troisième mouvement en forme de gigue. Toutefois, en dépit d’une grande perfection dans l’interprétation de ces concertos bien connus et si agréables à entendre, il y avait une certaine retenue et une sagesse dans l’air.

Or, après l’entracte, le groupe souvent appelé Akamus va livrer et dévoiler toutes ses ressources et son immense potentiel qui d’ailleurs enchante les publics à travers le monde. Dans la Sinfonia de la cantate SaAm Abend aber desselbigen Sabbats, l’unité de l’ensemble des violons est formidable. Dans le Concerto no5, le flûtiste excelle tout comme le violoniste qui dirige l’ensemble. Et le public avec raison est ébloui par la virtuosité et la musicalité du claveciniste dans sa cadence. Pour terminer la soirée, les deux flûtistes vont nous émerveiller en compagnie du premier violoniste dans le Concerto no4. Il n’y aura pas de rappel, le groupe Akamus a tout donné et le public part comblé en le démontant amplement par ses bravos et ses applaudissements.

Le prochain concert du Club musical de Québec : le dimanche 8 décembre à 16 h 00 au Palais Montcalm avec la mezzo-soprano Joyce DiDonato et Yannick Nézet-Séguin au piano. Le concert est à guichets fermés. Toutefois, le concert sera diffusé en direct sur grand écran au Diamant. Il reste des billets.

Crédit-photo : Kristof Fisher

https://www.clubmusicaldequebec.com/cmq/

 

Author: Jacques Leclerc

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :