Avec Elisapie et Mehdi Bousaidan, on célèbre la culture dans les écoles du Québec et de la Francophonie canadienne !

Le vendredi 27 septembre, la culture sera célébrée dans des centaines d’écoles primaires et secondaires du Québec et de la Francophonie canadienne à l’occasion des 23es Journées de la culture, qui se poursuivront les samedi 28 etdimanche 29 aux quatre coins de la province. À ce jour, plus de 1 000 écoles ont confirmé leur participation à Une chanson à l’école ou à J’aime les mots, respectivement parrainées par l’auteure-compositrice-interprète Elisapie et par l’humoriste et comédien Mehdi Bousaidan.Devenues incontournables, les deux activités clés en main gratuites développées pour les Journées, événement-phare de la rentrée, font de plus en plus d’adeptes à travers le pays !

Elisapie

Une chanson rassembleuse signée Elisapie !

C’est par dizaines de milliers que les enfants du Québec et de la francophonie chanteront Nous avons marché,composition originale de l’auteure-compositrice-interprète et réalisatrice Elisapie, choisie par Culture pour tous pour la 4e mouture du projet Une chanson à l’école.Inspirée par la thématique de la 23e édition des Journées, LA RENCONTRE – Tisser des liens, bâtir des ponts, Elisapie nous invite à découvrir la culture si riche des Inuits du Grand Nord. L’artiste signe un texte plein de vérité, de profondeur et d’espoir. En intégrant un refrain en inuktitut, elle convie les enfants à explorer son univers, son histoire, sa musique et ses préoccupations. Elisapie aborde des sujets qui lui tiennent à cœur, comme la solidarité et le respect de nos différences, et invite tous les enfants à se rassembler, à s’entraider et à utiliser leur force intérieure pour « dresser des orages » ou « faire tomber les murs » ! En cette année internationale des langues autochtones, nous sommes fiers de contribuer avec elle à la diffusion de la langue et de la culture inuites.
Une activité clés en main
Les enseignants inscrits ont accès à une trousse à outils comprenant les paroles, la partition musicale et différentes versions de la chanson ainsi que des idées d’interprétation. Développée par l’enseignante Isabelle Déry en collaboration avec l’Institut Culturel Avataq, l’organisme culturel des Inuits du Nunavik, un guide pédagogique propose différentes pistes d’activités. Une proposition de chorégraphie signée PPS danse complète l’ensemble. Voilà tout ce qu’il faut pour se préparer à la performance du vendredi 27 septembre et prolonger le plaisir tout au long de l’année scolaire. Chaque école est invitée à interpréter la chanson à sa guise pour se l’approprier : en version originale, avec des arrangements maison, en lip dub, avec des instruments ou a capella, en dansant, sur la version karaoké ou la version originale !

Un succès qui ne se dément pas

Grande célébration de la culture, Une chanson à l’école est devenue incontournable. De quelques centaines en 2016, ce sont désormais plus de 1 000 établissements primaires qui choisissent d’entamer joyeusement, en musique, la nouvelle année scolaire. De plus en plus d’écoles captent la performance des enfants en vidéo et la partagent dans les réseaux sociaux. Cette année encore, plusieurs pourront être visionnées sur une liste de lecture YouTube créée par Culture pour tous. Sourires garantis… et quelques larmes aussi !
Pour écouter un extrait de la chanson, cliquez ici.

Mehdi Bousaidan

On aime les mèmes, on aime les mots !

Parrainée par l’humoriste et comédien Mehdi Bousaidan et destinée aux élèves du secondaire, l’activité J’aime les motsse déroule cette année sur une période d’un mois, soit du vendredi 27 septembre au mercredi 30 octobre. Le principe reste toutefois le même : les élèves sont invités à prendre la parole dans les médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) en s’amusant avec les mèmes et en les publiant sous le mot-clic #JmLesMots. Phénomène viral incontournable, les mèmes sont composés d’une photo, d’une citation, d’un GIF ou d’une vidéo, auxquels on ajoute une dose d’humour en quelques mots avant de les diffuser sur le web. Le 30 octobre, de 10 h à 14 h, Mehdi sera en ligne pour interagir avec les jeunes et commenter leurs créations, que l’on pourra voir dans la galerie virtuelle du site des Journées.
Accompagnée d’une trousse pédagogique complète contenant des informations techniques et plusieurs pistes d’activités préparatoires, J’aime les Mots est réalisable en une seule période de cours. Ludique et facile à arrimer à toutes les matières, cette activité permet aux ados de communiquer leurs pensées, leurs réflexions et leurs opinions et d’aborder divers sujets, allant des médias sociaux aux grands enjeux de société, en passant évidemment par l’école ! Les professeurs sont invités à intégrer J’aime les mots à leur planification pour participer à un grand mouvement collectif rassemblant des milliers de jeunes à travers le pays !

Des prix à gagner pour les plus créatifs !

Une classe du Québec et une autre de la francophonie canadienne s’étant le mieux démarquées par leurs mèmes remporteront une rencontre virtuelle d’une heure avec Mehdi Bousaidan. L’ensemble des mèmes publiés au 30 octobre et répondant aux critères énoncés dans les Règlements seront admissibles au concours.
Nouveauté cette année : l’Association québécoise des professeurs de français (AQPF), l’Association des éducatrices et éducateurs spécialisés en arts plastiques (AQÉSAP) et l’Association québécoise des utilisateurs d’outils technologiques à des fins pédagogiques et sociales (AQUOPS) désigneront chacune leur coup de cœur parmi toutes les classes participantes du Québec. Les enseignants de ces classes auront l’occasion d’aller partager leur expérience dans le congrès professionnel de l’Association qui les aura choisis.
Les enseignants et enseignantes du Québec et de la Francophonie canadienne sont invités à participer en grand nombre au volet scolaire des Journées de la culture. La période d’inscription se poursuit, en ligne, jusqu’à la fin de septembre.
Le volet scolaire des Journées de la culture est réalisé par Culture pour tous grâce au soutien du ministère de la Culture et des Communications du Québec et du Secrétariat du Québec aux relations canadiennes avec l’appui de la Centrale des syndicats du Québec et en collaboration avec La Fabrique culturelle de Télé-Québec.
Merci au RECIT – Culture Éducation, collaborateur de l’activité J’aime les mots, ainsi qu’à nos partenaires de diffusion, l’Association canadienne d’éducation de langue française, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, l’AQPF, l’AQÉSAP et l’AQUOPS.

À propos des Journées de la culture

Chaque année, le dernier vendredi de septembre et les deux jours suivants, les arts et la culture sont au cœur de cette grande fête populaire se déroulant dans plus de 400 villes et villages, d’un bout à l’autre du Québec. Ateliers, démonstrations, parcours et prestations en tous genres composent la programmation de l’événement. De tous les âges et tous les styles, de tous les milieux et dans toutes les régions, tout le monde est invité à participer à plus de 2 000 activités gratuites et interactives, toutes disciplines confondues.

À propos de Culture pour tous

Les Journées de la culture sont orchestrées par Culture pour tous, organisme indépendant à but non lucratif s’étant donné pour mission de faire reconnaître les arts et la culture comme facteurs essentiels d’épanouissement par des programmes de sensibilisation et d’éducation favorisant la participation des citoyens. Depuis sa création, l’organisme multiplie les manières et les occasions de faire rayonner la culture dans toutes les sphères d’activités, du milieu scolaire au milieu du travail.
Twitter et Instagram : @les_journees
#Jdelaculture

Author: Yannick Lepage

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :