BIBELOT ET BINGO – La vieillesse vue autrement sur Radio-Canada.ca

Six aînés dégourdis se confient sur leur vie et sur leur plaisir de vivre vieux. Six histoires extraordinaires. Certains ont façonné le Québec d’aujourd’hui, d’autres ont parcouru le monde et vécu de folles aventures à faire rougir leurs petits-enfants. Tous sont la preuve vivante que la vieillesse, c’est loin d’être plate. Réalisée bien avant que la pandémie de COVID-19 ne confine les aînés, cette série de courts portraits produits par la documentariste Joannie Lafrenière est mise en ligne aujourd’hui même sur Radio-Canada.ca/bingo et les réseaux sociaux.

Les six participants sont :

Béatrice Picard

Béatrice Picard, 90 ans
La comédienne ricaneuse a une soif contagieuse d’apprendre même à 90 ans « et demi ». Pourquoi ça serait plate d’être vieux? demande celle qui s’est acheté un scooter à 75 ans et qui a des projets jusqu’à 100 ans et plus.

Agathe Cyr, 88 ans
La coquette qui aime les bijoux pour « faire sa fraîche ». Avec du front tout le tour de la tête, elle n’hésite pas à menacer un jeune homme de lui « rentrer le doigt dans le nez jusque dans le front » s’il lui manque de respect. Elle a dansé toute sa vie et danse encore aujourd’hui à 88 ans, même si, à notre plus grand dam, elle ne fait « plus la split ».

Normand Laurin

Normand Laurin, 82 ans
Le motocycliste épris de liberté pour qui les aventures sur sa bécane sont « encore mieux que son voyage de noces ». Le secret de sa vieillesse active malgré ses 82 printemps? Probablement ses exercices pour le moins énergiques qu’il fait quotidiennement dans son salon…

Jacqueline Lemonnier, 81 ans
Anarchiste avant le temps et globetrotteuse, elle a quitté le nid familial à 16 ans. Elle a ensuite fait l’inventaire de ses conquêtes dans un « carnet de baise » qui comptait plus de 150 noms. « J’en ai fait des conneries dans ma vie, pis j’en fais encore. Ça donne du piment. »

Fleurette Daoust

Fleurette Daoust, 86 ans
L’infatigable tireuse de joints de 87 ans n’a pas peur de se salir les mains et a su faire sa place dans un milieu d’hommes. « Je ne suis pas gênée pis je fonce dans le tas. » Une incarnation sur deux pattes de l’adage « le travail, c’est la santé ».

Jacques Beauchemin, 72 ans
L’homme à tout faire au regard espiègle surnommé « Jack Ass » ou plus gentiment « petit monstre » se donne pour mission de faire plaisir aux gens qui l’entourent, surtout les femmes (avec beaucoup de “s” se plaît-il à ajouter)! Clown ou James Bond à ses heures, il aime créer des personnages pour mettre un sourire dans le visage de ses amis.

Jacques Beauchemin

APPEL À TOUS
Ce projet, qui se veut un antidote à l’âgisme, relève aussi d’une volonté de rendre visibles les invisibles. Mais pourquoi nous limiter à six histoires seulement? Nous voulons les vôtres aussi! Racontez-nous des petits bouts savoureux de la vie de vos grands-parents ou parents sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #RaconteTonVieux ou encore à l’adresse racontetonvieux@radio-canada.ca. Vos témoignages seront rassemblés sur notre page web et constitueront un vaste hommage collectif au vécu de nos aînés.

À propos de Joannie Lafrenière
Diplômée en journalisme et en photographie, la réalisatrice Joannie Lafrenière (La femme qui a vu l’ours, Snowbirds, King Lajoie, Gabor) s’intéresse aux belles gens qu’elle a le privilège de croiser sur son chemin. À travers sa pratique à caractère anthropologique teintée d’humour et d’une fascination certaine pour le bel âge, le kitsch et la culture de masse, Joannie croit fermement que le documentaire est un art de la rencontre qui vise à bâtir des ponts entre les êtres humains.

Crédit photos: Courtoisie

Author: Éric Côté

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This