BILAN // 20e Carrefour international de théâtre : 17 jours à cœur ouvert

Le Carrefour international de théâtre clôturait samedi sa 20e édition ! Pendant 17 jours, les festivités théâtrales se sont déployées un peu partout entre les théâtres de la basse-ville et ceux de la haute-ville ainsi que dans l’environnement bucolique de la Pointe-aux-Lièvres. Le festival se voulait, une fois de plus, une invitation à découvrir la création contemporaine, avec des œuvres émouvantes, percutantes, invitant à la réflexion ou même désopilantes. Les productions en provenance de Téhéran, Berlin, La Havane, Bruxelles, Paris, Ottawa, Montréal et Québec ont permis des retrouvailles avec des compagnies et des artistes habitués du festival – certains depuis 1992 – et de belles rencontres avec les créateurs qui présentaient leur travail au Carrefour pour la première fois. Qualifiée de « Grand cru » par les journalistes et spectateurs présents au bilan critique de l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT), cette 20e édition a tenu ses promesses !

Galeries photos 2019  Où tu vas quand tu dors en marchant? @Lise Breton https://www.flickr.com/photos/[email protected]/albums/72157708568757145

11 coups de cœur
Des souvenirs de la révolution cubaine à ceux des baby-boomers québécois, la directrice artistique, Marie Gignac, a proposé une programmation vibrante, enflammée, ludique, ancrée dans les préoccupations de notre temps : évasion fiscale, tueries de masse dans les écoles, transhumanisme, déracinement identitaire. Le Carrefour a aussi accueilli avec beaucoup de fierté les quatre dernières représentations de Pinocchio de Joël Pommerat, après 12 ans de tournée. Un moment chargé d’émotions pour les membres de la compagnie Louis Brouillard. Le fort intérêt des spectateurs pour les entretiens suivant les spectacles a témoigné de la portée de ces thématiques actuelles et du désir d’interaction entre le public et les artistes. Cette programmation était aussi axée sur la variété des formes présentées : théâtre fondé sur le jeu des acteurs, performance, théâtre documentaire, conférence pataphysique, lectures, laissant à chacun la possibilité d’expérimenter la diversité du théâtre contemporain et de découvrir ce qui résonne le plus en lui.

parcours_d=E9ambulato?= ire Où tu vas quand tu dors en marchant Photo @Lise Breton

Les 11 spectacles présentés en salle (pour un total de 27 représentations) ont connu un succès manifeste avec un taux d’occupation global de 78 %. La représentation de Tous des oiseaux de Wajdi Mouawad a été un événement en soi alors que la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec était presque remplie a pleine capacité. 1600 spectateurs ont vibré aux mots du dramaturge libano-québécois. Le spectacle extérieur Où tu vas quand tu dors en marchant…?, dont la présentation est rendue possible grâce à la Ville de Québec, a attiré des dizaines de milliers de personnes sur les berges de la rivière Saint-Charles, un environnement naturel à la convergence de quatre quartiers centraux de Québec. Malgré l’annulation de deux soirées pour cause de pluie – une première dans l’histoire du parcours déambulatoire – les spectateurs se sont déplacés en très grand nombre pur découvrir cette 6e mouture. Nous devrons toutefois attendre les rapports officiels pour connaître les données de fréquentation exactes.

Les chantiers / constructions artistiques ont encore une fois offert aux artistes un généreux espace de création et d’expérimentation. Tout au long du festival, 15 équipes, dont 14 en provenance de Québec, ont dévoilé leurs œuvres en cours d’élaboration. La présence assidue du public confirme, une fois de plus, la pertinence des Chantiers dans le festival.

Où tu vas quand tu dors en marchant…? en quelques chiffres

  • 9 concepteurs idéateurs
  • 67 concepteurs (décors, costumes, maquillages, sons, éclairages, vidéo)
  • 76 interprètes (acrobates, danseurs, musiciens, comédiens, manipulateurs) dont 5 enfants
  • 67 personnes mobilisées pour le montage
  • Plus de 75 heures de réunion de production
  • 3 ateliers de fabrication de décors et de costumes
  • 200 tonnes de pierre épandues sur le site de L’Anse-à-Vaillant
  • 11 conteneurs maritimes pour les projections de L’Anse-à-Vaillant
  • 150 flamants roses sur le site Terre promise
  • 60 000 livres de blocs de béton pour faire le contrepoids de l’embâcle
  • 300 lampes à LED pour éclairer le pont Lavigueur

Marie Gignac,Alexandre Fecteau,Dominique Violette,Marcel Dallaire Photo @Lise Breton

Le Carrefour international de théâtre tient à remercier tous les festivaliers, les artistes d’ici et d’ailleurs, les partenaires, les collaborateurs, les pigistes, les bénévoles et les médias. L’équipe donne rendez-vous en mai 2020 pour la 21e édition du festival !

@crédit photos: Lise Breton, photographe

Author: Lise Breton

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :