Camaromance – « Chasing Clouds »

Portée par des amours tantôt déchus, tantôt embrasés, comme une vie en ellipses, Camaromance – alter égo de Martine Groulx – prend à témoin l’auditeur pour l’entraîner dans la fresque éthérée d’un cœur heurté, puis illuminé par cette voix, perchée sur les astres, qui en émerge et l’enveloppe. Comme en témoigne Audrey, premier extrait lumineux sur lequel l’artiste jette de grandes lampées d’amour sur ses cordes, découlant sur un art-folk raffiné sinon carrément céleste.

Quelques huit années suivant sa dernière excursion musicale, The Parade (Lazy at Work, 2010), l’auteure-compositrice est aujourd’hui fin prête à présenter Chasing Clouds, disponible le 6 avril prochain sur Simone Records.
Camaromance présentera l’essentiel de Chasing Clouds sur la scène du Ministère, rue St-Laurent, le 4 avril dans le cadre de la soirée de lancement en formule 5 @ 7 ouverte au public. Une occasion parfaite de découvrir cette artiste hors-normes qui étonne et fascine.

Il n’est pas hasardeux que huit ans séparent son prédécesseur de Chasing Clouds puisque Groulx ne prévoyait pas refaire de musique jusqu’à ce qu’une série de deuils jalonnent sa route des dernières années, la plongeant dans une euphorie d’écriture qui traverse les dix pièces du gravé. Le résultat témoigne du travail de loin le plus intime jamais livré par l’artiste.

Chasing Clouds déploie une narration syncopée en dix personnages – dont les prénoms se déclinent en titres de pièces – qui jalonnent une exploration sensible du cœur et de la psychée. Et si l’élan poétique se donne des airs dépouillé, Groulx auréole ses chansons-vignettes de cet univers tout singulier qu’est celui de Camaromance, appuyée par le fin doigté de son complice Pierre Fortin à la réalisation. Au final, chacun des titres s’impose avec une agilité et une limpidité musicale trop rarement côtoyées de ce côté-ci du paysage musical. Le tout couronné d’une prose franche et lucide, justifiant l’audace de la proposition. En filtrant ses réflexions à travers Camaromance, Groulx s’expose sous un jour aussi frondeur qu’incandescent.

Sortie Commerciale: vendredi, 06 avril 2018

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.