Chantal Thomas sera de passage à Montréal du 24 au 29 avril pour participer au Festival Metropolis Bleu

Chantal Thomas, romancière et essayiste, a été révélée au grand public en 2002 avec Les Adieux à la Reine, prix Femina et livre adapté au cinéma par Benoît Jacquot (dont le film a été récompensé par le prix Louis-Delluc). Son roman L’Échange des princesses a été finaliste pour le Prix des libraires du Québec 2014 dans la catégorie « Romans hors Québec ». Son œuvre romanesque a été traduite avec succès dans de nombreux pays. En 2014, elle remportait le Grand Prix SGDL de Littérature pour l’ensemble de son œuvre.

Son plus récent roman, Souvenirs de la marée basse (Seuil, 2017) est un livre de liberté et d’échappée, l’hommage d’une fille à sa mère. Jackie, née en 1919, a nagé toute sa vie. Jusqu’à la fin, elle pouvait parcourir des kilomètres pour aller se baigner sur sa plage préférée, à Villefranche-sur-Mer. Entre-temps, elle s’était mariée, avait quitté Lyon, terre d’origine, pour Arcachon, puis, devenue veuve, avait échangé le cap Ferret contre le cap Ferrat, avec son climat plus doux, plus paisible.

Qu’a-t-elle légué à sa fille Chantal ? Quelque chose d’indomptable, ou de discrètement insoumis, et cette intuition que la nage est l’occasion d’une insaisissable liberté.

Chantal Thomas participera aux volets « Matière grise » et « La France change, la France bouge » du Festival international Metropolis bleu

Samedi 28 avril
De 13h à 14h : L’érotisme est-il encore subversif ? / Hôtel 10, salle Jardin
Discussion, en français, avec Vicenzo Susca, animée par Fabien Deglise

De 18h30 à 19h30 : Les souvenirs d’un écrivain / Hôtel 10, salle Saint-Laurent
Table ronde, en français, animée par Francis Gingras

Dimanche 29 avril
De 9h30 à 12h30 : Chantal Thomas. Je nage donc je suis. Je nage donc je fuis / Goethe-Institut
Atelier d’écriture, en français, animé par Annie Heminway

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.