Christian Marc Gendron, époustouflant piano man au théâtre Petit-Champlain!

Jusqu’au 31 août, le Théâtre Petit-Champlain est l’hôte de Piano Man Experience, un spectacle musical enlevant de Christian Marc Gendron. Une expérience piano qui revisite les grands succès des piano bars des années ‘40 à aujourd’hui.

Gendron présente une carte de route enviable. Dans ses trente années de carrière, il s’est retrouvé à accompagner plusieurs vedettes en spectacle, et il est souvent resté dans l’ombre. Pourtant, son talent lui aurait facilement permis d’être en avant-scène, et c’est ce que Piano Man Experience lui permet de faire. Entouré de trois musiciens et de Manon Séguin, il en met plein la vue et les oreilles dès les premières minutes du spectacle.

Il entreprend un généreux tour de chant avec des extraits de chansons de figures marquantes telles que Ray Charles, puis approche d’un répertoire plus actuel, présentant les œuvres de Fats Domino, Jerry Lee Lewis, John Lennon, Leonard Cohen, Paul Anka, ainsi que les crooners comme Frank Sinatra, Tony Bennett, Louis Armstrong… Il se permet aussi d’interpréter l’une de ses compositions, Si tu veux, qui démontre une autre facette de ses talents cachés.

Outre sa performance musicale au piano, Gendron fait aussi preuve d’une grande maîtrise vocale, car en plus de chanter d’une voix juste et puissante, il se permet d’imiter les chanteurs dans leurs caractéristiques vocales. Pour compléter le tableau, il y ajoute les mimiques faciales des chanteurs d’origine. Il en résulte une savoureuse expérience parfois touchante, parfois drôle, qui tombe toujours pile dans son dosage.

Gendron sait aussi puiser dans le répertoire québécois et canadien, et consacre une bonne partie de sa liste de chansons aux grands succès de Jean-Pierre Ferland, Daniel Lavoie, Claude Léveillé, Diane Juster, Gowan, Sarah McLachlan… Il met l’auditoire au défi de reconnaître la chanson après une brève introduction de 3 secondes, preuve que les chansons choisies ont su marquer l’imaginaire. Le public est conquis, fredonne et chante lorsque l’enflammé performeur le demande. Je souligne au passage la grande qualité sonore et l’équilibre entre la voix et la musique que l’équipe technique a su calibrer. La voix est pure et claire, et chaque instrument trouve sa place à une puissance adéquate.

Gendron maîtrise la scène. Il s’amuse à déplacer un piano en le faisant pivoter de gauche à droite afin que les spectateurs le voient se démener sur le clavier. Il partage ainsi l’espace scénique avec Manon Séguin, qui interprète aussi de grands succès avec une émotion et une justesse qui donnent des frissons. Au couple sur scène et dans la vie s’ajoutent des talentueux musiciens : Gordon Wood à la batterie, Fred Beauséjour à la basse et Toyo à la guitare. La complicité et la camaraderie enrichissent grandement le spectacle, où chacun prend la place qui lui revient.

Le piano man termine le spectacle avec des hits d’Elton John et de Billy Joel. Un dynamisme fou appuie l’interprétation des chansons proposées. Le public en redemanderait, c’est sûr, mais il se sent peut-être épuisé d’avoir parcouru autant de succès à un rythme effréné dans ce spectacle de plus de 2 heures trente! Le tout se termine par une ovation debout bien méritée.

Il s’agit donc d’un hommage aux piano men réglé au quart de tour, avec une variété et un rythme qui feront passer votre soirée comme… une chanson au piano!

Piano Man Experience, au Théâtre Petit Champlain, puis en tournée partout au Québec.

 

Auteur: Yannick Lepage

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.