CLUE

Une deuxième réussite pour le groupe LGBTQ+ ENSEMBLE. Nous avions eu droit à « Le Projet Laramie » en décembre 2018. Là, le groupe montréalais nous a offert CLUE, une pièce de théâtre adaptée du célèbre jeu de société du même nom. En 1985, Jonathan Lynn adapte une version cinématographique du jeu. En 2019, c’est Michèle Macaigne qui crée l’adaptation théâtrale avec le groupe ENSEMBLE comme metteure en scène.

Souper entre les convives.

On nous annonce avant de commencer notre soirée que nous pouvons participer interactivement à la pièce en essayant de découvrir qui avait commis le meurtre, avec quelle arme et dans quelle pièce. On nous dit alors qu’il peut y avoir plus qu’un meurtrier, plus qu’une arme et plus qu’une pièce. À l’entracte, nous remettions nos votes sur une feuille d’enquête, comme celle dans le jeu. Et à la fin, celui ou celle qui était le plus prêt de la réponse, avait une chance de gagner un jeu de société CLUE.

La pièce commence avec Yvette, jouée par Marie-Line Dumont, une bonne qui termine son ménage de la grande maison de son maître, M. Mort, joué par Sébastien Larocque. M. Wadsworth, incarné par le directeur artistique et fondateur de la troupe Jean-François Quesnel, inspecte le bon travail de la cuisinière (Marie Frantz Ducourt qui joue d’autres personnages également) pour que tout soit bon avant d’aller répondre à la porte pour recevoir ses invités : M. Plum (Marc Blanchette), M. Green (Marc-Olivier Brault), Mme Peacock (Sandrine Castet-Lam Quang), Mme White (Chantal Cuggia), Mlle Scarlett et le Colonel Moutarde (François Proulx). Tous ces invités ont reçu un patronyme pour ne pas dévoiler leurs vraies identités puisque chacun a un ou des secrets à cacher et un maître chanteur en commun : M. Mort.

Soupçons entre M. Wadsworth, Yvette et le Colonel Moutarde.

Arrive l’heure du souper où M. Mort sert un potage à la cervelle de singe (sans que ses convives le sachent) et donne ensuite des cadeaux à ses invités : Un chandelier, un révolver, une corde, un tuyau, une clé anglaise et un couteau. Les lumières s’éteignent et le premier meurtre de la soirée à lieu. Ensemble, avec le majordome, ils rechercheront le coupable. Entremêlé à cela, il y a d’autres personnages qui entrent et quittent, peut-être, vivants, le manoir. On entrevoit une automobiliste égarée, jouée par Claudia Beaudoin, dont sa voiture est en panne et cherche un téléphone. Cette comédienne jouera d’autres personnages. Une policière, interprétée par Bianca De La Mirande, viendra faire son tour, en cherchant à qui appartient la voiture abandonnée près du manoir. Et il ne faut surtout pas oublier l’ombre, celle qui tue sans dévoiler le ou la coupable, jouée par Daniel Levy.

Les personnages à la recherche du coupable.

La troupe LGBTQ+ ENSEMBLE réussie pour une deuxième fois son défi, celui de réunir des diversités sexuelles et ethnoculturelle par la passion du théâtre et de divertir le public. Le jeu des acteurs était sublime et ils réussissaient à nous faire rire de par leurs textes mais aussi leurs expressions et… leur jeu, tout simplement. La pièce fût drôle et très conviviale. Leurs deux premières présentations ont fait salle comble, ça dit tout. Ils seront encore là, à La Comédie de Montréal, au 1113 de Maisonneuve, les 4 et 5 octobre prochains. Ces deux dernières représentations ont encore des billets mais… pas pour longtemps. Pour achat de billets : www.weezevent.com/clue

Une prochaine comédie est en préparation pour le printemps 2020 : « Mais qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu? ». Pour de plus amples renseignements ou pour apporter votre contribution, contactez Jean-François Quesnel: [email protected]

Crédit photos: Éric Côté

Author: Éric Côté

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :