Début de Manif d’art 9 – La biennale de Québec s’empare de la Capitale-Nationale ce samedi 16 février

 La programmation de Manif d’art 9 – La biennale de Québec , réalisée en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec  (MNBAQ), a été dévoilée aujourd’hui par Jonathan Watkins , commissaire international, accompagné de la commissaire adjointe Michelle Drapeau , lors d’une conférence de presse animée par l’ambassadeur de Manif d’art 9 , l’animateur Nicolas Ouellet.

Manif d’art – La biennale de Québec, réalisée en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), est heureuse d’annoncer le lancement officiel de sa neuvième édition. Toutes les expositions de la biennale hivernale se tiendront du 16 février au 21 avril 2019 dans une multitude de lieux de la ville de Québec, dont l’exposition centrale présentée au pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ.

Manif d’art 9 – La biennale de Québec

Orchestrée par le commissaire invité, Jonathan Watkins, directeur de la Ikon Gallery à Birmingham (Angleterre), cette biennale soulève des questionnements essentiels quant aux relations de l’humain avec la nature, son environnement, ses semblables, voire son avenir sur terre.

 La thématique de cette neuvième mouture de la biennale, Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel* , annonce une sensibilité envers l’environnement et un désir de prise de conscience de l’humain face à la nature. Cette proposition du commissaire invité Jonathan Watkins, directeur de la Ikon Gallery à Birmingham,  soulève des questionnements essentiels quant aux relations de l’humain avec la nature, son environnement, ses semblables, voire son avenir sur terre. Loin d’être pessimistes, les artistes révèlent leurs constats, lubies, fixations et utopies, qu’ils soient métaphoriques, ludiques, politiques ou poétiques.

Le MNBAQ accueille l’exposition centrale Manif d’art  a le plaisir de confirmer le renouvellement de son partenariat d’envergure avec le Musée national des beauxarts du Québec , qui permet à la biennale d’investir encore une fois le superbe pavillon Pierre Lassonde, qui accueillera à nouveau l’exposition centrale. Près d’une vingtaine d’artistes internationaux, canadiens et québécois rassemblés à l’enseigne du thème fort et percutant de Watkins, parmi ces derniers, il faut souligner la présence de Manasie Akpaliapik (Nunavut, Canada) , Vija Celmins (Lettonie) , Caroline Gagné (Québec, Canada) , Jim Holyoak  et Matt Shane (Colombie- Britannique, Canada), Krištof Kintera (République tchèque), Cornelia Parker (Angleterre)  et Tomas Saraceno (Argentine) . « Ce partenariat renouvelé, entre Manif d’art 9 – La biennale de Québec  et le MNBAQ , permet de créer une véritable synergie et de rassembler à Québec le meilleur de l’art actuel. Au coeur de l’hiver, cet événement unique fait rayonner Québec, ville du patrimoine mondial, et devient un haut lieu de l’art actuel au Québec. » de s’enthousiasmer le nouveau directeur général du MNBAQ, Jean-Luc Murray.

Manif d’art 9 – La biennale de Québec

Une confiance réaffirmée

 Les centres d’artistes de Québec réaffirment eux aussi cette année leur confiance en Manif d’art , en exposant en codiffusion une quinzaine d’artistes de la biennale. Noyau dur de la création en arts visuels de la région de Québec, les organismes codiffuseurs seront, pour la plupart, accessibles pour toute la durée de la biennale, jusqu’au 21 avril 2019. Entre autres, les expositions solos présenteront le travail des artistes Christiane Baumgartner (Allemagne), Amélie Laurence Fortin (Québec, Canada) , Felipe Castelblanco (Colombie)  et Shimabuku (Japon).

Le Vieux-Québec vibrera au rythme de l’art contemporain

 Le volet d’art public sera pour sa part cette année concentré dans le magnifique quartier du Vieux-Québec, où le public découvrira une douzaine d’oeuvres. Malgré les contraintes de l’hiver, les passants verront de multiples installations, en 2D et en 3D. Certaines oeuvres en mettront plein la vue par leur dimension ou encore par le contraste qu’elles provoqueront avec leur lieu d’exposition, alors que d’autres s’immisceront délicatement dans le paysage hivernal. Il faudra ouvrir l’oeil – et les oreilles! – pour arriver à toutes les remarquer!

Manif d’art 9 – La biennale de Québec

En nouveauté! De jeunes commissaires inspirés

Manif d’art  est également très heureuse de dévoiler une grande nouveauté 2019 :  le volet Jeunes commissaires , présenté par La Maison Simons . Ce volet regroupe une série d’expositions dirigées par une douzaine de jeunes programmateurs sélectionnés par Manif d’art . Sous le mentorat de Jonathan Watkins , ils surprendront avec leurs interprétations de la thématique ainsi que leurs choix d’artistes!

Un ambassadeur plein de fierté

Manif d’art  est plus qu’enthousiaste d’avoir la voix et le visage de Nicolas Ouellet  comme vecteur de sa neuvième biennale et cette joie semble être partagée par le jeune animateur : « C’est un privilège pour moi de plonger dans l’aventure Manif d’art, de pouvoir me nourrir de l’audace et de la vision on ne peut plus moderne de l’événement et des artistes qui y prennent part. J’y vois une chance unique de servir de lien entre le projet, les artistes et le public, et d’affiner mon regard sur l’art visuel actuel. En plus, de faire tout ça à Québec – la ville où j’ai grandi – c’est le comble! » . Une première collaboration prometteuse!

La P’tite Manif, une programmation bonifiée

 La biennale hivernale permet à son volet familial de prendre plus d’ampleur cette année. La P’tite Manif  ajoute à son éventail d’activités des ateliers de création artistique pour les enfants, tous les samedis à Méduse.

En grande première, un colloque au MNBAQ

 Pour la première fois, un colloque international en art actuel se tiendra les 22 et 23 mars 2019  au MNBAQ  sous le thème Art actuel, vie quotidienne et nature de Manif d’art 9 – La biennale de Québec . Cet événement spécial sera ouvert à différents publics évoluant dans le milieu culturel et artistique. Finalement, Manif d’art  propose maintenant un passeport donnant accès à l’entièreté des activités de la biennale, incluant les journées de vernissage en février. Bref, Manif d’art – La biennale de Québec  présente une proposition enrichie, offre une expérience bonifiée à ses visiteurs et rejoint toujours plus de publics.

Bernard Lamarche Conservateur de l’art actuel,Claude Bélanger. Président Manif’ d’art

Claude Bélanger , directeur général et artistique de Manif d’art , souhaite transmettre ce message au public : « Ne boudez pas votre plaisir, bravez l’hiver et circulez dans la ville. Visitez ces lieux d’art qui vous sont connus ou inconnus. Posez des questions sur les artistes, leurs démarches et leurs intérêts. Il faut être curieux, faire preuve d’ouverture et ne pas avoir peur de s’intéresser aux arts. Rien n’est plus stimulant que de s’ouvrir à la fiction de l’autre! ».

La programmation complète se retrouve dès aujourd’hui sur le site internet de la biennale, manifdart.org/manif9

Manif d’art  tient à remercier le Bureau des grands événements, la Ville de Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts du Canada, l’Office du Tourisme de Québec, le Patrimoine canadien, lg2, Radio-Canada, La Maison Simons, la Délégation générale du Québec à Londres, le Musée national des beaux-arts du Québec et Méduse.

COUP DE COEUR POUR L’ART AUTOCHTONE

Pour le plus grand bonheur des visiteurs, le commissaire international de la biennale a eu un véritable coup de cœur pour l’art autochtone. Entretenant un lien privilégié avec la nature, le territoire et l’environnement, les artistes des cultures autochtones s’inscrivent parfaitement dans la thématique élaborée pour Manif d’art 9. Le cœur de l’exposition centrale est constitué à 25 % d’artistes autochtones. Parmi eux, Manasie Akpaliapik (Arctic Bay, Nunavut), artiste de renom dont les œuvres sont présentées dans l’exposition Art inuit. La collection Brousseau – Ilippunga dans le pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ, mais également Britta Marakatt-Labba (Sami, Suède), Meryl McMaster (Siksika, Ontario) et Shuvinai Ashoona(Kinngait, Nunavut), qui vient d’ailleurs de remporter le prestigieux prix Gershon Iskowitz, une récompense soulignant le travail d’artistes canadiens établis. Nadia Myre (Kitigan Zibi Anishinabeg, Québec) et Hannah Claus (Montréal, Québec) présenteront quant à elles leur travail au Lieu et au Musée Huron-Wendat lors d’expositions solos.

UNE THÉMATIQUE FORTE EXPLORÉE PAR LA RELÈVE

Parmi les découvertes, les projets de 13 Jeunes commissaires qui proposeront leur propre interprétation de la thématique de la biennale à travers 10 expositions et une conférence, au plus grand bonheur des amateurs d’art actuel émergent de Québec.

Claude Bélanger. Président Manif’ d’art

MANIF D’ART 9 : UN RENDEZ-VOUS AVEC L’ART ACTUEL POUR TOUS

Finalement, pour une troisième année, Manif d’art a le bonheur de pouvoir compter sur Radio-Canada  en tant que partenaire média majeur et sur l’agence lg2 , responsable de l’identité visuelle de la biennale depuis 2012.

* STORY OF THE STREET’ BY LEONARD COHEN. COPYRIGHT © 1993, LEONARD COHEN, USED BY PERMISSION OF THE WYLIE AGENCY (UK) LIMITED

@crédit photo Daniel Tremblay

Author: Luc R. Bertrand

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :