Enjeux en scène – Quand l’art change des vies

Pour une seconde année, La Bordée se transforme en lieu d’échanges avec les événements Enjeux en scène. Cette formule se veut un lieu de rencontre et de discussion dont le principal objectif est de réfléchir sur le théâtre et l’art en général par la médiation culturelle. Pour sa première rencontre de l’année,  Hugues Frenette et Nathalie Séguin, comédien et comédienne, Michel Nadeau,  metteur en scène de Lentement la beauté, accompagnaient Émilie Perrault, autrice du fabuleux livre Faire oeuvre utile, Suzanne Prince, qui a offert un témoignage dans le livre et Pauline Tanguay. directrice générale d’Accès-Loisirs Québec. La soirée était animée par Rosie Belley, responsable des projets spéciaux et de la médiation culturelle au Théâtre La Bordée.

Le livre et la pièce retracent tous deux, chacun à leur façon, le parcours d’individus dont les vies ont été transformées par l’art. Par comparaison et en les mettant en relation, qu’est-il possible de constater par rapport à leur processus de création respectif et aux effets collatéraux qu’elles ont eus? Après la mise en lecture d’un extrait de la pièce et du livre, le public était invité à prendre part aux échanges. Il s’agit d’un moment privilégié pour permettre de démystifier le théâtre et de voir les choses autrement.

Nous avons eu droit à de touchants témoignages de participants, autant sur scène que dans l’auditoire. La possibilité de trouver divers intervenants dans des domaines spécialisés permet des réflexions comme rarement nous nous le permettons aujourd’hui. Pour un instant, je me serais cru avec un groupe de disciples de Platon, en train de réfléchir sur l’art, ses tenants et ses aboutissants, ces mécanismes, son engagement émotif et sa sensibilité.

Pour peu qu’on fasse preuve d’ouverture, l’art se veut avant tout un lieu de rencontre avec l’autre et avec soi, et ce mécanisme souvent nous échappe. On peut voir l’art et ses manifestations, la mécanique, ses techniques. La principale richesse d’une oeuvre artistique est qu’elle nous fait vivre quelque chose, au-delà de la volonté initiale de son créateur, de manière individuelle. On peut parfois en être conscient, mais parfois cette seconde lecture se fait à notre insu.

Enjeux en scène permet de démystifier le théâtre. On peut souvent croire qu’il faut connaître les codes pour s’y retrouver. Pourtant – et c’est le pari que le directeur artistique de la Bordée se donne – on peut aussi faire du théâtre accessible. Du théâtre rassembleur, du théâtre pour tous. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’Accès-loisirs Québec permet à des moins bien nantis d’assister à des représentations, en toute dignité.

À l’issu de cette rencontre, je me disais que chacun d’entre nous avait son rôle à jouer comme médiateur culturel. il faut parler de l’art. Il faut le faire vivre à nos enfants. Il faut l’enseigner pour mieux le comprendre, et pour mieux aussi le vivre… et nous permettre de trouver l’oeuvre qui sera utile pour changer le cours de notre existence, pour trouver une nouvelle trajectoire.

Restez à l’affût pour les deux autres rencontres Enjeux en scènes prévues pour la saison 2019-2020 au théâtre de la Bordée, le samedi 14 décembre et le lundi 20 avril.

Author: Yannick Lepage

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :