Flûte et piano-forte, un duo inspirant !

Flûte et piano-forte sont à l’honneur sur l’album Kuhlau : Grandes sonates, Op. 71 & Op. 83. Interprétées avec flair et brio par la grande flûtiste Mika Putterman et le virtuose du piano-forte et du clavecin Erin Helyard, les sonates de Friedrich Kuhlau ont inspiré de nombreux artistes à travers le temps. Parmi eux, Johannes Brahms qui, tellement impressionné par ces œuvres, écrira à Clara Schumann en 1854 qu’il désirait apprendre la flûte uniquement pour pouvoir interpréter les œuvres de Kuhlau avec elle au piano.

Au début du 19e siècle, la flûte était l’instrument préféré des gentilshommes. Le grand écrivain romantique allemand Jean Paul dira que la flûte est « une baguette de sourcier qui sonde les profondeurs de l’âme ». Kuhlau était considéré de son vivant comme un compositeur important pour cet instrument et ses œuvres pour la flûte sont idiomatiques et demeurent, encore aujourd’hui, des références de ce répertoire.

Né en 1786 dans une petite ville de province située entre Hanovre et Hambourg, Friedrich Kulhau a séjourné à Hambourg en tant que pianiste et instituteur avant de s’enfuir à Copenhague lorsque Napoléon occupe la ville en 1810. Il a d’ailleurs été un contributeur important à la vie musicale du Danemark, et ce jusqu’à sa mort en 1832.

À propos de leur approche de la musique de Kuhlau
Erin Helyard et Mika Putterman ont été inspirés par des chercheurs tels que Bruce Haynes et Clive Brown qui soulignent la disparité entre l’interprétation romantique actuelle, qui prétend prêter allégeance aux pratiques d’interprétation historiquement informées, et la preuve documentaire. « Nous avons joué à partir des partitions séparées originales de l’époque (il n’y avait alors aucune partition complète) et avons tous deux trouvé que cela nous encourageait à traiter de temps à autre chaque ligne comme étant distincte de l’autre », indique Erin Helyard.

Reconnue pour sa sonorité et son jeu expressif, la flûtiste Mika Putterman partage avec le public sa passion pour la recherche et la connaissance historique. Après avoir obtenu un baccalauréat en interprétation de musique ancienne de l’Université McGill (Montréal), elle fut admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle est également la directrice artistique de l’ensemble Autour de la flûte et un membre fondateur de La Petite Harmonie, un ensemble à vents romantiques.

Erin Helyard est reconnu comme étant un chef d’orchestre inspirant, un virtuose expressif du piano-forte et du clavecin ainsi qu’un érudit éclairé et passionné par l’avancement du dialogue entre la musicologie et l’interprétation. Il est titulaire d’une maîtrise en interprétation (piano-forte), et d’un doctorat en musicologie de l’École de musique Schulich de l’Université McGill à Montréal, où il a étudié avec Tom Beghin. Il travaille activement à redonner vie aux partitions et à la mise en scène d’opéras oubliés des 17e et 18e siècles.

À propos d’Analekta
Fondée en 1987 par François Mario Labbé, Analekta est la plus importante maison de disques classiques indépendante au Canada. L’entreprise a réalisé plus de 500 albums, enregistré plus de 200 musiciens parmi les plus en vue au pays et a remporté de nombreux prix. En mai 2017, les œuvres au catalogue d’Analekta atteignaient le plateau des 100 millions d’écoutes sur les plateformes de diffusion en continu à l’échelle internationale.

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.