FRANCOSTALGIE – La revue musicale France-Québec 1965-1995

Il s’agit d’une nouvelle création des plus chevronnée qui vous plongera dans un partage culturel musical unique rassemblant 65 succès francophones qui ont marqué l’histoire de la musique entre le Québec et la France de 1965 à 1995 ! de Aznavour à Céline Dion en passant par Michel Fugain, Robert Charlebois, Joe Dassin, Françis Cabrel et Patrick Bruel et plus… plaisant à tous les styles musicaux. On vous présente 30 ans de chansons qui ont marqué la mémoire collective qui rend hommage à des artistes d’ici et de la France.

Michaël, Vanessa Michel, Maxime Landry, Éléonore Lagacé @ crédit photo: Claude Pichette

Le spectacle nous transporte d’une époque à une autre, faisant place à tous les styles musicaux et à une multitude d’ambiances et d’émotions. Porté par une narration basée sur des anecdotes et confidences exclusives de l’incomparable animateur Michel Drucker, chaque chanson et tableau nous remet dans le contexte social, politique ou culturel de l’époque, que ce soit en France ou au Québec. Accompagnés d’un orchestre et appuyés par une mise en scène rythmée ainsi qu’un support vidéo technologique et cinématographique, les talentueux chanteurs Maxime Landry, Vanessa Duchel, Michaël et Éléonore Lagacé nous présentent une grande célébration qui promet d’en mettre plein la vue et les oreilles.

La soirée prend son envol sur l’air de La bohème, interprétée par Maxime Landry

Au retour de l’entracte Vanessa Duchel , elle  nous a offert la performance de la soirée. Son interprétation à fleur de peau d’Une femme avec toi, de Nicole Croisille, a fait l’unanimité.

Michaël en se glissant avec aisance dans la peau de Johnny sur Noir c’est noir.

Nous avons entendus les belles chansons telles que: La poupée qui fait non, L’important c’est la rose, Pour un flirt, l’aigle noir, Coeur de loups, Laissez-moi danser, Les Champs-Élysées, Coeur de rocker, Ils s’aiment,  Mon mec à moi, Une femme avec toi, Hélène, Casser la Voix, Si j’étais un homme et plusieurs autres belles chansons.

Ils sont quatre voix, toutes québécoises, à entonner en solo, en duo ou en quatuor les grandes chansons de Gainsbourg, Fugain, Céline, Goldman et plusieurs autres. Outre Landry, Francostalgie mise sur les cordes vocales de Vanessa Duchel, Éléonore Lagacé et Michaël.

Tout au long de ce spectacle, un narrateur sur vidéo vous raconte des anecdotes et des confidences présenté par nul autre que le grand animateur français Michel Drucker. Chaque pièce musicale réveillera en vous les souvenirs d’une époque si bien racontée. Francostalgie est une grande revue musicale à voir. Elle est supportée par un orchestre sans faille composé de musiciens professionnels tels que Denis Courchesne, à la batterie et chef d’orchestre, Nadine Turbine au piano et de Jean-Claude Marsan à la guitare. La scène est très bien rythmée, les lumières sont somptueusement synchronisées et une vidéo comme attachée à un oiseau vous voyageant d’un continent à l’autre et bien sûr, la présence sur scène de ces 4 talentueux interprètes de la chanson d’ici.

Ceux-ci vous livreront 65 succès tiré de notre mémoire collective parce que dans ce répertoire-là, « les grandes chansons ne meurent jamais ! » …

Un mot pour Michel Drucker . . .
Dès sa première visite au Québec en 1965, il a eu le coup de foudre pour le Québec, sa culture et de ses artistes québécois talentueux. Michel les a cotoyé sur 3 générations et il a eu la chance de devenir un témoin clé de cette communication musicale entre les 2 pays.

Le spectacle est issu, imaginé et conceptualisé par Eric Young, président-fondateur du Groupe Entourage, par Pierre Huet au texte, Pierre Séguin à la mise en scène et Denis Courchesne à la direction musicale.
Voici les dates des représentations au Capitole de Québec : 17 au 21 juillet, 24 au 28 juillet et 31 juillet au 4 août. Par la suite le spectacle prendra la route en province dès cet automne. Toutes les dates sont disponibles sur le site web de francostalgie.com

Francostalgie, parce que les grandes chansons ne meurent jamais !

@Crédit photos: Claude Pichette, photographe

 

 

Author: Claude Pichette

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :