Gala des prix Focus Desjardins

C’est une troisième édition du Gala des prix Focus Desjardins qui avait lieu, le samedi 26 octobre dernier, à l’Ancienne usine Denim Swift de Drummondville. Ce grand concours de photographies, organisé par le Musée National de la Photographie Desjardins (MNPD) et présenté par les Caisses Desjardins de Drummondville, récompense les meilleurs photographes du Québec dans quatorze catégories différentes.

Le co-animateur Jonathan-Hugues Potvin et l’animateur Jean-René Dufort.

Une exposition de photos ouvrait l’entrée de ce local de la Denim Swift. Nous pouvions y voir quelques photos des finalistes mais aussi de d’autres photographes. Certaines étaient en vente. Le resto-pub El Tabarnaco (Taco shop) au 394 de la rue Hériot à Drummondville nous servait sur place, pour un léger coût, un délicieux souper comprenant trois tacos au choix : pollo, vegetariano ou chorizo en plus d’une salade.

Jean-René Dufort, animateur populaire de radio et télévision, anime la soirée devant une foule de près de 150 personnes, après le discours de Michel Doyon, président du MNPDJonathan-Hughes Potvin, directeur général du MNPD co-anime la soirée.  Les six juges du concours qui ont eu à décortiquer les photos reçues sont alors présentés : Luc Désilets, Michel Doyon, Jocelyne Feizo, François Desrosiers, Yves Keroack et Jérémie Leblond-Fontaine.

Tous les finalistes de la soirée.

Annie Mirandette, enseignante au Programme en Arts Visuels (P.A.V.) de l’école secondaire Jeanne-Mance, fût la première à présenter un prix Focus, celui de la Jeunesse. Ce prix s’adresse aux jeunes s’étant illustrés en photographie. Les élèves finalistes, ont travaillé la photographie lors d’un projet ayant comme thème la fragilité de la nature l’an dernier.  Leurs photographies ne passèrent pas inaperçues et neuf d’entre eux étaient finalistes dans cette catégorie. Jasmin Côté était le premier à remporter un trophée Focus au Gala. Cette catégorie était présentée par la Commission Scolaire Des Chênes.

Le prix Focus Relève suivi, présenté par la Société Saint-Jean Baptiste du Centre-du-Québec. La récipiendaire du trophée était absente pour une raison de maladie. Chantal Bellefeuille, qui photographie que ce qui lui plait et lui parle, gagne le prix de la relève cette année.

Juges du concours: Jérémie Leblond-Fontaine, Jocelyne Feizo, Yves Keroack et Michel Doyon. Absents sur la photo: Luc Désilets et François Desrosiers.

Le prix suivant était présenté par Eva Photographie, qui nous annonçait une exposition-bénéfice pour l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal, le 18 avril 2020. Pour suivre de près cette exposition, consultez le site internet: http://www.eva-photo.com/Eva Photographie présentait le prix Focus Studio et le prix fût remis à Bernard Brault, photojournaliste au Québec depuis 30 ans, qui était visiblement très ému et surpris.

Le prix Focus Animalier-Nature, présenté par NousTv, a été remis à Jean-Simon Begin, qui aime explorer les endroits les plus sauvages qu’offrent notre belle province de Québec. Celui-ci nous rappelle ce qu’une autre finaliste dans cette catégorie, France Pelletier, évoquant une phrase de Voltère qui décrit bien la démarche de la photographie en général : « Tout le monde regarde ce que je regarde mais personne ne voit ce que je vois ».

Focus Hommage: Claire Beaugrand-Champagne.

El Tabarnaco nous revient et nous présente le prix Focus Urbain. Celui-ci est remis à Marcel Morin, globetrotter et polyglotte, qui aime photographier des paysages urbains de partout dans le monde.

Et avant la pause, le prix Focus Hommage est présenté par Drummondville, la Capitale du développement, par le maire Alexandre Cusson. Le prix est remis à la première femme photographe de presse au Québec, Claire Beaugrand-Champagne. Elle fait ses débuts en 1975, dans le journal Le Jour, qui n’existe plus aujourd’hui.

À la pause, Allyson Pétrin, auteur-compositeure-interpète et étudiante au CÉGEP de Drummondville en chant nous interprète généreusement une de ses compositions : Out here on my own, accompagnée par le Freedom Jazz Band sur un fond de photographies projetées sur écran.

Présenté par La Société de promotion de la photographie du Québec, le prix Focus Club de l’année est remis au Club de photo de Boisbriand, qui est en œuvre depuis 1993 et compte 113 membres.

Focus Féminin: Tzara Maud et Focus Masculin: Bernard Brault.

Ensuite, le prix Focus Action nous est présenté par PS Photo Solution Magasine. Le prix est remis à Tzara Maud, grande amoureuse de la vie et des êtres vivants.

Arrive le prix Focus Paysage, présenté par la SDED Tourisme et Grands Événements. Le prix est remis à Éric Deschamps, qui traine toujours son appareil avec lui, pour saisir les moments magiques de la nature et des animaux.

Le Groupe Capitales Médias présente le prix Focus Architecture qui est mérité par le photographe de presse Patrick Woodbury, qui se sert de la photographie pour s’exprimer. D’ailleurs, le photographe du journal Le Droit termine son discours en nous démontrant l’importance des journaux et de la photographie de presse, faisant allusion au débat actuel. Il nous laisse sur ces paroles: « Longue vie à la photo de presse ».

Allyson Pétrin.

Le prix Focus Portrait est présenté par Lozeau et Michel Doyon. La lauréate de cette catégorie est Arianne Clément, qui a commencé à exercer la photographie en tant que journaliste. Elle a d’ailleurs une maîtrise en photographie de l’Université des arts de Londres, avec une mention d’honneur.

La soirée tire à sa fin avec la catégorie Focus ACAP/CAPA (Association Canadienne des Amateurs en Photographie / Canadien Association for Photographic Art). Le lauréat est Yves Keroack, photographe professionnel de Montréal qui aime mettre le sujet en valeur en jouant avec l’angle et la lumière.

Enfin, le prix Focus Féminin est présenté par Daniel Dubois, vice-président de Canimex. Il est remis à Tzara Maud, qui se mérite un deuxième trophée. Et le prix Focus Masculin est présenté par Amada Aldama, administratrice chez Desjardins Caisse de Drummondville. Le prix est remis au photojournaliste Bernard Brault. Les deux lauréats de ces catégories nous ont rappelé, eux aussi, l’importance de sauver les journaux.

Une minime partie de l’exposition à l’entrée.

La soirée s’est terminée dans la joie, alors qu’on nous disait l’importance et la place qu’occupe de plus en plus le Musée National de la Photographie Desjardins pour Drummondville. On avait déjà le Village Québécois d’Antan pour nous faire connaître notre histoire. Nous avons aussi l’université qui développe nos connaissances. Maintenant nous avons notre musée, qui développe notre culture. Pour connaître les expositions du musée, l’horaire d’ouverture ou pour devenir membre, consultez le site internet : https://www.museedelaphoto.info/.  Lors du Gala, on nous a dévoilé les expositions des deux prochaines années et croyez-moi, vous voudrez venir les visiter.

Crédit photos: Éric Côté

Author: Éric Côté

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :