Hollow Press – Revue générale

Suite à la chronique sur les deux dernières oeuvres de Jesse Jacobs, nous vous faisons cette fois-ci un résumé de quelques autres livres publiés également chez Hollow Press !

**

LA VIE DE NAMAZUKO / THE LIFE OF NAMAZUKO – Daisuke Ichiba

Mon nom est Jesuido Namazuko. Je chante à chaque soir au bar  »La piscine de Sang », fréquenté par des démons dégoûtants après leur journée de travail. Un jour, alors que je pensais tomber sous leurs armes et leur cruauté, alors que je pensais que l’heure de ma mort était enfin venue, j’ai soudainement commencé à chanter une chansons que j’aimais. J’ai touché leur corde sensible avec ce chant, et pour cette raison ils m’ont épargnés. Ainsi je suis devenue la chanteuse de la rivière.

Ce roman graphique très noir nous raconte l’histoire de Jesuido Namazuko, à la recherche de sa mère l’ayant abandonnée quelques années plus tôt. Entre une sombre histoire passée avec la mafia, l’exploration d’un monde de démon et le chemin de croix qui semble interminable, La vie de Namazuko raconte une histoire bouleversante.

**

LE ROYAUME DE ROUILLE / THE RUST KINDGOM – Spugna

Dans une lande sauvage habitée par des vers des barbares aux physionomies déformées, un chevalier sans nom surgit des profondeurs. Déterminé à atteindre sa destination, il détruira tout ce qui se trouvera sur son passage. Tout. Une histoire de chair, de sang, de poussière, d’épées et de rouilles.

Dans un style très coloré mais tout aussi brutal, Spugna nous raconte les derniers moments du chevalier sans nom. Dans ce qui semble être l’aboutissement d’une quête plurimillénaire, les démons et les êtres mythiques semblent jouer un partie de bataille royale, supprimant tous leurs adversaires sur leur passage. Alors que l’on croit voir apparaître le vainqueur, il se fait aussitôt démolir violemment par un autre démon encore plus fort. Une histoire épique avec une fin tout ce qu’il y a de plus grandiose.

**


LE PETIT HENRI AU PAYS DU SOURLAND / LITTLE HENRI IN SOURLAND – Henri Dumas

Ceci est le portrait, intuitivement dessiné, du rude et cruel éveil d’un jeune homme fragile.

À travers les paroles cachées prononcées dans le vent, descendant en toi des fosses de trahison, ainsi poussées en toi, tu découvres le mystère du culte de VVV.

Clin d’oeil évident à Little Nemo in Slumberland (Winsor McCay – 1911), Henri Dumas opte pour une version bien plus troublante et cauchemardesque, plus de cent ans après la parution de l’oeuvre phare de McCay. Reprenant sensiblement le même style visuel, Dumas développe une histoire sous forme de vignette, celle d’un jeune homme qui ne semble pas pouvoir sortir d’un cauchemar terrifiant, hanté par des bêtes monstrueuses essayant de le faire toujours plus sombrer dans la folie et dans les profondeurs de l’horreur. L’oeuvre nous offre des tableaux franchement psychédéliques sous fond de réflexions Freudien, qui nous permettent d’en apprendre plus, avec détours, sur la vraie personnalité du protagoniste.

Ce procédé nous rappeler également le dessin animé Ernest le Vampire diffusé dans les années 1990 en France et au Québec, racontant l’histoire d’un vampire faisant des cauchemars toujours plus prenant les uns que les autres jusqu’à se réveiller dans son cercueil, avant de se rendormir, troublé.

**

ASSASSIN CHILD – Tetsunori Tawaraya

Les Assassin Child (Enfants Assassins) sont une espèce se clonant via un mode de reproduction asexuée. Ielles sont connu.es pour leur capacité à posséder et parasiter des corps et cerveaux pour diverses raisons et objectifs. Un jour, leur vaisseau spatial doit atterrir d’urgence sur la planète Gwun. La planète court un grand danger et le Dieu Protecteur/Dragon Maléfique est sur le bord d’empirer la situation.

Dans un format un peu plus grand qu’à l’habitude pour un roman graphique, Tawaraya nous propose une oeuvre visuellement magnifique, avec ses teintes bi-chromatiques, imprimée en encre argentée sur papier noir. L’attention portée aux détails est fabuleuses et ses planches sont hypnotisantes. C’est le genre de livre qui vaut le coup d’être revisitée de temps à autres car on y découvrira à coup sûr des éléments qui auront échappés à notre première lecture. (Suggestion : lire cette oeuvre en écoutant de la musique du compositeur Disasterpeace)

**

Pour découvrir le reste du catalogue de la maison d’édition italienne Hollow Press, vous pouvez vous rendre directement sur leur site www.hollow-press.net .

Author: Thomas Duret

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This