ICI TÉLÉ – TOUT LE MONDE EN PARLE -Invités du dimanche 21 avril

LES LAURIERS DE LA GASTRONOMIE: LA RECETTE DU SUCCÈS

Pour une seconde année, Christian Bégin anime les Lauriers de la gastronomie québécoise, un événement qui met en lumière les bons coups des restaurateurs d’ici et qui vise à démocratiser les plaisirs de la table. L’an dernier, Antonin Mousseau-Rivard, chef-propriétaire du restaurant Le Mousso, a mis la main sur le Laurier du meilleur restaurant de l’année, un prix qui a non seulement fait croître l’achalandage, mais qui a aussi permis à son équipe de resserrer les liens. Le chef autodidacte exprime toute sa gratitude en rappelant à quel point il est difficile d’opérer un restaurant en termes de temps, d’énergie, d’argent et de dépassement de soi. Du travail, nos restaurateurs, ils en mangent!

ZAZ: CHANTER ET FAIRE DU BIEN

Depuis 2010, les albums de Zaz de sont écoulés à plus de 4 millions d’exemplaires, dont la moitié à l’extérieur de la France. Les Québécois lui vouent un attachement certain et elle nous le rend bien. Christian Bégin, qui s’est épris de l’énergie transcendante de la chanteuse, explique qu’elle est capable d’un degré de communion exceptionnel avec son public. D’ailleurs, avec son initiative Zazimut, Zaz soutient des organismes locaux dans toutes les villes qu’elle visite en tournée et fait même monter leurs représentants sur scène afin de partager avec eux un peu de lumière. Rarement la chanson fait elle autant de bien!

WOODY BELFORT: RIEN N’EST IMPOSSIBLE

Loin d’être une limitation pour lui, le fauteuil roulant de Woody Belfort est plutôt comme l’un de ses membres: une extension de lui-même. Le jeune homme de 22 ans, né avec une forme de paralysie qui affecte la fluidité de ses mouvements, croit qu’une limite, c’est ce qu’impose l’esprit. Athlète, joueur de basketball, adepte de culturisme, il excelle dans les sports et surtout, il ne redoute aucun défi. Il rêve d’ailleurs de participer aux Jeux paralympiques. Véritable tornade sur roues, il est porté par une joie de vivre communicative et une attitude fort inspirante!

DES QUÉBÉCOISES SUR LA CROISETTE

Monia Chokri ne pouvait espérer meilleur baptême de cinéma, alors que son tout premier long métrage vient d’être sélectionné pour concourir au Festival de Cannes dans la section « Un certain regard ». Dans La femme de mon frère, elle explore la relation fusionnelle entre un frère et une sœur, incarnée par Anne-Élisabeth Bossé, qui est compromise par l’arrivée d’une amoureuse. La comédienne ne tarit pas d’éloges à l’égard de la réalisatrice, qui s’émeut d’ailleurs de se considérer comme telle. Parce que Cannes, le cinéma et l’industrie demeurent largement dominés par des hommes, les deux femmes seront d’autant plus fières de fouler le tapis rouge de la Croisette.

OMAR KHADR: RËVER D’UNE VIE ORDINAIRE

La vie d’Omar Khadr est une longue bataille juridique. Le chemin de la liberté sera long pour l’homme accusé d’avoir tué un soldat américain en 2002, alors qu’il servait d’interprète chez des Talibans qui l’auraient entraîné à être un enfant-soldat. Enfermé à Guantanamo, où il aurait souffert de mauvais traitements, puis au Canada, ce n’est qu’en 2015 qu’il obtient sa liberté conditionnelle, assortie d’excuses publiques du gouvernement canadien et d’un dédommagement de 10,5 millions de dollars. La semaine dernière, un juge albertain lui a rendu sa pleine liberté, mais des recours aux États-Unis risquent de le ramener au tribunal. Même s’il ne pourra jamais être un citoyen ordinaire, il espère à tout le moins mener un jour une vie normale.

ALEXANDRA LAMY: UN GARS, UNE AUTRE FILLE!

En promotion pour le film Chamboultout, une comédie qui prendra l’affiche au Québec, Alexandra Lamy ne pouvait manquer l’occasion de venir saluer Guy A. Lepage, à qui elle doit sa carrière, révèle-t-elle. Choisie pour être la fille de la version française d’Un gars, une fille aux côtés de Jean Dujardin, elle est passée de l’anonymat au statut de grande star en quelques sketchs, l’émission ayant connu un succès monstre là-bas. Du petit au grand écran, elle a profité de ce tremplin extraordinaire pour asseoir sa carrière qui, avouons-le, s’est principalement bâtie sur son talent brut et de son sens inné pour la comédie.

@crédit photo: Karine Dufour

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :