JUDITH OWEN – redisCOVERed – Le nouvel album disponible le 25 mai

Judith Owen

RedisCOVERed
Le nouvel album disponible le 25 mai
Pour la plupart des artistes, un album de reprises est une idée de dernier recours, une manœuvre désespérée pour surmonter un manque d’inspiration ou lorsqu’il y a un contrat à solder…Mais la plupart des artistes ne sont pas Judith Owen qui présentera nouvel album redisCOVERed le 25 mai. Auteur et interprète intense, pianiste ardente, elle vit depuis deux ans une période unique dans sa carrière. Somebody’s Child, son précédent album, a été salué par la critique du monde entier et ses concerts, que ce soit en tête d’affiche ou en ouverture de la tournée de Bryan Ferry à travers l’Europe et l’Amérique du Nord, ont comblé les spectateurs et lui ont acquis de nouveaux fans.

Il ne faut pas beaucoup creuser pour comprendre les raisons du choix des chansons et de leur interprétation sur redisCOVERed. Dans cette sélection pleine d’évidence, c’est une grande partie du coeur de Judith Owen qui est offerte. Pour certaines chansons, il est facile d’établir les connexions. Elle rend un hommage affectueux à l’une de ses plus grandes influences – Joni Mitchell – en enregistrant « Cherokee Louise » et « Ladies Man ». Un choix quelque peu inattendu, car il se porte sur la période post 70’s de Joni Mitchell.

Ce que chaque titre de redisCOVERed révèle, c’est que ce que l’on apporte à une chanson aimée est ce qui, en définitive, lui donne sa vérité. Qu’il s’agisse d’une pépite de Grease, « Summer Nights », d’un hit récent d’Ed Sheeran, « Shape of You », ou de Justin Timberlake, « Can’t Stop The Feeling », d’une composition iconique des Beatles, « Blackbird », de Deep Purple, « Smoke On The Water », ou bien encore des classiques de Donna Summer, « Hot Stuff », et Wild Cherry, « Play That Funky Music ».

Sa plus grande audace est de se confronter au hip-hop très moderne de Drake avec « Hotline Bling ». « J’ai dit à Harry [Shearer, son mari] : Choisis la chose la plus extrême ; quelque chose de contemporain dans quoi tu penses que je ne pourrais pas me projeter », dit-elle. « Mais bien sûr que j’ai pu, car j’ai déjà été dans cette situation où j’attendais constamment le coup de fil du type qui m’appellerait, simplement parce qu’il n’y avait pas de meilleur mec alentour. Cette chanson est devenue une chanson romantique et populaire. C’est définitivement une chanson de femme, si tant est qu’il puisse y en avoir une. »

Les arrangements de Judith Owen font souffler un vent de fraîcheur sur ces chansons familières, prolongé par l’alchimie qui s’est instaurée avec le producteur, mixeur et ingénieur du son David Bianco, lauréat des Grammy® (Tom Petty, Bob Dylan, Meghan Trainor). On retrouve dans tout l’album son complice, le légendaire bassiste Leland Sklar (James Taylor, Carole King, Leonard Cohen), et le maître percussionniste Pedro Segundo, deux des membres clés de sa formation sur scène. Également les contributions de Paul Beard (Bryan Ferry, James Blunt), de George Shelby (Phil Collins, Bette Midler), du membre des Snarky Puppy Michael « Maz » Maher, du trompettiste de jazz Nicholas Payton lui aussi lauréat des Grammy®. Et enfin, l’éblouissante section de cordes londonienne, composée de Gabriella Swallow au violoncelle, accompagnatrice de longue date de Judith, et de la violoniste Lizzie Ball (Nigel Kennedy, Jeff Beck).

« Ce sont de grandes chansons que j’ai déconstruites et reformulées, pour y reconnaître ma propre vie et découvrir de nouvelles significations dans leurs textes. Ce qui a commencé comme une sollicitation pour le mariage d’un ami a évolué vers quelque chose de plus proche de Sinatra et son ‘‘One More For The Road’’. L’ensemble est parfaitement encadré par ‘‘Hotline Bling’’ pour commencer l’album, et ‘‘Dream A Little Dream Of Me’’ pour le conclure. Le truc avec la musique, c’est que nous avons tous une interprétation différente pour une même chanson. Une chanson raconte tant de choses différentes pour les gens, et toutes sont valables. Finalement l’essentiel est ce que cela signifie pour vous. »

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.