La Galerie d’art Desjardins tournée vers l’avenir

La Galerie d’art Desjardins entre dans une vague de changement. Définitivement tourné vers l’avenir, le centre d’exposition de la Maison des arts Desjardins Drummondville peut maintenant compter sur un nouveau plan stratégique et sur l’apport de Maude P. Hénaire qui agira à titre de coordonnatrice. Cette dernière sera appuyée dans son mandat par l’équipe déjà en place.

L’ouverture vers des horizons nouveaux vient tout d’abord de la volonté du conseil d’administration de la Corporation d’assurer la pérennité de la galerie et de l’offre culturelle liée aux arts visuels dans la région. Le retrait récent d’une subvention du Conseil des arts et des lettres du Québec a été l’occasion stimulante de revoir les orientations de la galerie et d’élaborer une planification stratégique sur 4 ans, laquelle vise la diffusion des pratiques en art actuel et le développement de ses publics pour se propulser vers l’avenir.

Maude P. Hénaire pilotera ces nouvelles orientations afin d’offrir au public une programmation riche et articulée et ce, dès septembre prochain. La Galerie d’art collaborera notamment avec des commissaires qui vont conceptualiser des expositions et des activités avec le public pour nous présenter des artistes et des oeuvres qui font réfléchir. « Leur implication dans le milieu des arts visuels du Québec et la pertinence de leurs recherches en font des experts avec qui il nous apparaissait naturel de vouloir travailler », explique madame Hénaire.

Cette dernière est définitivement la personne toute indiquée pour orchestrer les changements prévus à la galerie. « Maude correspond tout à fait à l’image et à l’évolution que l’on souhaite donner à notre centre d’exposition. Le terrain de jeu est vaste, le mandat important pour la Corporation, et je suis assurée qu’elle possède toutes les compétences pour y arriver », de poursuivre Marie-Pierre Simoneau, directrice générale et artistique.

En effet, Maude P. Hénaire gravite dans le milieu culturel depuis plus de 8 ans. Originaire de Drummondville, elle a complété des études en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal. Après avoir travaillé durant 4 ans à la Galerie Trois Points à Montréal, celle qui a reçu en 2014 le prix du meilleur commissariat dans la catégorie « exposition de groupe en galerie privée » remis lors du Gala des arts visuels, a ensuite été coordonnatrice pour la compagnie de théâtre Joe Jack et John ainsi que pour une résidence pour compositeurs pour le Festival international du film d’Aubagne, en France.

L’un des objectifs majeurs du plan de développement stratégique est de tisser des liens étroits entre la programmation présentée en galerie et les arts de la scène. Marie-Pierre Simoneau explique : « Il nous arrivera plus fréquemment de proposer des expositions en lien avec les spectacles présentés en salle, ce qui nous permettra, d’une part, de profiter de l’achalandage généré par notre programmation pour que les gens viennent visiter la Galerie d’art, et d’une autre, de créer et consolider des liens avec un public qui s’intéresse spécifiquement aux arts visuels. »

Ces changements se feront en continuité avec le travail amorcé par Normand Blanchette, qui a oeuvré pour la Galerie d’art Desjardins durant 35 ans et qui a pris sa retraite en décembre. Ce dernier aura laissé une marque indélébile à Drummondville et dans le secteur des arts visuels. « Normand a fait un travail incroyable, il a laissé un riche héritage dont la Maison des arts demeurera toujours fière. Ce dernier prônait une approche axée sur les normes muséales. Nous ne changerons pas complètement la recette. Nous poursuivrons son oeuvre en proposant une conception différente, davantage portée vers l’art actuel, en ayant l’objectif de le rendre plus accessible au public », conclut Marie-Pierre Simoneau.

La programmation actuelle se terminera en juin prochain. Jusqu’au dévoilement de plus amples détails au sujet des nouvelles orientations et façons de faire de la Galerie d’art Desjardins, de belles expositions figurent au calendrier :

15 au 30 janvier

Les Impatients / Expo-encan. Parle-moi d’amour Drummondville 2019. Peinture, dessin, gravure, sculpture

2 au 15 févier

Claude Guérin / Pignons sur glace

Photographies

20 février au 11 mai

Pellan et Shakespeare : le théâtre des rois Costumes, estampes, photographies, éléments de décor, accessoires

19 mai au 16 juin

Finissant(e)s en arts visuels du Cégep Techniques diverses

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :