Le Festival Rock Progressif s’amène au centre d’art La Chapelle

Les amateurs de rock progressif seront comblés cette semaine avec la venue du Festival Rock Progressif Terra Incognita au Centre d’art La Chapelle. Pour l’occasion, trois groupes performeront sur la scène de la charmante salle de spectacle, en plus des autres artistes de la programmation régulière.

Le mercredi 16 mai et jeudi 17 mai, l’humoriste Mario Jean présentera son nouveau matériel ! Mario Jean est sans contredit un incontournable de l’humour. Son style unique, polyvalent et rassembleur lui permet d’aborder des sujets dans lesquels les gens se reconnaissent, tout en les surprenant. Sa simplicité, sa pertinence et sa spontanéité font de lui un artiste complet, doublé d’une personnalité des plus attachantes. Avec plus de 1 500 représentations de ses spectacles et d’un million de spectateurs, Mario Jean est présentement à l’écriture de son sixième one-man-show !

Le Festival Rock Progressif sera lancé le vendredi 18 mai avec un hommage à Pink Floyd présenté par Time for Pink Floyd, groupe hommage qui se démarque surtout par sa fidèle interprétation vocale et musicale. Les six musiciens se concentrent sur la période qui est considérée par plusieurs comme l’âge d’or du groupe, c’est-à-dire de 1971 à 1979, et passe en revue les classiques de cette légende du rock. Première partie : Laura Meade – Groupe IZZ

Terra Incognita se poursuit le samedi 19 mai avec Wobbler. Digne ambassadeur du rock progressif « à la scandinave », chacun des albums de Wobbler s’est inscrit sur la liste des meilleurs albums de l’année de leur parution. Le plus récent album du groupe, « From Silence to Somewhere », ne fera pas exception à la règle ! Ce sera le seul concert en Amérique du Nord pour ces Norvégiens. Deux autres groupes seront de la partie, dont Cirkus.

Enfin, le groupe Moon Safari se produira en clôture du Festival le dimanche 20 mai. Depuis plus de 12 ans, ces jeunes musiciens suédois (grands fans d’Harmonium !) privilégient un rock progressif sophistiqué qui met bien en valeur les harmonies vocales. Le groupe s’est produit dans le cadre de la plupart des festivals de rock progressif dans le monde, mais en sera à sa toute première prestation au Canada ! Les formations italiennes Cellar Noise et Aerostation, le nouveau projet du claviériste Alex Carpani et du batteur Gigi Cavalli Cocchi (Mangala Vallis) seront aussi de la journée.

Une soirée-bénéfice au profit de la Société culturelle de Vanier aura lieu le jeudi 24 mai, mettant en vedette le groupe No Matter What. Composé de huit membres, le groupe transportera le public dans l’univers des années 70. Dans cette décennie inépuisable, No Matter What fera entendre des bijoux bien cachés : Fleetwood Mac, America, Bruce Springsteen, Tom Petty, Elton John seront au menu. Des chansons à succès qui feront sourire, réfléchir, pleurer et danser sont au rendez-vous. Des profits seront également redonnés à M. Guy Cardinal, qui est bien connu sur la scène musicale de Québec. Grand amateur de blues, cet artiste non-voyant est aussi très à l’aise dans l’univers des années 70. Ce don servira à finaliser l’achat de prothèses auditives spécialisées pour la suite de sa carrière déjà bien remplie.

Le vendredi soir 25 mai sera consacré à l’univers déjanté de Boris Vian, avec Vian Donc! Le public est invité à (re)découvrir ses chansons éclatées, tantôt coup-de-poing ou bien coup de coeur, le temps d’un spectacle à couper le souffle, où quatre complices enchaînent les couplets pour faire renaître l’époque des cabarets de jazz. Satire, plaisirs coupables et coups de théâtre sont au rendez-vous !

La Chapelle présentera Time It Was, l’hommage à Cat Stevens et Simon and Garfunkel, le samedi 26 mai. Formé de cinq musiciens d’expérience, le groupe Time It Was reprend les chansons immortelles de ces artistes incomparables : Sound of Silence, Mrs Robinson, Father and Son, Wild World et plusieurs autres. SPECTACLE COMPLET

Le Centre d’art La Chapelle Salle propice aux rencontres intimes, le Centre d’art La Chapelle permet des rapprochements agréables comme inusités. Les spectateurs peuvent ainsi voir et entendre de tout près leurs artistes favoris. Et les artistes aiment y revenir, d’année en année, justement pour vivre cette proximité unique avec leur public. Situé au 620, avenue Plante à Québec, le Centre d’art La Chapelle est un endroit particulier à découvrir ! -30- Source et rayonnement :

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.