Le nouveau livre d’Édouard Louis, Qui a tué mon père, arrivera en librairie au Québec le mardi 5 juinLivres,

Ce texte bref est d’une extrême intensité. Une intensité due à la violence des sentiments exprimés, plus aimants que haineux. La haine, si haine il y a, est adressée aux « dominants », aux responsables politiques et économiques de la souffrance individuelle d’un homme qui n’a pas sa place dans le monde et qui veut aimer sans le pouvoir : le père de l’auteur.

Revenant sur son enfance, mais partant des derniers mois où il a revu son père physiquement détruit, et pourtant fier que son fils ait publié des livres et soit devenu célèbre, l’auteur se remémore des épisodes clés de son enfance et de son adolescence. Il tente de comprendre le couple de ses parents et l’amour distordu qu’ils lui ont porté, effrayés par la personnalité hors du commun de leur fils, dont ils admirent l’intelligence, mais regrettent la singularité, qui en même temps les flatte.

« Édouard Louis évoque son père dans un livre rageur et poignant où le pardon s’accompagne d’un propos très politique. Un bref récit plein de colère et de rêves éteints. »
— Pierre Vavasseur, Le Parisien

« Un troisième roman coup de poing. » — Nelly Kaprièlan, Les Inrockuptibles

Édouard Louis a publié deux livres, En finir avec Eddy Bellegueule (Seuil, 2014) et Histoire de la violence (Seuil, 2016), qui ont été traduits dans une trentaine de langues et font l’objet d’adaptations théâtrales et cinématographiques. Il a créé la collection « Des mots » aux Presses Universitaires de France.
Qui a tué mon père
Édouard Louis
Éditions du Seuil
96 pages — 19,95 $

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.