Le Théâtre du Trident est heureux d’annoncer les finalistes pour les Prix Théâtre 2017-2018 de la grande région de Québec, tous théâtres confondus. Ces prix seront remis à des artistes résidants dans la région de Québec qui ont marqué la scène théâtrale au cours de la dernière saison le 6 juin prochain lors d’un 5 à 7 au Zinc du Carrefour international de Théâtre. L’évènement est soutenu par le Théâtre du Trident, le Théâtre La Bordée, le Théâtre Périscope, Premier Acte, la Fondation Paul-Bussières, le Fonds du Théâtre du Vieux-Québec et la Ville de Québec. Les huit catégories de prix récompensent des réalisations exceptionnelles en interprétation, mise en scène, environnement sonore, éclairages, costumes et scénographie.

Le Prix Paul-Hébert récompense un comédien ou une comédienne qui a offert une interprétation remarquable dans un premier rôle. Remis chaque année depuis 1977, ce prix est un hommage à Paul Hébert, homme de théâtre exceptionnel, cofondateur du Théâtre du Trident et pilier du développement du théâtre à Québec.

En nomination :
Jonathan Gagnon pour son rôle de Lui dans Extras et ordinaires, de Duncan McMillan, traduction de Joëlle Bond;

Jacques Leblanc pour son rôle Salieri dans Amadeus, de Peter Shaffer, traduction de Pol Quentin;

Mary-Lee Picknell pour son rôle de Myriam dans HYPO de Nicola-Frank Vachon.

Le Prix Janine-Angers vient saluer la performance marquante d’un ou d’une interprète dans un rôle de soutien. Créé en 1986, le prix fut rebaptisé en 1988 à la mémoire de la première récipiendaire.

En nomination :

Nancy Bernier pour son rôle de Strack dans Amadeus, de Peter Shaffer, traduction de Pol Quentin ;

Gabriel Fournier pour son rôle de Nihad dans Incendies de Wajdi Mouawad;

Patrick Ouellet pour son rôle de Daniel dans Mme G, de Maxime Beauregard-Martin.

Le Prix Nicky-Roy souligne un jeune talent particulièrement prometteur. Ce prix, créé en 1981 à la mémoire d’une jeune comédienne décédée accidentellement, est remis à un comédien ou une comédienne qui pratique son art depuis moins de trois ans.

En nomination :

Ariane Bellavance-Fafard pour son rôle de Seta Tomasian dans Une bête sur la lune de Richard Kalinoski, traduction de Daniel Loayza, adaptation d’Amélie Bergeron;

Steven-Lee Potvin pour son rôle de Dereck Roy dans Le cas Joé Ferguson, d’Isabelle Hubert;

Sarah Villeneuve-Desjardins pour son rôle de Jeanne dans Incendies de Wajdi Mouawad.

Le Prix de la meilleure mise en scène récompense le travail admirable d’un metteur en scène ou d’une metteure en scène tant dans la conception générale d’un spectacle que dans la direction des interprètes. Mis sur pied en 1986, ce prix souligne la créativité et l’originalité de la mise en scène.

En nomination :

Marie-Josée Bastien pour la mise en scène de Incendies, de Wajdi Mouawad;

Maryse Lapierre pour la mise en scène de HYPO, de Nicola-Frank Vachon;

Simon Lemoine et Catherine Simard pour la mise en scène de À travers la pluie de Simon Lemoine et Catherine Simard

Le Prix Jacques-Pelletier souligne le travail remarquable aux éclairages, aux maquillages, à la conception vidéo et aux marionnettes. Ce prix a été créé en 1981 à la mémoire d’un des pionniers de la scénographie au Québec.

En nomination :

Emile Beauchemin pour la conception vidéo de Embrigadés, de Vincent Massé-Gagné, Félix Delage-Laurin et Blanche Gionet-Lavigne;

Keven Dubois pour les éclairages et la vidéo de HYPO, de Nicola-Frank Vachon;

Sonoyo Nishikawa pour les éclairages de Incendies, de Wajdi Mouawad.

Le Prix Paul-Bussières est décerné à un ou une scénographe dont l’environnement théâtral s’est fortement démarqué. Ce prix a été créé à la mémoire d’un des pionniers de la scénographie au Québec.

En nomination :

Véronique Bertrand pour la conception du décor de Une bête sur la lune, de Richard Kalinoski, traduction de Daniel Loayza, adaptation d’Amélie Bergeron;

Claudia Gendreau pour la conception du décor de L’Hôpital des poupées, adaptation d’Isabelle Hubert;

Michel Gauthier pour la conception du décor de Amadeus, de Peter Shaffer, traduction de Pol Quentin.

Le Prix Bernard-Bonnier a été créé en 1998 à la mémoire de ce talentueux compositeur, décédé en 1994. Cette récompense est remise à un musicien ou une musicienne pour un environnement sonore mémorable.

En nomination :

Stéphane Caron pour la musique originale de Incendies, de Wajdi Mouawad;

Pascal Robitaille pour l’environnement sonore de Une bête sur la lune, de Richard Kalinoski, traduction de Daniel Loayza, adaptation d’Amélie Bergeron;

Vincent Roy pour l’environnement sonore de Mme G de Maxime Beauregard-Martin.

Le Prix du Fonds du théâtre du Vieux-Québec est décerné à un artiste dont la conception des costumes est jugée remarquable. Ce prix a été créé en 2006 par messieurs Denis Denoncourt et Lorenzo Michaud, administrateurs du Fonds du Théâtre du Vieux-Québec, fonds géré par la Fondation communautaire du grand Québec.

En nomination :

Sébastien Dionne pour la conception des costumes de Closer- Tout contre toi de Patrick Marber, traduction de Fanny Britt;

Dominique Giguère pour la conception des costumes de Le cas Joé Ferguson, d’Isabelle Hubert;

Julie Morel pour la conception des costumes de Une bête sur la lune, de Richard Kalinoski, traduction de Daniel Loayza, adaptation d’Amélie Bergeron.

Chacun des lauréats recevra une bourse de 500 $ remise par le Théâtre du Trident, à l’exception du Prix du Fonds du théâtre du Vieux-Québec et la Fondation Paul-Bussières qui remettent leur propre bourse. Le Théâtre du Trident souhaite la meilleure des chances à tous les finalistes et remercie le jury des Prix de théâtre 2017-2018.