L’espace contemporain de Montréal présente Leona HEILLIG

La galerie L’espace contemporain, située au 5175, av. Papineau (coin Laurier) présentera du 29 mai au 3 juin 2018, « WISH YOU WERE HERE – Paysages en souvenir ». Une exposition individuelle de l’aquarelliste Leona Heillig. Le vernissage aura lieu, le jeudi 31 mai de 18h à 20h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée libre) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 20 h, samedi et dimanche de 12 h à 17 h.

L’EXPOSITION « WISH YOU WERE HERE – Paysages en souvenir »

L’artiste Leona Heillig nous plonge dans son univers artistique, nous faisant découvrir son travail à travers sa fascination pour le monde de l’aquarelle. Un regard sur l’interprétation du paysage dans une variation de couleurs et de textures en interactions avec les pigments, l’eau et le papier.

« Il y a de ces voyages que l’on fait à l’intérieur de soi, seule ». Ainsi, l’exposition « Wish you were here – Paysages en souvenir » nous propose une suite d’œuvres de petits formats, comme un carnet de voyage, émergeant d’une mémoire nostalgique de lieux qui ne sont plus accessibles. On vous invite tout simplement à entrer dans des panoramas imaginés, remémorés, rêvés sur des papiers faits à la main se prêtant parfaitement à notre perception de se sentir quelque part avec vue sur des grands espaces.

L’ARTISTE – Leona HEILLIG

Artiste montréalaise qui possède un diplôme en Histoire de l’Art de l’Université Concordia et une maîtrise en enseignement aux adultes de l’Université de Sherbrooke. Toujours en constante évolution, elle continue sa recherche artistique en poursuivant des cours à l’université Concordia, au Centre des arts visuels ainsi qu’au Centre Saidye Bronfman. En parallèle à une carrière de professeure en Atelier en Arts visuels (dessin, portrait et aquarelle), elle participe à plusieurs expositions de groupes et en duo.

Une artiste qui est tombée en amour avec la technique de l’aquarelle dont l’approche s’oriente entre le réalisme et l’abstraction, les formes deviennent des personnages, une couleur devient une autre, une montagne devient la mer, un objet devient un fond. Que ce soit en dessin, en aquarelle ou à la gouache, Leona Heillig est fascinée par les frontières, les bordures ou les horizons à l’infini.

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.