L’espace contemporain de Montréal présente Séverine DONNAY

La galerie L’espace contemporain de Montréal, située au 5175, av. Papineau (coin Laurier), présentera, du 27 mars au 1er avril 2018, « Phase d’observation ». Une exposition individuelle de l’artiste Séverine DONNAY. Le vernissage aura lieu, le jeudi 29 mars de 18 h à 20 h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée libre) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 20 h, samedi et dimanche de 12 h à 17 h.

L’EXPOSITION « Phase d’observation »

Dans le cadre de cette exposition, Séverine DONNAY nous fait découvrir sa production des huit dernières années. Une invitation à comprendre une dualité parfois inconsciente d’un processus de création, soit le lâcher-prise et l’observation. Un paradoxe artistique qui, par la présence de l’instant de création, apporte des séquences de temps d’arrêt, ces moments bien précis qui s’inscrivent par la suite dans le fait d’assumer pour toujours.

L’exposition « Phase d’observation » nous propose un corpus d’oeuvres issu des impressions de l’artiste par son geste et par la couleur, tous imprégnés du trait qui deviendra fond, qui deviendra forme, ayant comme idée première de faire de cette gestuelle, la synthèse d’une trame. Les sujets en eux-mêmes ne sont pas une finalité ni le but recherché, mais ils occasionnent un prétexte pour laisser émerger une intériorité artistique qui sera par la suite, une nouvelle interrogation. Une étape, comme une escale, pour mieux comprendre ce qui est, mais aussi pour entrevoir le chemin parcouru.

L’ARTISTE – Séverine DONNAY

Je suis une artiste autodidacte. J’ai commencé à peindre il y a plus de 8 ans, suite à une impulsion créative : envie d’exprimer sur une toile ce que je ressentais. Suite à quoi, j’ai suivi différents ateliers de peinture à acrylique, notamment le cours « Peinture et Inconscient » à l’Université de Montréal, pendant environ 3 ans. Ma démarche créative est de peindre à partir de mon ressenti pour exprimer sur la toile l’émotion qui m’habite dans l’instant présent, sans jugement ni aucune idée rationnelle. La première étape (le lâcher-prise) que j’ai quelques fois réalisée dans le noir après avoir choisi mes couleurs au préalablement. En deuxième étape, j’observe pendant plusieurs jours la toile accrochée au mur, dans tous les sens pour déceler un sujet significatif. C’est une communication intime entre moi et l’œuvre pour comprendre son besoin afin de continuer de la nourrir dans ce sens. Subséquemment, j’y fais ressortir le sujet identifié lors de la phase d’observation. Pour beaucoup de mes toiles, je n’ai pas réalisé cette étape laissant la toile telle quelle ou bien en repartant dans l’étape numéro un, le lâcher-prise…

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.