Marie-Claire Blais sera de passage à Montréal du 16 au 18 janvier

Marie-Claire Blais sera de passage à Montréal du 16 au 18 janvier pour présenter Une réunion près de la mer (Boréal), roman qui clôt le cycle « Soifs ».

En 1995, les Éditions du Boréal publiaient le premier volume de la grande série Soifs, de Marie-Claire Blais. Près d’un quart de siècle plus tard, celle-ci vient placer la clé de voûte au sommet de l’édifice avec ce dixième volet intitulé Une réunion près de la mer. Elle met ainsi le point final à l’une des plus extraordinaires aventures de la littérature québécoise, de la littérature d’expression française d’après-guerre.

C’est maintenant que le cycle est achevé qu’il est possible d’en saisir toute l’architecture. Au centre, il y a l’écrivain, Daniel, habité par une conscience d’une extraordinaire sensibilité envers tout ce qui vit, et autour de lui sa famille, sa femme, Mélanie, sa fille Mai, et le microcosme de l’humanité qui habite l’île où il vit, entre la mer des Caraïbes et le golfe du Mexique. À partir de ce noyau se dessinent des cercles de plus en plus vastes, embrassant les guerres et les catastrophes qui ont secoué l’humanité au cours du dernier siècle : La Shoah, la pandémie du sida, les changements climatiques, les tensions raciales, Tchernobyl, l’effondrement des tours jumelles, Fukushima, les guerres du Golfe, d’Afghanistan, de Tchétchénie, de Cisjordanie, et tant d’autres drames. Et aussi toutes ces figures d’artistes et de militants qui ont apporté la joie et la lumière à travers leurs œuvres ou leurs actions. Marie-Claire Blais appartient à une grande famille d’écrivains hantés par la souffrance des petites gens et par l’inanité de la justice humaine. Une auteure dont la poésie ne saurait avoir de sens qu’en participant à la fragilité de ses semblables.

Depuis La Belle Bête (1959), Marie-Claire Blais est acclamée comme un des grands écrivains de sa génération. Elle a reçu de très nombreux prix, dont, pour l’ensemble de son œuvre, le prix Athanase-David, le Prix de l’Union latine, le Prix de la Fondation Prince-Pierre-de-Monaco. Elle a été plusieurs fois lauréate du Prix du Gouverneur général. Elle est membre de l’Académie royale de Belgique.

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.