Marie Onile vous regarde avec des yeux de verre !

Impossible de ne pas sourire en découvrant le nouvel extrait de Marie Onile, « Yeux de verre », tiré de son album Iris pollués, qui paraîtra cet automne. « Yeux de verre » est une douce ode à un non voyant qui voit bien mieux qu’on le pense et, ironiquement, c’est avec une grande lumière que Marie Onile nous parle ici de cécité. Rythmes doux, cordes délicates, voix cristalline et lucidité; ce sont les yeux grands fermés qu’elle nous emmène dans son univers musical rafraîchissant, juste à point pour l’été.

Il se fie à l’air qu’il ressent

Entre les bâtiments

Il reconnaît bien ses repères

Moi dès que je sors, je me perds

Dans un monde où Photoshop règne en roi, Marie Onile remet en question notre dépendance aux apparences au travers de ce portrait franchement sympathique. Elle qui nous a habitués à des airs plutôt mélancoliques, elle aborde ici une esthétique très lumineuse, et la réalisation de Vincent P. Appelby sert à merveille cette direction. Cordes tantôt lyriques, tantôt pétillantes, batterie bien appuyée et piano soutiennent la belle voix doublée de Marie Onile; de quoi donner envie de marcher les yeux fermés dans les rues en essayant de s’y retrouver au gré du vent. « Yeux de verre » est offert sur toutes les plateformes numériques depuis le 31 mai en attendant de pouvoir écouter l’album, Iris pollués, qui paraîtra le 23 août prochain. Pour l’occasion, deux lancements sont prévus : à Lac-Mégantic, le 26 août, et à Montréal, le 29 août.

EN SPECTACLE!

18 juillet – Lac-Mégantic, Entre chien et loup

26 août – Lac-Mégantic, lancement (détails à venir)

29 août – Montréal, lancement (détails à venir)

15 septembre – Mascouche, Jardins Moore

QUI EST MARIE ONILE?

Marie Onile décide de faire de la musique son métier après la tragédie de Lac-Mégantic, sa ville natale adorée, pour mettre un peu de lumière autour d’elle. À la suite de son passage à La Voixen 2014 aux côtés de Louis-Jean Cormier, elle décide de composer son propre matériel et peaufine son art pendant un an à l’École de la chanson de Granby en 2015. L’année suivante, elle accède aux demi-finales du prestigieux Festival international de la chanson de Granby. Forte de son expérience, elle lance un premier album en 2016, Morceaux de verre, qui reçoit un accueil favorable sur les ondes. Elle peaufine une fois de plus son écriture au Festival de la chanson de Tadoussac en 2017, prémisse au travail qui mènera à son deuxième album, et se retrouve en finale du concours Sherbrooklyn la même année.

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :