Medieval Times

Depuis 1983, un genre différent de restaurant est ouvert à Orlando. C’est un restaurant médiéval. Depuis, le restaurant s’est agrandi et s’est répandu dans huit villes des États-Unis comme Atlanta en Georgie, Dallas au Texas et Hanover au Marineland, entres autres. En 1993, ils ouvraient leur sixième restaurant, celui-ci à Toronto. C’est le seul au Canada.
Ce restaurant familial n’est pas qu’un restaurant. Il est aussi une salle de spectacle particulière où les convives mangent et se régalent autant du repas que du spectacle offert devant eux. Et comme le nom du restaurent le dit bien, vous passerez un temps médiéval mémorable.

Entrée principale de Medieval Times

L’instant magique commence en entrant dans la bâtisse, qui autrefois était un édifice gouvernemental, aux allures de musée d’arts. Puisque celui-ci ressemblait à un château du XIe siècle, Medieval Times s’y installa pour en faire ce qu’il est aujourd’hui. À l’entrée principale, il y a des boucliers, des peintures de chevaliers, de rois et de reines. Au moment de passer dans la salle d’attente, les employés habillés de costumes de l’époque, vous donnent une couronne en carton, que vous mettrez sur votre tête, le temps du spectacle. Ceci vous identifie à la couleur de votre chevalier.

Dans la salle d’attente, vous pouvez prendre un verre, tout en visitant les différents kiosques de souvenirs médiévaux : couronnes, drapeaux, coupes de vins, épées, armures, etc. L’annonceur nous parle par moment et nous explique un peu comment va se dérouler la soirée. Pour un montant en extra, vous pouvez faire annoncer l’anniversaire de quelqu’un et le fêté prendra une photo avec le roi. Le moment venu, nous sommes invités à aller nous asseoir. L’annonceur nomme des couleurs de chevaliers pour la priorité d’entrée. Nous allons tous nous asseoir dans la section portant la même couleur que notre couronne de carton.

Nos chevaliers attendant le tournois.

Le spectacle commence. Des tours de dressage avec les chevaux commencent ce spectacle magique. Le roi présente sa reine et discute avec le Seigneur, qui sera notre animateur de la soirée. Le roi accueille ses convives et souhaite un bon anniversaire aux gens venu fêter.  Le roi déclare alors le début du tournoi ainsi que le repas: « Que le festin commence! », en anglais: « May the feast begin! ». Nous mangerons, sans ustensile, une bisque de tomates comme entrée, suivi d’un petit pain à l’ail. Comme plat principal, un demi-poulet avec un bout de maïs et une demi patate au four. Pendant ce temps, les chevaliers s’affrontent dans l’arène, en tournois amical, et nous encourageons notre chevalier à performer tout en huant les autres chevaliers. Et le dessert arrive, tartelette au sucre et crème glacée. Le spectacle continue et se terminera vers 22h.

L’histoire? Bien sûr qu’il y en a une! Elle est quelque peu différente à chaque année et ce n’est jamais le même chevalier qui sort gagnant du tournois. Je ne peux vous en parler trop puisque je vous dévoilerais le « punch », mais je peux vous dire qu’il y a un seigneur méchant et qu’un seul chevalier sort gagnant à la fin. Voilà pourquoi on doit les encourager. Vous verrez donc des combats à l’épée et autres armes, des étincelles et des cris de joie. Une demoiselle parmi les spectateurs sera couronnée « Reine de l’amour et de la beauté » par le chevalier gagnant.

En tournois.

C’est un incontournable si vous passez à Toronto. Le spectacle est impressionnant, intéressant et vous redécouvrirez votre âme d’enfant. Si vous êtes un fervent amateur de médiéval, il est évident que vous devez y assister au moins une fois dans votre vie. C’est plein de couleurs, de vie et de joie. Une soirée qui nous laisse sans voix, à force de crier pour encourager notre chevalier et huer les autres chevaliers. Un bon moment pour se défouler. Vous verrez près de 75 acteurs et une vingtaine de chevaux, sans compter le faucon.  Je dois ajouter que le spectacle est entièrement en anglais mais, même si vous ne comprenez pas ou peu l’anglais, le spectacle est plaisant à suivre.  Et j’ajoute aussi comme conseil de ne pas y aller seul.

Vous pouvez prendre de plus amples informations sur leur site : https://www.medievaltimes.com/plan-your-trip/toronto-on/index.html.

Crédit photos: Éric Côté

Author: Éric Côté

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :