MOI ET CIE – Plus de 150 heures de nouveaux contenus à voir ce printemps !

 Les nouvelles émissions de MOI ET CIE retiendront l’attention des téléspectateurs ce printemps, à travers une programmation d’histoires vraies qui les mèneront à la découverte de gens et d’univers fascinants. Pour célébrer l’arrivée de la belle saison, la chaîne a le plaisir d’offrir à ses abonnés six nouvelles émissions, dont deux productions originales québécoises émouvantes et des nouvelles saisons de séries qu’ils apprécient. 

MOI ET CIE est une chaîne qui, d’une saison à l’autre, s’affirme haut et fort en captivant ses téléspectateurs avec des histoires qui leur font vivre une grande variété d’émotions. À ce titre, soulignons l’extraordinaire performance de la série Où es-tu, animée par Marie-Claude Barrette, qui a établi un record d’écoute pour la chaîne avec une moyenne de 128 000¹ téléspectateurs. La chaîne a d’ailleurs enregistré cet hiver une hausse de son auditoire de 44%² comparativement à la même période l’an passé. 

D’autres séries se sont également démarquées l’hiver dernier telles que : Les croque-morts, Dave Morissette – arrêter le temps, Infractions, L’affaire Caylee Anthony, La vie à 600 lb : où en sont-ils? Face à la rue – que sont-ils devenus?, Pot inc., Liens rompus et Ambulance. 

« Devant la forte croissance de nos abonnés, MOI ET CIE continue de mettre de l’avant une programmation qui privilégie les docu-réalités; des histoires vraies, touchantes et parfois déstabilisantes qui ouvrent la porte à des univers méconnus. Ces faits vécus interpellent le public parce qu’ils font prendre conscience que personne n’est à l’abri des aléas de la vie » déclare Suzane Landry, directrice principale Chaînes et programmation, Groupe TVA. 

Ce printemps, préparez-vous à vivre de nouvelles expériences humaines enrichissantes dont voici quelques exemples : 

Fin de mois 

Dès mardi 30 avril à 21 h 

Retour du populaire et inspirant Jean-Marie Lapointe dans un docu-réalité de 10 épisodes d’une demi-heure : Fin de mois. Après l’immense succès de Face à la rue, Jean-Marie nous propose cette fois une immersion profonde dans le monde de la pauvreté telle qu’elle sévit aujourd’hui. Afin de mieux comprendre toute sa diversité et son ampleur, l’animateur suivra sur une période d’un mois 10 familles qui vivent sous le seuil de la pauvreté. Soulignons qu’une statistique de Centraide Montréal révèle que dans le Grand Montréal, 40% des gens qui vivent dans la pauvreté ont un travail et que d’après le site Canada sans pauvreté, 1 ménage canadien sur 8 a du mal à se nourrir. Cette série est réalisée par Frédéric Gieling et produite par Trinome & filles en collaboration avec Québecor Contenu. 

Urgence santé mentale 

Dès mardi 30 avril à 21 h 30 

Cette série de 10 épisodes d’une demi-heure vise à démystifier la santé mentale. Mathieu Arsenault, idéateur et réalisateur du projet, lui-même atteint du trouble affectif bipolaire, propose un docu-réalité qui nous plonge au coeur de diverses interventions d’urgence, effectuées auprès de personnes en situation de crise ou en perte de contact avec la réalité. Composée de duos d’infirmières et d’intervenants sociaux de diverses professions, l’équipe de l’urgence psychiatrique de l’hôpital Notre-Dame doit apprivoiser et guider vers les bonnes ressources des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale. Il s’agit d’une production de Zone3, en collaboration avec Québecor Contenu.

Dans le feu de l’action 

Dès jeudi 2 mai à 22 h 

Cette série documentaire captivante nous fait vivre le quotidien du bataillon de marins-pompiers de Marseille, au cours duquel nous assistons à des interventions souvent périlleuses. Dix-sept casernes réunissant 2,500 soldats du feu veillent sur la deuxième ville de France, mais aussi sur sa façade maritime. Si ce bataillon est considéré comme l’une des unités les plus performantes d’Europe, il le doit à l’engagement sans faille de ses marins-pompiers dont l’effectif est le plus important. 

Ma vie avec un tueur 

Dès mercredi 1er mai à 20 h 

Les assassins n’ont pas tous une tête de tueur. Ils sont parfois des pères de famille, des maris aimants ou encore des policiers ou soldats à la retraite. Peu importe leur portrait, ces meurtriers font davantage que tuer leurs victimes : ils blessent aussi profondément leurs proches qui n’ont d’autres choix que d’affronter l’horrible vérité, les laissent physiquement meurtris, marqués émotionnellement, ruinés et complètement ostracisés. Une production canadienne de Breakthrough Media, tournée en collaboration avec Québecor Contenu, poignante qui présente de véritables crimes. 

Hiver cruel 

Dès mercredi 1er mai à 21 h 

Cette histoire vraie, et série documentaire-choc de quatre épisodes d’une heure, raconte les crimes non résolus d’un tueur d’enfants. En 1976, quatre enfants ont été enlevés et tués en banlieue de Détroit, donnant lieu à une vague de peur et à la plus grande chasse à l’homme de l’histoire des États-Unis. Soulignons que le narrateur de la série est non seulement lui-même originaire de Détroit, mais qu’il a aussi été victime à l’âge de 7 ans d’une tentative d’enlèvement. Un docu-réalité aussi bouleversant que troublant tant pour son narrateur que pour l’histoire qu’il raconte. Une production canadienne de Cinéflix, en collaboration avec Québecor Contenu. 

La guerre cachée 

En ondes depuis le 17 avril à 22 h 

Adaptée du best-seller éponyme et prix Pulitzer de Lawrence Wright, «The Looming Tower», cette série raconte l’histoire de John O’Neill, ancien dirigeant de la cellule antiterroriste du FBI à New York. À la fin des années 1990, la rivalité croissante entre le FBI et la CIA permet à l’organisation terroriste Al-Qaïda de croître dans l’ombre et ouvre peut-être involontairement la voie à la tragédie du 11 septembre avec la montée en puissance d’Oussama Ben Laden. 

 

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :