MORDICUS dévoile l’extrait «OH CHÉRIE!» et annonce un nouvel album pour le 1er juin

L’attente a assez duré. MORDiCUS met la table pour la sortie de son prochain album prévue le 1er juin prochain en levant le voile sur l’extrait «Oh chérie!». Cette chanson fera partie de l’album Où sont les Néons?, qui verra le jour le 1er juin prochain.

«Oh chérie» vient clairement établir la direction du prochain album, avec ses lignes mélodies fortes, sa structure pop, ses guitares à l’avant-plan et l’énergie brute du rock qui habite le groupe saguenéen depuis ses débuts.

La chanson évoque une histoire à la Bonnie & Clyde, deux amants qui rêvent d’une vie palpitante et rocambolesque. C’est sans faire de mal à personne qu’ils mettront leur plan à exécution et vivront leur aventure. Cette chanson pop-rock au refrain accrocheur est la trame parfaite pour une grande évasion en voiture!

Le groupe a tenu à concevoir et à enregistrer l’album au Saguenay, faisant même appel à la communauté pour l’épauler dans ses démarches. On pourra ainsi y entendre le Quatuor Saguenay de l’Orchestre symphonique du SLSJ, ainsi que la chorale de l’école primaire La Carrière. Notons aussi la participation de Gus Van Go (Les 3 Acords, Les Cowboys Fringants, Vulgaires Machins) au mix et de Chafiik comme co-arrangeur.

Formé en 2010, MORDiCUS a déjà un bon parcours derrière la cravate, remportant entre autres la Bourse objectif scène 2013 (et en est porte-parole cette année) en plus d’avoir été finaliste du Festival international de la chanson de Granby en 2010. C’est sans compter sa participation à de nombreux festivals d’envergure à travers le Québec, plusieurs succès radios et une nomination à l’Adisq en 2014 pour Cri primal, dans la catégorie Album rock de l’année. Le chanteur Maxime Desrosiers s’est également fait remarqué à l’émission La Voix l’année dernière, grâce à un parcours qui l’a mené à se produire en direct devant des millions de téléspectateurs.

Où sont les néons? sera le troisième album complet de MORDiCUS, après Edgar Allan Pop (2016) et Cri primal (2014). Le quintette compte aussi un mini-album, Qui vivra verra (2011).

Crédit photo: Éric Bilodeau.

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.