Fondation Paul-Bussières – Une nouvelle Bourse en la mémoire de BERNARD-WHITE offerte aux scénographes.

La Fondation Paul-Bussières annonce la création d’une nouvelle bourse ouverte aux scénographes en début de parcours professionnel désireux de visiter des festivals internationaux de théâtre. Cette aide financière se veut une contribution à poursuivre leur apprentissage.

La Fondation Paul-Bussières

À l’été 2008 décédait le scénographe Paul Bussières. Sa famille et ses proches ayant le souhait de continuer son œuvre, ils ont mis sur pied la Fondation Paul-Bussières, dont l’objet serait de valoriser le métier de la scène où il a excellé.

Depuis sa création en 2010, la Fondation offre annuellement une bourse d’études. Elle prend à son compte les droits de scolarité du premier semestre de la troisième année, d’un élève méritant de la section scénographie au Conservatoire d’art dramatique de Québec. En 2020, ce seront 13 000$ qui auront été donnés.

Depuis 2011, pour souligner la qualité du travail d’un.e scénographe dans une production de la saison théâtrale de Québec, la Fondation attribue un prix à un.e scénographe pour un décor remarqué dans le cadre des prix du Trident. En 2020, 6 000$ auront été donnés.

En 2013, la Fondation a publié, en collaboration avec les Presses de l’Université Laval, l’essai biographique Paul Bussières scénographe et la pratique théâtrale à Québec 1960-2008 (texte d’André Ricard).

Denis Denoncourt,Famille White et Nancy Bernier Photo @Lise Breton

La Bourse Bernard-White

Le scénographe Bernard White fut un élève de Paul Bussières aux classes de scénographie du CADQ. Diplômé en 1994, il y a enseigné de 2002 à 2015. Bernard White modulait aussi bien les espaces scéniques, événementiels que muséologiques. Il a signé les scénographies ou les éclairages de nombreuses productions théâtrales, il n’hésitait pas à faire des incursions dans d’autres disciplines artistiques et il a fondé et dirigé avec Nancy Bernier la compagnie Azur Création, à travers laquelle il a poursuivi son travail de création scénographique.  Cet artiste chercheur et sensible nous a quittés en 2015.

Cette bourse d’un montant de 500$ permettra à un jeune scénographe de couvrir certains frais encourus pour sa participation comme spectateur à un festival théâtral, tels que l’inscription au festival, à des ateliers dans le cadre de celui-ci ou bien l’achat des places pour les pièces.

@crédit photos: Lise Breton, photographe

Author: Lise Breton

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :