La pièce CHSLD – Centre d’humbles survivants légèrement détraqués à la Bordée jusqu’au 18 novembre

Du 24 octobre au 18 novembre, le Théâtre de la Bordée présente CHSLD, Centre d’humbles survivants légèrement détraqués, un hommage à l’âge d’or humain… et au cinéma muet.

« Dans un centre d’hébergement pour personnes âgées, cinq résidents, accompagnés d’un préposé, vivent de rocambolesques aventure en accomplissant simplement leur routine quotidienne. Manger sa soupe, se rendre au petit coin ou avaler une pilule se transforment en exploits! Véronika Makdissi-Warren et ses joyeux complices posent un regard tendre et humoristique sur la vulnérabilité de la vieillesse. Le spectacle nous plonge dans un univers comico-tragique qui rappelle celui de Charlie Chaplin, et nous fait découvrir ces personnages colorés, attendrissants et surtout bien vivants. »

Dans un décor sobre, on assiste donc au quotidien des ces attachants vieux qui savent nous surprendre tout au long de la pièce, d’une durée d’une heure vingt minutes.

La mise en scène exploite habilement des mécanismes scéniques parfois amusants qui déstabilisent le spectateur. CHSLD est une pièce joués plutôt que déclamée. Cela laisse place à des comédiens qui composent des personnages de peu de mots, mais avec une grande force d’évocation dans leurs gestes, leurs déplacements sur scène et leurs expressions faciales.

Cela nous plonge dans l’âge d’or du cinéma muet, dont le plus grand représentant est sans doute Charlie Chaplin. Son sens du rythme et de la chorégraphie se trouve dans cette pièce, avec la même force. On assiste aussi à quelques prouesses acrobatiques qui ajoutent un caractère ludique à la présentation.

Les tableaux de la pièce s’enchaînent selon une approche chronologique, mais le spectateur a tout de même droit à quelques flash-backs qui visitent la vie de deux des personnages. Et pour équilibrer l’humour omniprésent dans la pièce, quelques situations viennent tirer nos cordes sensibles.

Véronika Makdissi-Warren réussit le tour de force de transformer les attentes du spectateur de théâtre. Dès les premières minutes de la pièce, on cherche des repères traditionnels, mais ceux-ci ne viennent pas tout de suite. Jeux de silences, peu de mouvements, on ressent presque un malaise qui s’exprime par le rire nerveux de l’auditoire. Puis la mécanique s’installe, s’accélère. Toute la richesse du jeu et le mouvement sur scène créent de savoureux moments.

Cette pièce, qui traite d’un sujet en apparence banal, relève le défi du divertissement et de la réflexion sur la vie de nos aïeux qui se retrouvent enfermés, en quelque sorte, dans ces résidences pour personnes âgées, et dont le quotidien se résume souvent à des interactions entre résidents et un préposé, souvent préoccupé, parfois absent, mais toujours engagé émotionnellement dans ses relations avec ses patients.

CHSLD vous offrira une sortie divertissante qui saura vous faire rire, et peut-être même pleurer!

CHSLD – Centre d’humbles survivants légèrement détraqués, présenté au Théâtre de la Bordée du 24 octobre au 18 novembre 2017.
Idée originale et mise en scène de Véronika Makdissi-Warren
Texte collectif
En coproduction avec le Théâtre niveau parking

Distribution:

Marie-Pier Lagacé – Mme Blanchette
Patrick Ouellet – M. Sanschagrin
Jocelyn Paré – M. Garant
Raphaël Posadas – Martin le préposé
Réjean Vallée – M. Ladouceur
Karina Werneck Assis – Mme Garant

Crédit photo : Nicola-Frank Vachon

Author: Yannick Lepage

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :