Press enter to continue – Fantagraphics Books

L’illustratrice espagnole Ana Galvañ trace un parcours souvent psychédélique et existentiel de la modernité dans ses débuts en langue anglaise, utilisant des nuances de couleurs électriques et fluorescentes pour créer une série de courtes histoires qui s’entrelacent et explorent les effets déshumanisants de la société contemporaine. Comme une collection d’épisodes Black Mirror aux couleurs bonbons, le monde de Galvañ, se situant dans un avenir très proche, nous est à la fois familier et étrange.

**

Une femme dont les différents choix (banals ou non) créent des vies et parcours multiples, un homme disparaissant mystérieusement dans un cirque ambulant après avoir rencontré une femme-poupée, une entrevue d’emploi bien particulière, un lieu où l’on cultive et analyse l’intelligence des êtres humains façon Matrix, une femme réveillée en pleine nuit par le fantôme d’un jeune garçon lui prononçant comme seules paroles  »Shinda Kodomo » – voici les univers parallèles dans lesquels l’autrice nous plonge. De facture assez courte, ces histoires nous apparaissent comme des fenêtres possibles d’un monde à venir – contaminées par les affres de la technologie.

De prime abord, l’oeuvre frappe par son esthétique. Les traits et les couleurs utilisées s’accordent parfaitement avec les thématiques dystopiques que l’autrice cherche à décortiquer, rappelant la facture visuelle des jeux vidéos des années 80-90 (soutenu par le titre Press enter to continue / Appuyez sur  »Entrée » pour continuer – indication connue des jeux vidéos où il faut appuyer sur un bouton pour commencer à jouer). L’autrice fait-elle donc un parallèle avec cet univers dans lequel nous sommes (apparemment) les héro.ïnes et dans lequel notre destin semble nous appartenir ? Dans ces histoires, les protagonistes sont toujours pris dans des situations mystérieuses où quelque chose de plus grand semble être à l’oeuvre. Chaque histoire est accompagnée par un prologue d’une à deux pages montrant un doigt qui appuie sur la touche  »Entrée », suivi de l’apparition pixélisée d’un personnage qui se dirige vers le début de son histoire, ce qui accentue l’effet  »voyeur » et  »jeu vidéo » conféré aux lecteurs.trices.

À travers des compositions très recherchées, l’autrice-illustratrice nous en mets plein la vue avec une large palette de couleurs pastels et d’un trait d’une grande précision. L’absence de physionomie sur les visages accentue l’universalité d’une humanité prise dans un jeu de chat et souris C’est un vrai plaisir de lire ces courtes histoires aux fins parfois troublantes ou violentes qui contrastent avec l’univers coloré et presque naïf.

Avec la publication de Press enter to continue / Appuyez sur Entrée pour commencer, la maison d’édition Fantagraphics poursuit son travail de dénicher des romans graphiques aux esthétiques et approches ecclétiques en nous proposant un catalogue vaste et varié.

Pages :

96

Dimensions :

6.75″ x 9.5″

ISBN-13 :

978-1-68396-216-8

Année de sortie :

2019

Fantagraphics Edition

http://www.fantagraphics.com/press-enter-to-continue/

Author: Thomas Duret

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This