RADIO-CANADA souligne la Journée nationale des peuples autochtones sur toutes ses plateformes

L’expression de la culture des autochtones dans ses formes les plus diverses tout comme les enjeux qui les concernent sont au cœur d’une variété de contenus, d’émissions et de documentaires proposées sur toutes les plateformes de Radio-Canada pour souligner la Journée nationale des peuples autochtones, le vendredi 21 juin 2019.

À LA TÉLÉVISION

Sur ICI TÉLÉ :

Samedi 22 juin, 22h40 – Présentation en rappel du documentaire musical Du teweikan à l’électro à Doc Humanité SYNOPSIS : Il y a très longtemps, hommes, femmes et enfants de tous âges, clans, allégeances et nations se sont unis au son des vibrations du teweikan, le tambour traditionnel. Entre les mains des jeunes auteurs-compositeurs-interprètes Pakesso Mukash (Cri/Abénaki), Shauit (Innu) et Moe Clark (Métis), il s’avère toujours un puissant outil de communion. Sous des airs désormais folk, électro ou reggae, le teweikan – qui signifie tambour traditionnel – s’efforce encore aujourd’hui de créer des ponts entre les générations, les vivants et les morts, les territoires, les conquis et les insoumis. En suivant ces trois musiciens dans leurs engagements respectifs, toute la vitalité de la relève artistique autochtone d’ici est révélée. Avec eux, on remonte le fil de l’histoire de la musique des Premières Nations, du teweikan à l’électro, du chaman à la superstar, et de Montréal à la Baie d’Hudson. Cette réunion de jeunes artistes issus de nations, langues et genres musicaux différents se veut une aventure sur le thème de la diversité musicale et culturelle.

Dimanche 23 juin, 11h – Diffusion du documentaire L’aigle et le condor : la grande envolée. Synopsis : Les peuples autochtones de la Guyane ont une prophétie dans laquelle l’aigle et le condor se rencontrent pour créer un lien entre les peuples. C’est à ce grand rendez-vous que nous avons eu le privilège d’assister l’été dernier lors d’un pow wow à Ornans, un magnifique village de France. Notre équipe a accompagné des autochtones du Québec, notamment de Mashteuiatsh au Lac-Saint-Jean. Un voyage au-delà de l’océan, vers l’autre et à travers soi. En dansant, ces peuples cherchent leurs racines et chérissent leur Terre-Mère. Découvrez les obstacles qui se dressent sur leur route.
Réalisation: Marc Landry
Production: ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean
Aussi sur ICI TOU.TV dès le 20 juin

SUR ICI ARTV :

En rappel
POUR EMPORTER AVEC MICHÈLE AUDETTE
Vendredi 21 juin 20 h
60 minutes
France Beaudoin reçoit la militante d’origine innue Michèle Audette. Née d’un père québécois et d’une mère innue, elle a dû combattre les préjugés depuis la plus tendre enfance. Elle raconte son parcours unique et inspirant avec une immense force de caractère…. France livre ici une entrevue forte et importante qui nous permet de découvrir aussi le côté rieur de Michèle Audette!

SUR ICI EXPLORA :

En rappel
RITE DE PASSAGE II
Vendredi 21 juin 20 h
60 minutes

Dans le même esprit que la première édition, ce deuxième RITE DE PASSAGE nous montre comment on peut s’inspirer du mode de vie traditionnel autochtone pour s’attaquer à des problèmes d’aujourd’hui.

Nous y accompagnons Charles et Nathanaëlle, confrontés au défi quotidien de la sobriété après avoir été aux prises avec de sérieux problèmes de dépendance. Ces deux Québécois ont le privilège de vivre une immersion dans l’univers traditionnel des Premières Nations. Au cœur de la communauté innue de Pessamit, ils seront accueillis par un couple de mentors autochtones, Grégoire et Marceline, qui les accompagnera afin de les aider à renforcer leur estime d’eux-mêmes. En contact direct avec la nature et la terre, par des gestes ancestraux, les invités seront appelés à faire le point sur leur vie. À titre de grande sœur, Natasha Kanapé Fontaine les accompagnera dans ce cheminement.
Idée originale: Manon Barbeau
Réalisateur: Jean-François Proteau
Productrice: Julie O’Bomsawin
Production : Kassiwi Média inc.

Sur ICI RDI :

SUR LA GRANDE TERRE
Dans le cadre des GRANDS REPORTAGES du vendredi 21 juin à 20 h, Wahiakatste Diome-Deer, jeune Mohawk habitant à Kahnawake, nous emmène SUR LA GRANDE TERRE à la rencontre de différents peuples autochtones vivant en Sibérie pour mieux saisir leur réalité et celle des autochtones vivant au Canada.
Le jeune réalisateur Alexandre Lefebvre, gagnant du Prix de la relève Radio-Canada aux RIDM2017, suit Wahiakatste dans son périple en Russie, à Irkoutsk où vivent quelque 12 000 autochtones du peuple bouriate dans une population de près de 600 000 habitants, à l’île d’Olkhon où les 1700 habitants sont presque tous bouriates, puis à Alygdzher dans les montagnes, un village de 526 habitants, dont 250 des 800 autochtones tofalars dans le monde. Au fil de ses rencontres sincères et humaines, Wahi nous partage ses réflexions et se questionne sur la dualité entre les peuples autochtones qui ont adopté le modernisme et ceux qui ont conservé un mode de vie authentique « sur la grande terre ». Elle fera des prises de conscience culturelle, politique, mais principalement identitaire. En portant son regard ailleurs, vers ces peuples éloignés, elle parviendra à mieux se regarder et à cerner la situation de sa propre communauté. Cette expérience lui aura permis d’élargir ses connaissances des peuples autochtones dans le monde et sa compréhension de ce que veut dire être autochtone de nos jours, et que la culture d’un peuple n’a pas de prix, particulièrement celle des peuples autochtones.

À LA RADIO :

SUR ICI RADIOCANADA PREMIÈRE

Stéphan Bureau reçoit Kim O’Bomsawin, Sonia Bonspille et Melissa Mollen Dupuis qui dressent un bilan d’une année fertile en événements concernant les autochtones dans le cadre de l’émission BIEN ENTENDU diffusée le mercredi 19 juin de 9 h à 11 h 30. Réalisation: Sylvain Houde.

Rebecca Makonnen enregistrera une émission spéciale d’ON DIRA CE QU’ON VOUDRA sur le site des Francos de Montréal le jeudi 20 juin à 17 h. Diffusée le soir même à 20 h, cette émission sera consacrée à la culture pop, à la musique et aux enjeux sociaux des communautés autochtones. Par ailleurs, la première émission de la série estivale d’ON DIRA CE QU’ON VOUDRA aura pour thème Territoires, notamment en écho à la Journée internationale des peuples autochtones, le samedi 29 juin à 19 h.
Réalisation: Chloé Sondervorst.

À PLUS ON EST DE FOUS, PLUS ON LIT!, Marie-Louise Arsenault et des invités feront écho à la Journée internationale des peuples autochtones et le Cabaret du vendredi sera au diapason, le 21 juin de 13 h à 15 h. Réalisation: Jocelyn Lebeau.

Franco Nuovo recevra Melissa Mollen Dupuis dans le cadre de l’émission DESSINEMOI UN DIMANCHE du 23 juin, de 6 h à 10 h. Elle nous familiarisera avec la grande tradition des pow wow en évoquant les plus importants qui se tiennent au Canada et ailleurs en Amérique du Nord. Mentionnons de plus qu’à compter du 29 juin, à DESSINEMOI UN ÉTÉ, on proposera une série de huit entretiens hebdomadaires avec des invités provenant de huit nations différentes qui parleront aussi bien de leur culture que des défis qu’elles relèvent. Réalisation: Julie Brunet.

De plus, ICI RADIOCANADA PREMIÈRE mettra à nouveau de l’avant les oeuvres disponibles dans sa section Livres audio, plus particulièrement le roman Niska d’Étienne Poirier, une touchante histoire racontée par Samian qui parle des pensionnats autochtones et de la transmission de la culture d’une génération à l’autre. L’auteur a enseigné le français pendant 10 ans à l’école secondaire Otapi à Manawan. Le livre a été enregistré en partie à Manawan, où Étienne Poirier et Samian sont allés à la rencontre des jeunes de la communauté. D’autres contenus seront également à redécouvrir sur Radio-Canada.ca/premiere : les livres audio Kuessipan de Naomi Fontaine, L’Obomsawin de Daniel Poliquin ou encore le livre jeunesse Le voyage de Kwé-Kwé et Mulgtess de Joan Pawnee Paren. Le balado AALAPI sera également mis de l’avant, un projet où Audrey, Samantha, Louisa, Mélodie et Akinisie partagent le récit de leurs vies passées entre le Nunavik et le sud du Québec. Dans Aalaapi, qui veut dire « faire silence pour entendre quelque chose de beau » en inuktitut, les cinq jeunes femmes inuites se dévoilent à travers leurs réflexions et leurs silences.

VOLET NUMÉRIQUE

SUR ESPACES AUTOCHTONES
Radio-canada.ca/espacesautochtones
Émission spéciale diffusée en direct sur le site Espaces autochtones, Facebook et YouTube.
Rassemblés à la Place Jacques Cartier, près de l’espace culturel autochtone Ashukan, les invités discuteront de différents sujets liés au thème Les langues autochtones, sauvegarde et transmission. Parmi ceux-ci, mentionnons: Yvette Mollen, professeure d’innu à l’Université de Montréal, Xavier Watso, étudiant d’abénakis, Isabelle Picard, ethnologue, chargée de cours à l’UQAM et chroniqueuse à Espaces autochtones et Sipi Flamand, vice-chef, Conseil des Atikamekw de Manawan.
En prestation : Moe Clark, compositrice-interprète autochtone et chroniqueuse musique à Espaces autochtones.

Reportage web sur la pourvoirie Nipissis
Le reportage vise à montrer comment les Innus se réapproprient peu à peu des éléments de territoire dont ils avaient été dépossédés au fil des ans. C’est le cas de la pêche au saumon sur la rivière Moisie. L’achat de la pourvoirie permet ainsi d’exercer un meilleur contrôle sur un patrimoine, mais aussi de créer de l’emploi en liant une activité économique à des activités traditionnelles.

SUR ICI ON LIT, LE PORTAIL LIVRES DE RADIOCANADA
https://ici.radio-canada.ca/icionlit
Vous avez déjà dévoré tout Naomi Fontaine? Lu Cheval indien, L’amant du lac, Homo Sapienne et Les chroniques de Kitchike? À l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, ICION LIT vous propose 10 titres parus récemment à mettre dans votre pile de livres à lire cet été pour poursuivre votre exploration de la littérature et de la culture autochtones.

SUR ICIMUSIQUE.CA

ICIMusique.ca propose sur icimusique.ca/autochtone de découvrir les nouveaux artistes musicaux qui redéfinissent le paysage musical autochtone, que ce soit en hip-hop, en folk, en rock ou en blues. On y entend entre autres le duo Digging Roots (communauté Winneway), le rappeur micmac de Gesgapegiag Q052, le chanteur innu originaire d’Uashat mak Mani-Utenam Matiu ou encore Anachnid, une artiste oji-crie et métis installée à Montréal, qui impressionne par le raffinement de ses chansons tantôt près de l’hymne guerrier, tantôt plus pop.

De plus, du 21 au 28 juin au poste d’écoute d’ICI Musique, on pourra écouter en intégrale et gratuitement, les albums récents de Violent Ground (dont la sortie a lieu le 21 juin), d’Élisapie, Beatrice Deer, Florent Vollant, Robert Seven Crows et Jeremy Dutcher – celui-là même qui a triomphé aux prix Polaris l’an dernier.

En format webradio (musique en continu), explorez la musique autochtone plus traditionnelle, ou encore les nouveautés hip-hop, dont font partie les Snotty Nose Rez Kids, A Tribe Called Red, Samian ou Eekwol, pour ne nommer que ceux-là.

ICI Musique a récemment eu l’occasion de tourner deux clips avec chanteuse Elisapie, qui interprète les pièces Arnaq, qui signifie « femme » en inuktitut, ainsi que Ton vieux nom, tirés de son plus récent album The Ballad of the Runaway Girl, où elle chante l’amour, la force de la femme et la puissance de la nature.

SUR ICI TOU.TV
Dès le jeudi 20 juin : Diffusion du documentaire L’aigle et le condor : la grande envolée.
Synopsis : Les peuples autochtones de la Guyane ont une prophétie dans laquelle l’aigle et le condor se rencontrent pour créer un lien entre les peuples. C’est à ce grand rendez-vous que nous avons eu le privilège d’assister l’été dernier lors d’un pow wow à Ornans, un magnifique village de France. Notre équipe a accompagné des autochtones du Québec, notamment de Mashteuiatsh au Lac-Saint-Jean. Un voyage au-delà de l’océan, vers l’autre et à travers soi. En dansant, ces peuples cherchent leurs racines et chérissent leur Terre-Mère. Découvrez les obstacles qui se dressent sur leur route.
Réalisation: Marc Landry
Production: ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean
Diffusion en primeur télé le dimanche 23 juin, 11 h

DANS LES RÉGIONS DU QUÉBEC :

Estrie
Une série de 3 balados sur la littérature autochtone sera mise en ligne sur Radio-Canada.ca/estrie. “Littérature autochtone : Terres, paroles et écrits” est la captation d’une conférence de Jean-François Létourneau sur le développement des littératures des Premiers Peuples et sur les enjeux qui touchent la réception de ces oeuvres. Les balados incluent des lectures par les auteurs Joséphine Bacon, Louis-Karl Picard-Sioui et Louis Hamelin.

Mauricie-Centre-du-Québec
Portail web “Kwei kway!” par les journalistes Élyse Allard et Josée Bourassa (Mauricie-Centre-du-Québec). Leur série de 8 sujets portera sur la langue et la culture atikamekw et abénakise. Elles sont allées sur le terrain, à Wemontaci, Manawan, Odanak et Wolinak, pour faire de fascinantes rencontres. Leur dossier sera en ligne dès le 17 juin.

Saguenay-Lac-Saint-Jean
Mercredi 19 juin – avant-première du documentaire L’Aigle et le Condor : la grande envolée présentée dans la communauté autochtone de Mashteuiatsh. Suivi d’une diffusion régionale sur ICI TÉLÉ le samedi 22 juin à 22 h 40 et d’une diffusion nationale le dimanche 23 juin à 11 h. Aussi sur tou.tv.

Un dossier long format sur le web : Deux générations, une même passion pour l’art autochtone. Elles ne sont pas de la même génération et n’ont pas la même façon de créer, mais Thérèse « Télesh » Bégin et Eruoma Awashish perpétuent les traditions de leur nation avec la même passion. La communauté innue de Mashteuiatsh est leur point d’attache, sur les rives du majestueux lac Saint-Jean. Portrait de deux artistes autochtones qui ont mis l’art au cœur de leur vie.

RADIOCANADA ACADIE
En juin : Reportage télé et article signé par le journaliste Nicholas Steinbach.
Il existe dans la Péninsule acadienne au Nouveau-Brunswick, deux usines de transformation de crabe et de hareng qui appartiennent à des communautés autochtones. L’une d’elle, l’usine McGraw, a entrepris des travaux de modernisation majeurs depuis quelques années. L’idée : maximiser les retombées économiques pour les autochtones de la communauté d’Elsipogtog. Au départ, les bénéfices ont permis de financer un autobus scolaire, de nouvelles installations à l’aréna, un programme de petits déjeuners pour les élèves de l’école secondaire et un programme de nettoyage extérieur dont les femmes s’occupent. Aujourd’hui, l’argent issu de l’usine de pêche permet la construction de logements pour les familles à faibles revenus dans la communauté.

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :