Remise des 31e Prix Bédéis Causa

Pour sa 31e présentation, le Festival Québec BD a remis à nouveau vendredi soir dernier ses prix Bédéis Causa. Décernés depuis les débuts de l’événement, ces récompenses soulignent le travail des auteur.e.s et l’excellence d’œuvres de bande dessinée provenant principalement de créateurs québécois. «Les Bédéis Causa sont maintenant, avec notre événement, une tradition printanière pour le 9e art québécois. Et c’est un plaisir de pouvoir mettre en lumière certains albums publiés dans l’année et la créativité des auteur.e.s d’ici et d’ailleurs avec les sept prix remis», affirme Thomas-Louis Côté, directeur de Québec BD. La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux représentants du milieu, au Musée de la Civilisation.

C’est sous le signe de la relève qu’a débuté la cérémonie avec le dévoilement du 3e lauréat du prix Jacques-Hurtubise, visant à favoriser la nouvelle création et les auteurs émergents au Québec. Ce prix, accompagné d’une bourse de 1 000$ offerte par BROUILLARD Communication, a été remis à Jessi Tremblay, lui permettant de mener à terme le premier tome de son projet L’armée du Soleil, dont on pourra découvrir certaines pages sur larmeedusoleil.anoukbd.com. De plus, le lauréat sera invité à présenter une exposition de son travail lors de la prochaine présentation du Festival Québec BD.

Soucieux de souligner certains coups de cœur du jury pour des albums francophones publiés hors Québec, Québec BD a décerné le prix Maurice-Petitdidier à l’auteur français Bastien Vivès pour l’album Une sœur (Casterman). Le prix Coup de cœur, pour un album issu d’une traduction, a quant à lui été remis à l’auteur japonais Yarô Abe, pour l’album La cantine de minuit – tome 2  (Le Lézard noir).

La cérémonie s’est poursuivie avec le prix Réal-Fillion, décerné à un auteur, scénariste ou dessinateur québécois, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel. Le jury a sélectionné l’auteur Thom, pour l’album VII (Pow Pow). Thomas Blais-Leblanc, alias Thom, a réalisé VII dans le cadre de ses études en bande dessinée à l’Université du Québec en Outaouais et démontre, avec ce premier album, une remarquable maîtrise de ce médium.

Le prix Albéric-Bourgeois, remis au meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur, dessinateur ou scénariste québécois, a été remis à Julie Rocheleau pour l’album Betty Boob (Casterman), scénarisé par la française Véronique Cazot. Sans paroles et avec le trait de crayon caractéristique de l’illustratrice de Montréal, ce superbe album traite avec fantaisie, poésie et humour du processus d’une femme pour se réapproprier sa féminité suite à un cancer du sein.

Le Grand prix de la ville de Québec, décerné au meilleur album de langue française publié au Québec, est remis cette année à l’auteur Siris, pour l’intégral de son touchant album autobiographique Vogue la valise. Issu du monde du fanzine montréalais, Siris est devenu au fil des ans une figure incontournable de la bande dessinée québécoise. Créé sur une période de plus de 10 ans, Vogue la valise est le premier véritable roman graphique de l’auteur.

La cérémonie s’est terminée avec la remise du traditionnel prix Albert-Chartier, décerné à chaque année en hommage à un individu ou organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec. Pour 2018, c’est la contribution de l’artiste et auteur Henriette Valium qui a été soulignée. Henriette Valium, de son vrai nom Patrick Henley, est une des figures marquantes du milieu du 9e art underground montréalais des années 1980 et 1990. Depuis plus de trente ans, il repousse les limites du médium avec son style provocateur et hallucinogène qui l’a gardé à l’écart de l’industrie de la bande dessinée conventionnelle. Signes d’un talent reconnu internationalement, il a vu son œuvre diffusée à de nombreuses reprises en Europe et en Amérique du Nord et a su influencer de nombreux créateurs d’ici et d’ailleurs. Le prestigieux éditeur français L’Association a d’ailleurs publié, en 2007 une anthologie complète de ses bandes dessinées, Valium Ab Bedex Compilato.

Rappelons que cette présentation des Bédéis Causa porte sur les albums publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017. La sélection des finalistes a été effectuée par un jury formé de Raymond Poirier (CKRL-FM), Marie-Hélène Vaugeois (Librairie Vaugeois), Marik Trépanier (Bibliothèque de Québec), Marco Duchesne (Librairie Pantoute), Mickaël Bergeron (CKIA-FM), Marie-Pierre Gagné (Cégep de Lévis-Lauzon) et Jérôme Vermette (Librairie La Liberté).

Le Festival Québec BD est rendu possible grâce à la précieuse collaboration de nombreux partenaires dont la Ville de Québec,  le gouvernement du Québec, Patrimoine Canadien, la Délégation Wallonie-Bruxelles, le Consulat général de France à Québec, l’Institut culturel italien de Montréal, la Fondation du Japon, le Musée de la civilisation, le Musée national des beaux-arts du Québec, le Salon international du livre de Québec, le Domaine de Maizerets, FRIMA, CKRL FM 89,1, le Journal de Québec, Télé-Québec, BROUILLARD, Parenthèses 9, la Bibliothèque de Québec, le Delta Québec, le Quartier St-Jean-Baptiste, ainsi que les éditeurs, distributeurs et autres lieux participants.

Sur la photo, de gauche à droite : Julie Rocheleau, Thom Blais-Leblanc, Siris, Jessi Tremblay et Henriette Valium

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.