Richard Reed Parry – Quiet River of Dust Vol. 2: That Side of the River disponible dès aujourd’hui via Secret City Records

LA SÉRIE DE SPECTACLES IMMERSIFS EN RÉSIDENCE À LA SATOSPHÈRE DE MONTRÉAL COMMENCE LE 25 JUIN, CONCERTS AU JAPON EN NOVEMBRE ANNONCÉS

Le multi-instrumentiste d’Arcade Fire, Richard Reed Parry dévoile aujourd’hui son nouvel album Quiet River of Dust Vol. 2: That Side of the River, le complément au Vol. 1 lancé l’an dernier. Regardez Parry discuter de la signification de l’album et de ses origines dans la bande-annonce du Vol. 2 ICI.Parry retourne en résidence au dôme de la Société des Arts technologiques (SAT) dans le cadre du Festival international de Jazz de Montréal, du 25 au 29 juin et du 2 au 6 juillet. Il sera également au Planétarium d’Hambourg, en Allemagne, du 16 au 18 août. Ces performances immersives combinent la musique de Quiet River of Dust: Vol. 1 & 2 avec des images de la nature hypnotiques et transformatrices que Richard a tournées en 360º lors des ses voyages à travers le monde. Attendez-vous à une expérience scénique incomparable qui plonge dans les eaux troubles de la mémoire et de l’inconscient. Chaque vendredi soir de la résidence inclut un spectacle additionnel, « Fins de soirée au dôme : Improvisations ambiantes dans un saisissant monde visuel 360º », mettant en vedette un ensemble musical composé du groupe de Parry et de nombreuses sommités musicales montréalaises.

La genèse de ces chansons est venue il y a dix ans, après la première tournée japonaise d’Arcade Fire en février 2008. Parry est demeuré là-bas pendant des semaines après le dernier spectacle, se rendant dans un monastère pour trouver réconfort dans ce qu’il décrit comme le plus grand silence que vous avez jamais entendu. Un jour, alors qu’il marchait seul dans une immense forêt de cèdres enneigée, il a entendu des voix distantes, des voix qui sonnaient identiques au groupe de folk dont faisait partie son père à Toronto, Friends of Fiddlers Green. (Parry avait 17 ans lorsque son père est décédé en 1995.)« Il n’y avait aucune raison pour que quelque chose sonne comme du folk des îles britanniques chanté à pleine voix là », se rappelle-t-il. « J’ai marché et marché, mais je ne pouvais jamais me rapprocher d’où la musique provenait. » Il a commencé à composer des chansons méditatives sur la mortalité. Lors d’un autre voyage au Japon des années plus tard, il a découvert la « rivière de la mort », une étendue d’eau perçue comme une zone de transition entre la vie et l’au-delà.Les deux volumes s’entremêlent, intentionnellement. Ça me donne l’impression d’être une fenêtre à multiples faces, explique Parry, une vision différente de ce monde prismatique de chansons. Les mythes folkloriques japonais, les poèmes d’adieu et la musique folk britannique sont des affluents se jetant dans une rivière de composition d’avant-garde de la fin du 20e siècle et de confection de chansons traditionnelles, le tout écrit et joué par un membre d’un groupe rock gagnant d’un prix Grammy. C’est une expérience musicale vaste et méditative avec des harmonies à la Beach Boys et un pouls hypnotique. Des chansons à niveaux multiples qui évoluent de façon linéaire, suivant un courant au lieu d’être circulaires.

Éloges pour le premier volume« Entre musique ambient, néoclassique et folk progressif — une fusion qui culmine sur les dix splendides minutes de I Was in the World (Was the World in Me) —, la voix contemplative de Richard Reed Parry se balade en nous prenant la main à travers ses brillantes et riches orchestrations. » – Le Devoir« Un album complexe, riche et recherché. De la très grande musique. » – Journal de Montréal★ ★ ★ ★ 1/2 – Exclaim!★ ★ ★ ★ – Under The Radar

SPECTACLES

25 au 29 juin 2019
Résidence Quiet River of Dust – SAT (FIJM) • Montréal, QC

2 au 6 juillet 2019
Résidence Quiet River of Dust – SAT (FIJM) • Montréal, QC

12 au 14 juillet 2019
Guelph Lake Conservation Area (Hillside) • Guelph, ON

16 au 18 juillet 2019
Quiet River of Dust Immersive Dome Show – Hamburg Planetarium • Hamburg, Allemagne

26 novembre 2019
WWWX • Tokyo, Japon

27 novembre 2019
Shangri-La • Osaka, Japon

29 mai 2020
Elbphilharmonie – Kleiner Saal • Hamburg, Allemagne

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :