Salon de la moto-vtt de Québec : un succès sur toute la ligne

Cette année encore, le Salon de la moto-vtt de Québec a été un succès. Les fabricants et les adeptes de moto se donnent rendez-vous depuis 8 ans à Québec, au Centre de foire. C’est le moment idéal pour faire fi de l’hiver et se mettre à rêver à l’été et au sentiment de liberté que peut créer la conduite de la moto ou du vtt. Au-delà des motos, l’organisatrice du Salon, Bianca Kennedy, désire en faire  un événement, une expérience unique dont le thème reste naturellement proche des amateurs de sports motorisés.

Grâce à une horaire bien garni, le Salon peut se targuer de proposer des activités variées tout au long de la fin de semaine. Spectacles de trial, simulateur de conduite, parc récréatif pour les enfants, autant de possibilités pour tous les âges et pour tous les goûts.

J’ai partagé quelques réflexions avec Bianca au sujet des tendances qui sont présentées au Salon.

Routière d’aventure – une influence positive pour le confort

La plupart des constructeurs motos ont développé plusieurs modèles de différentes cylindrées pour satisfaire à la demande croissante dans ce créneau. Chasse gardée de BMW pendant de longues années, les constructeurs japonnais et britanniques connaissent maintenant ce marché et s’y insèrent avec succès. Ces motos, dont l’usage permet de s’aventurer sur des sentiers et des routes plus « sauvages », assurent un plus grand confort au conducteur et au passager. Leur maniabilité en font des motos agréables à conduire. Avec l’apport des technologies, elles deviennent aussi plus sécuritaires, comme la plupart des autres modèles d’ailleurs.

Cafe racer – un retour vers le futur

Cette tendance se poursuit aussi avec force. Il y a quelques années, les custom build étaient le lot des ateliers de rafistolage. Les habiles mécaniciens prenaient une moto âgée, souvent même plus en état de marche, puis en faisait une nouvelle moto aux airs vintage, pour le plaisir du conducteur qui y voyait un signe de personnalisation impossible à imiter. Les constructeurs se sont penchés sur la question… et proposent aujourd’hui des motos personnalisables avec l’attrait des nouvelles technologies disponibles aujourd’hui, ce qui était plus difficile à atteindre avec les motos remontées. On y retrouve confort et technologie avec un look rétro qui fait tourner les têtes.

L’exposition de motos antiques revêtait un caractère particulier cette année, dans le même sens que l’engouement pour les motos d’une autre époque. En effet, un prêt du musée L’Épopée de la moto rendait hommage à ces vieilles bécanes à moteur qui ont roulé sur nos routes autrefois. Il était intéressant de comparer ces modèles avec ce qu’on retrouve maintenant sur le marché… et on peut dire que la moto a beaucoup évolué!

L’avenir de la moto électrique?

Encore cette année, rien à se mettre sous la dent à ce sujet, mis à part la Vespa Elettrica, un scooter électrique doté d’un moteur de 4 kW et d’une autonomie de 100 km. Cela en ferait un parfait véhicule pour des déplacements urbains individuels. Sa conduite requiert un permis moto. Son prix, qui avoisine les 10 000$ s’explique par la qualité iconique de la marque et l’aspect avant-gardiste de l’électricité dans le domaine de la moto. J’avais souhaité voir les motos Zero sur place, mais comme il y a encore peu de concessionnaires en territoire québécois, ça peut expliquer pourquoi ils étaient absents. Notez que Zero promet une nouvelle révolution le 25 février prochain dans le domaine de la moto électrique… à voir sur leur site!

Technologie innovante : la transmission automatique chez Honda

Honda a avancé le développement d’une transmission automatique à contrôle électronique, le DCT. Cette transmission se déploie sur différents modèles, notamment l’Africa Twin et la Goldwing. Le simulateur sur place permettait aux visiteurs de voir comment se comporte la transmission lorsque la moto est soumise à des accélérations subites en situation de dépassement. Je dois dire que ça semble plutôt efficace. La puissance de la moto en démonstration permettait de voir que le changement de vitesse est efficace et bien calibré.

D’autres technologies sont de plus en plus accessibles pour les autres motos, comme l’ABS, l’antipatinage, et bien d’autres bébelles qui font que l’avenir de la moto est en constante ébullition!

 

En résumé, le Salon de la moto-vtt de Québec reste un bon moyen se plonger virtuellement dans la saison chaude et de reprendre le guidon de nos rêves!

Author: Yannick Lepage

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :