Télévision – En primeur aux GRANDS REPORTAGES – APOCALYPSE la paix impossible (1918-1926)

Après nous avoir plongés dans la fureur de la Première Guerre mondiale, les auteurs Isabelle Clarke et Daniel Costelle signent la nouvelle minisérie APOCALYPSE LA PAIX IMPOSSIBLE (1918-1926). Réalisée à partir de centaines d’heures d’archives inédites restaurées, mises en couleurs et sonorisées, cette nouvelle minisérie documentaire en deux épisodes, racontée par Mathieu Kassovitz, nous fait vivre les turbulences qui ont suivi la Grande Guerre, de 1918 à 1926, et qui fondent toute l’histoire du XXe siècle.

À l’occasion des commémorations du centenaire de l’armistice signé le 11 novembre 1918, APOCALYPSE LA PAIX IMPOSSIBLE (1918-1926) sera présentée en primeur dans le cadre des GRANDS REPORTAGES les 7 et 8 novembre à 20 h sur ICI RDI et à DOC HUMANITÉ, les samedis 10 et 17 novembre à 22 h 30 sur ICI TÉLÉ et ICI TOU.TV.

Épisode 1 – La vengeance
Le 11 novembre 1918, au sortir d’une guerre totale qui a fait 10 millions de morts chez les militaires, 9 millions chez les civils et 21 millions de blessés, l’humanité survivante fête la fin des combats dans un déferlement de liesse populaire. Mais, au cœur de l’Europe, en Allemagne, en Russie, en Hongrie, la Révolution communiste menace de tout emporter. Au château de Versailles, les Vainqueurs fabriquent la Paix. Traumatisés par les combats et le fléau de la grippe espagnole, les soldats démobilisés regagnent leurs foyers aux quatre coins d’un monde bouleversé par la guerre.

Épisode 2 – Retour vers l’enfer
Peuplées de vétérans, d’invalides, de veuves et d’orphelins, d’exilés, de déportés, les sociétés tentent de se reconstruire. Mais elles peinent à faire le deuil des milliers de soldats inconnus qui reposent dans la glaise des champs de bataille. Les blessures mal soignées se gangrènent. Des mouvements nationalistes résolus à imposer leur idéologie totalitaire émergent. Alors que les populations occidentales tentent aveuglément d’oublier la guerre au rythme effréné du Charleston, les années folles de l’après-guerre emportent irrémédiablement le monde vers une nouvelle Apocalypse.

APOCALYPSE LA PAIX IMPOSSIBLE (1918-1926), le nouvel opus historique du tandem Isabelle Clarke et Daniel Costelle, a été précédé des miniséries APOCALYPSE la 2ème Guerre mondiale (6 épisodes, 2009); APOCALYPSE Hitler (2 épisodes, 2011), primée « Meilleure série documentaire d’archives » par History Makers à New York en 2012; et APOCALYPSE la 1ère Guerre mondiale (5 épisodes, 2014), la série documentaire la plus regardée au monde (plus de 300 millions de spectateurs hors Chine) diffusée dans 167 pays, récipiendaire de quatre prix Gémeaux et de deux Prix Écrans canadiens.

Scénario et réalisation : Isabelle Clarke et Daniel Costelle
Coproduction officielle Canada-France : Josette D Normandeau, Amy Webb, Idéacom international (Canada) et Louis Vaudeville, Pascale Ysebaert, CC&C (France)
Réalisateur-coordonnateur (Les grands reportages et Doc humanité) : Georges Amar

La production en quelques chiffres

L’équipe archives s’est entourée de 5 recherchistes (canadien, britannique, italien, américain, russe) pour mener à bien cette recherche. Sur une période de 8 mois, 80 sources d’archives du monde entier ont été sollicitées dont 16 cinémathèques amateurs pour retracer cette fresque allant de la Grande Histoire du Traité de Versailles à l’histoire plus intime de ces individus découvrant les premières caméras amateurs. L’équipe à relever le défi de retrouver les bobines de films des quelque 50 sources d’archives retenues pour le montage et a consacrée 850 heures pour les restaurer.

10 destins à découvrir en réalité augmentée

L’application Apocalypse 10 destins, réalité augmentée propose une expérience originale en 10 chapitres composés de saynètes fictives et de montages d’archives. À travers les chapitres, on fait la rencontre de 10 personnages fictifs, mais inspirés de la réalité, qui témoignent de leur point de vue sur la Première Guerre mondiale. On assiste à l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand à Sarajevo aux côtés du journaliste Dim Seed et de son photographe Howard Kumer. Ces personnages reviendront au gré des chapitres et croiseront d’autres personnages dont Louise Masson, qui quittera son Québec natale pour devenir infirmière bénévole dans les hôpitaux des zones d’affrontements.

Cette application de réalité augmentée, produite par Idéacom International, sera disponible pour les plateformes Apple et Android dès novembre.

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.