Théâtre -Le TNM à Paris – L’Avalée des avalés de Réjean Ducharme

Créée cet été au Théâtre du Petit Louvre dans le Festival Off d’Avignon, L’Avalée des avalés, dirigée par Lorraine Pintal d’après le roman de Réjean Ducharme, a connu en juillet un magnifique succès public et critique. Cette petite forme théâtrale du Théâtre du Nouveau Monde est née plusieurs mois avant le décès de Réjean Ducharme. Sa mort n’a fait que vivifier l’importance de faire entendre sa parole, toujours aussi actuelle et novatrice, dérangeante et exigeante. Pleine d’ironie, de violence, de révolte. Et d’exubérance verbale.

Cette pièce fait entendre la prose puissante de l’écrivain québécois Réjean Ducharme. Un très beau texte porté par de formidables comédiens. — Le Figaro

Sarah Laurendeau est éblouissante. Un spectacle à ne pas manquer. —

En début novembre, la troupe ducharmienne, formée de Sarah Laurendeau qui interprète le rôle de Bérénice Einberg, Benoît Landry, celui de son frère bien-aimé Christian, et Louise Marleau, leur mère Chamomor, s’envole de nouveau vers la France pour y présenter, du 6 novembre au 8 décembre, vingt-cinq autres représentations sur la scène parisienne du Théâtre Les Déchargeurs, lieu de diffusion situé dans les Halles et reconnu pour sa mission entre littérature et théâtre.

En portant à la scène ce roman mythique qui a été reconnu comme un événement historique en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, le TNM veut porter à travers la Francophonie européenne cette langue inventive et ludique, jamais égalée, faire découvrir et garder toujours vivante cette œuvre parmi les plus fortes et célébrées de la littérature québécoise. Réjean Ducharme est toujours cet écrivain fantôme et son avalée, véritable hymne à la liberté, demeure d’une étonnante modernité.
Portés par la mise en scène de Lorraine Pintal, les comédiens Benoît Landry, Sarah Laurendeau et Louise Marleau offrent à l’écriture explosive et poétique de Ducharme une autre dimension.Ce texte puissant est honoré par une mise en scène originale et une interprétation prodigieuses. On hurle de l’intérieur et on rit de l’absurdité du monde. — Maze

Benoît Landry et Sarah Laurendeau incarnent ce duo à vif avec d’énormes capacités de résistance, d’humour et de poésie.  Drôles aussi et superbement dirigés par Lorraine Pintal. — Télérama

L’Avalée des avalés

D’après le roman de Réjean Ducharme
Direction Lorraine Pintal / scénographie Charles Binamé / conception lumières Anne‑Marie Rodrigue‑Lecours / Stylisme Carole Castonguay / Maquillages Jacques‑Lee Pelletier

Distribution Sarah Laurendeau, Benoît Landry, Louise Marleau

Durée 1 h 10
Une création du Théâtre du Nouveau Monde 
Production La Reine blanche / Les Déchargeurs en accord avec le Théâtre du Nouveau Monde
Production déléguée Le Pôle buro, Ludovic Michel

Spectacle créée en collaboration avec le Festival international de littérature (FIL 2016)
Avec le soutien du Centre Culturel Canadien à Paris et le Conseil des arts et des lettres du Québec

Du 6 novembre au 8 décembre sur la scène du Théâtre Les Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs 75001 Paris / Métro Châtelet
www.lesdechargeurs.fr / 01 42 36 00 50

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.