Tout le monde en parle – les invités du 18 novembre 2018

LE PACTE : MOBILISER POUR MIEUX INFLUENCER

Depuis une semaine, les Québécois sont invités à signer le Pacte pour la transition, une initiative du metteur en scène Dominic Champagne. Aux côtés de *Catherine Morency*, ingénieure, et de François Delorme, économiste, il vient remettre les pendules à l’heure sur le projet qui, à son grand étonnement, polarise et soulève les critiques. Si personne ne peut se prétendre vertueux sur les questions environnementales, tous les citoyens gagnent à se mobiliser pour pousser les politiques à changer à la hauteur des avertissements scientifiques, notamment sur la question du climat.

EMILIE PERREAULT : CES ŒUVRES QUI HAPPENT

Livre devenu série télé, Faire œuvre utile est un projet que porte Emilie Perreault afin de démontrer l’impact d’une œuvre dans la vie d’une personne. Elle ne pouvait trouver plus juste concordance entre l’histoire de Louis-Philippe, ce père qui a perdu son bébé en l’oubliant dans sa voiture à l’été 2016, et celle racontée par Biz dans le roman Naufrage paru cinq mois avant le drame. Contrairement au personnage du livre, Louis-Philippe n’est pas tombé dans la déchéance. Si ce père endeuillé trouve la force de parler de cette journée fatale, parce qu’il croit qu’il peut aider d’autres parents dans sa situation.

VIRGINIE FORTIN : UNE ÉTOILE FILANTE

Dans l’infiniment grand, Virginie Fortin se sent toute petite. Avec son premier spectacle solo Du bruit dans le cosmos, elle défend à merveille sa place dans l’univers de l’humour! Dans son spectacle, elle pose des questions existentielles non pas sur les grands principes de la philosophie, mais plutôt sur ce qui l’habite en tant qu’être humain. À la télé comme sur scène, elle touche assurément des cordes sensibles : celle de la santé mentale dans Trop, et celle de l’actualité avec l’émission L’heure est grave. Comme si ce n’était pas assez, elle s’inscrit au firmament de la petite histoire de Tout le monde en parle en devenant notre 3 000e
invitée!

BERNARD WERBER : CONTES DES MILLE ET UNE VIES

Savez-vous qui vous êtes, ou plutôt qui vous avez été? Le célèbre auteur *Bernard Werber* pose la question dans le roman La boîte de Pandore, lequel relate l’histoire d’un professeur qui utilise l’autohypnose pour visiter ses vies antérieures. Comme son personnage, l’auteur s’adonne à visualiser ses vies passées, 111 très exactement, à travers des voyages dans les confins de ses rêves éveillés. Ceux-ci transcendent
l’imaginaire puisqu’ils lui procurent de véritables sensations, de vrais sentiments. Avertissement : comme pour l’hypnose, la foi ou la spiritualité, il faut être réceptif pour gober tout ça! Mais si le fait de visualiser le passé permettait juste… de rêver mieux?

LES TROIS ACCORDS : PLAISIR RENOUVELÉ

Après 15 ans de carrière, Les Trois Accords récidivent avec un 6e album simplement intitulé Beaucoup de plaisir. Visiblement, ils n’ont pas cherché le titre bien loin puisqu’ensemble, ils témoignent du fun brut qu’ils ont vécu en enregistrant l’album dans un chalet-studio de Saint-Zénon. S’ils arrivent à renouveler le plaisir
ainsi, c’est que la bande d’amis se retrouvent ailleurs que dans la musique, notamment avec l’organisation de deux festivals et des investissements immobiliers, le tout dans leur Drummondville natal.

EMIL FERRIS : TOUS DES MONSTRES

L’illustratrice Emil Ferris a un penchant pour les monstres. Ça tombe bien, car selon elle, nous sommes tous des monstres! Son histoire est plutôt singulière. Après des années de vache maigre, six ans de création effrénée et 48 refus d’éditeurs, elle a finalement publié le roman graphique Moi ce que j’aime, c’est les monstres en 2017. Son œuvre, réalisée au stylo-bille, est teintée de ce qui a forgé son existence : la
violence de Chicago dans les années 60, la pauvreté, la maladie, sa propre singularité… Au final, ses monstres sont un catalyseur de ses peurs, de nos peurs.

@crédit photo: Karine Dufour

Author: Communiqués

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :