Trois chambres sans lit – Del Busso

Depuis que tu l’as revu, la honte est revenue. Elle le sait. Tu lui mens. Je te l’ai dit, tu ne le connais pas. C’est un vieil ami. Il était de passage en ville, il m’a textée pour aller boire un verre, j’ai dit oui, c’est tout. C’est en t’éloignant que tu trouves la force de respirer. Dans la cuisine, tu ouvres le réfrigérateur, en sors une bouteille de vin.

Ne la regarde pas. Elle le sait. Ne la regarde pas. Tu en veux ? lui demandes-tu d’un ton fabriqué. Tu débouches la bouteille et sers deux verres.

**

Trois chambres sans lit est un objet particulier, entre l’écriture fragmentée, la poésie et le journal intime. Par de courtes entrées, l’autrice nous plonge dans un récit où le dédoublement est de mise – tantôt on suit la narratrice, tantôt nous suivons l’histoire comme si nous étions le/la protagoniste.

Clara était donc venue te rejoindre.

Clara t’avait pardonné.

Alternant les points de vues, l’histoire se construit morceau par morceau. La vie d’un couple se voit perturbé quand un ancien amoureux resurgit subitement. Comment se défaire d’un passé malsain, déjouer nos démons, fuir la jalousie destructrice ? Comment se remettre de l’irréparable ? Le ton et l’adresse (alternant entre la première et deuxième personne du singulier) changent presque à chaque fragment et nous permet d’accéder à une pluralité des paroles, ce qui enrichit grandement l’histoire et notre vécu lors de la lecture de ce livre.

Le rouge est un mauvais présage. Tu aurais dû te méfier. La promenade du bord de mer est déserte, le sable brûlant. La chaleur t’oppresse et t’empêche d’accélérer le pas.

Avec ce livre hybride, découpé en trois parties, Éloïse Demers Pinard nous offre un bel exemple de poésie contemporaine car elle repousse les limites du récit et de la forme sans pour autant devenir abstrait ou hermétique. L’écriture est simple et efficace, les images, fortes et percutantes. On vogue entre le songe et le réel et le livre se dévore comme un roman policier.

**

Trois chambres sans lit

Éloïse Demers Pinard

96 pages — 14,95 $

ISBN 978-2-924719-76-3

Author: Thomas Duret

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :