Une soirée musicale éblouissante de l’OSQ en compagnie des chanteuses Marie-Nicole Lemieux et Julie Bouliane

Mercredi soir dernier en la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec, l’Orchestre symphonique de Québec invitait la contralto Marie-Nicole Lemieux pour un concert en lui laissant carte blanche pour son programme musical. Elle a eu l’heureuse initiative d’inviter un autre grand talent originaire du Saguenay : la mezzo-soprano Julie Bouliane dans un programme tout Rossini.

Le jeune et doué chef Nicolas Ellis tout comme la talentueuse Marie-Nicole Lemieux étaient si contents de retrouver un public pour un concert en salle. Les musiciens de l’orchestre avec leur chef et les chanteuses invitées ont offert au public présent une soirée musicale splendide.

Une sélection d’airs des grands opéras de Rossini a été présenté soit en solo ou en duo ainsi que deux ouvertures d’opéra du fameux compositeur. Marie-Nicole Lemieux excellait et nous a émerveillé par son contrôle, sa maîtrise vocale remarquable, sa virtuosité, son jeu et son émotion vive. Quelle aisance dans chacun des airs. L’orchestre fort bien dirigé par le chef Ellis a donné tout le lustre nécessaire à cette musique grandiose et exigante. Soulignons entre autres les solos superbes du hauboïste Phillipe Magnan dans l’ouverture de L’Italienne à Alger. Au plan vocal, le public a pu apprécier la beauté, la force et la délicatesse du timbre de Julie Bouliane.

Les duos étaient tout à fait réussis dans un accord parfait des voix avec la complicité constante du chef. Mentionnons Una voce poco fa, tiré du Barbier de Séville. Moments intenses, émouvants par nos deux cantatristes.

La surprise de la soirée en finale fut le fameux Duo des chats de Rossini rendu avec talent, humour et fantaisie. Le public jubilait à l’issue de la soirée.

Il faut dire à qu’en cette période la pandémie, l’entrée et la sortie du Grand Théâtre, le concert, bref le tout se vit très bien. Souhaitons d’autres concerts de l’OSQ au Grand Théâtre.

Le programme du concert :

G. ROSSINI
Tancrède, « O patria…di tanti Palpiti »
Soliste : Marie-Nicole Lemieux
G. ROSSINI
Le Barbier de Séville, ouverture
G. ROSSINI
La Dame du lac, « Mura felici »
Soliste : Marie-Nicole Lemieux
G. ROSSINI
La Dame du lac, « E nel fatal conflitto…vivere io non potrò »
Solistes : Marie-Nicole Lemieux et Julie Boulianne
G. ROSSINI
Cendrillon, « Nacqui all’affanno (…) Non più mesta »
Soliste : Julie Boulianne
G. ROSSINI
L’Italienne à Alger, ouverture
G. ROSSINI
L’Italienne à Alger, « Per lui che adoro »
Soliste : Marie-Nicole Lemieux
G. ROSSINI
L’Italienne à Alger, « Cruda sorte »
Soliste : Marie-Nicole Lemieux
G. ROSSINI
Le Barbier de Séville, « Una voce poco fa »
Solistes : Marie-Nicole Lemieux et Julie Boulianne
G. ROSSINI
Pièce surprise : Duo des chats
Solistes : Marie-Nicole Lemieux et Julie Boulianne

Author: Jacques Leclerc

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This