Version québécoise de Dix pour cent LES PILIERS DE L’AGENCE AMG SERONT LES INVISIBLES

Les invisibles, c’est le titre de l’adaptation québécoise de la série à succès Dix pour cent et on annonçait hier, en grande primeur, à l’émission ARTIS, le tapis rouge, l’identité de ses quatre principaux comédiens. Produite par ALSO, maison de production de Sophie Lorain et Alexis Durand Brault, et Forum Films de Richard Lalonde, en collaboration avec Québecor Contenu, la série réunira donc Bruno Marcil, Karine Gonthier-Hyndman, Benoit Mauffette et Danièle Lorain; les quatre piliers de l’agence AMG.

C’est le 1er mai qu’a débuté le tournage de cette touchante, humaine et amusante série qui se déroule dans l’univers des agents d’artistes. Là où la réalité dépasse souvent la fiction. Les invisibles sont les travailleurs de l’ombre, les confidents, les anges gardiens de vos artistes préférés et c’est dans les coulisses du show-business québécois que nous allons suivre leurs aventures.

L’histoire

Des agents d’artistes, aux personnalités hautes en couleur et aux vies personnelles compliquées, se battent jour après jour afin de trouver les meilleurs rôles pour leurs prestigieux clients. Quand Camille, la fille illégitime de Jean-Frédéric, débarque à Montréal pour chercher du travail, cette dernière est alors plongée dans le quotidien mouvementé de l’agence et nous fait découvrir à travers son regard naïf les dessous de la célébrité.

QUI SONT LES INVISIBLES?

Jean-Frédéric (Bruno Marcil) Ambitieux et calculateur, Jean-Frédéric privilégie l’argent et les affaires. Les artistes lui servent avant tout à assoir son pouvoir. L’arrivée de Camille à l’agence va bouleverser sa vie.

Alexandra (Karine Gonthier-Hyndman) Alexandra est impulsive et quelquefois névrosée. Mais son intelligence, son côté rebelle et les combats qu’elle mène pour ses artistes en font l’exacte opposée de Jean-Frédéric.

Gabriel (Benoit Mauffette) Gabriel est un gars tout ce qu’il y a de plus simple, un peu bonasse, pas très requin, sans fard, l’exact opposé des stars. Il vit à travers ses acteurs, surtout ses actrices. Loyal à l’excès, le travail occupe tout son temps.

Arlette (Danièle Lorain) Le milieu des artistes n’a plus de secrets pour Arlette. Elle n’a plus l’âge de mentir, de faire des courbettes. Drôle et légèrement en décalage, elle incarne les valeurs premières de l’agence.

Comédiens, chanteurs, humoristes, ou auteurs d’ici seront au coeur des intrigues de cette série de 24 épisodes d’une heure, signés Catherine Léger. Beaucoup plus qu’une adaptation, ce format permet à l’auteure une véritable immersion dans l’intimité des personnages. À la réalisation, Alexis Durant-Brault et Sophie Lorain, deux personnalités talentueuses qui nous ont habitués à des projets de grande qualité.

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.