VUES D’AFRIQUE se poursuit à la Cinémathèque québécoise jusqu’au 22 avril

Le 34e Festival international de cinéma Vues d’Afrique, présenté par Québecor, en partenariat avec Royal Air Maroc, Transporteur officiel, arrive déjà à mi-parcours. Après cinq jours de projections, de rencontres, de débats et de soirées endiablées, Vues d’Afrique continue de vous faire découvrir le cinéma africain et créole à la Cinémathèque québécoise jusqu’au 22 avril.

MERCREDI – Cameroun et Rwanda

Le Festival poursuivra sa lancée mercredi, en mettant à l’honneur le Cameroun et le Rwanda. Présenté en première internationale, Cameroun à l’heure de Boko Haram, du documentariste québécois Grégoire Viau, trace le portrait d’un pays à la fois dévasté par le terrorisme et inversement motivé par son développement économique. Cette projection sera précédée des courts métrages camerounais Private Investigation et Point de Vue, qui abordent à leur façon la condition féminine en Afrique. La séance Spécial Rwanda nous propose 5 films, notamment Blind Teacher Kabarebe et Who I am ?, qui nous transportent dans des écoles où les étudiants sont exposés à la différence et à la diversité. La saga historique Le rêve français sera projetée en présence du réalisateur Christian Faure et de la productrice France Zobda. Les deux séances sont offertes au prix spécial de 15$ (achat des billets sur place à la Cinémathèque québécoise).

Programmation complète du mercredi 18 avril :

bit.ly/VDA2018_jour6 JEUDI – Développement durable

Une séance spéciale mettra en lumière les efforts africains liés au développement durable, d’abord avec la projection de L’or…dure, qui peint le génie de certains créateurs transformant les déchets en nouveaux objets, puis avec Permakabadio, film sénégalais portant sur un projet de permaculture lancé par les villageois de Kabadio. L’Algérie sera à l’honneur avec le court métrage Ferraille suivi du film À mon âge je me cache encore pour fumer, un accès privilégié au coeur d’un hammam, où mères, filles et amantes se confrontent. Du côté du Gabon, on fera la belle part à sa musique et sa culture avec On est tous pygmées, de la cinéaste française Hélène Charpentier, une chronique sociale, musicale, écologique et spirituelle du Gabon, ainsi qu’Aziz Inanga : Éclipse du clair de lune, portant sur cette célèbre chanteuse africaine disparue subitement de la scène. Également présenté ce jeudi, l’excellent documentaire Comme un caillou dans la botte, de la réalisatrice québécoise Hélène Choquette, qui rapporte les difficultés vécues par des Sénégalais expatriés à Florence, qui sont malgré eux obligés de survivre en tant que marchands illégaux.

Programmation complète du jeudi 19 avril : bit.ly/VDA2018_jour7


VENDREDI : Connexions africaines

Cette journée de projections fera voyager au coeur de conflits africains, notamment avec This is Congo, de Daniel McCabe, qui entraîne le spectateur sur les lignes du conflit entre les différents acteurs clés pour offrir une vision franche et unique de ce qui se passe en République démocratique du Congo, et Watu Wote, nommé cette année aux Oscars, où Katja Benrath dépeint un Kenya ciblé par les attaques terroristes du groupe Al Shabab depuis près d’une décennie. Le Maroc sera à l’honneur avec le film Lhajjates, mettant en scène quatre vieilles dames qui reprennent le goût à la vie en se rebellant, précédé du court métrage En route vers le paradis, où un père tente de sauver son fils recruté par un groupe djihadiste. En soirée, la Nuit de la série – Afrique Connexion proposera, au coût modique de 15$ (achat des billets sur place à la Cinémathèque québécoise), le visionnement d’un bon nombre de séries africaines en plein essor, telles que Brouteur.com, 2 couples et 1 foyer et Aissa, du réalisateur camerounais Jean Roke Patoudem.

Programmation complète du vendredi 20 avril : bit.ly/VDA2018_jour8

SAMEDI – Séance famille, Spécial Berbère et Cérémonie de clôture

Le samedi marquera la grande soirée de clôture de cette 34e édition du Festival Vues d’Afrique, qui aura lieu dès 18h à la Cinémathèque québécoise. En plus de la remise des prix décernés par le jury, le Festival profitera de cette soirée pour placer le cinéma rwandais de l’avant, avec entre autres les courts métrages Akarwa et The Discord. Parallèlement, le Spécial Berbère mettra à l’avant-plan les traditions de ce groupe ethnique d’Afrique du Nord, en abordant notamment la renaissance des civilisations et du pardon (Briska) et du rôle des femmes dans la sauvegarde de la langue et l’identité kabyle (D wagi id asirem / C’est ça l’espoir). À ne pas manquer également : la seconde séance familiale présentant le film d’animation camerounais Minga et la cuillère cassée, gratuite pour les moins de 13 ans.

Programmation complète du samedi 21 avril : bit.ly/VDA2018_jour9

DIMANCHE – Dernier tour de piste

Pour sa dernière journée, le Festival présente Quand Paul traversa la mer, qui trace le parcours de Paul, frayant son chemin du Cameroun et à travers le Sahara jusqu’à la côte marocaine, où il vit dans une forêt, prêt à traverser la Méditerranée, lorsqu’il rencontre le réalisateur Jakob Preuss. On retrouvera aussi le documentaire Inkotanyi, faisant le portrait de l’actuel président du Rwanda, Paul Kagame. Haïti sera à l’honneur lors d’une soirée spéciale, avec la projection de Douvan jou ka lévé (Le jour se lèvera), explorant l’ambivalence culturelle qui existe parfois entre spiritualité et santé mentale alors que Rara fait découvrir cette musique traditionnelle créole et que le court métrage En éclaireur qui nous présente Joël Dogué, 60 ans, membre d’Électricien Sans Frontières, qui part seul pour la première fois en mission d’urgence en Haïti.


Programmation complète du dimanche 22 avril :
bit.ly/VDA2018_jour10

LA FÊTE CONTINUE AU BAOBAR

Le Baobar continuera de rassembler et d’animer nos festivaliers tous les jours du festival. Le mercredi, la musique camerounaise sera mise à l’avant-plan avec Veeby, Doudou Noumabeu et Zagor Essouma, qui animera la soirée jusqu’à 23h. L’artiste hip-hop montréalaise Meryem Saci sera en performance le jeudi dès 23h10, alors que Monna Muse nous fera danser le vendredi avec son univers afro pop. Un petit-déjeuner suivi d’un service de traiteur sera proposé samedi matin à l’occasion de la séance familiale et l’animation se poursuivra ensuite jusqu’à minuit à l’occasion de la cérémonie de remise de prix du festival. C’est la Dj Lady Special K qui s’occupera de l’ambiance musicale le dimanche 22 avril alors que le Festival tirera à sa fin.

Pour toute la programmation : vuesdafrique.com/programmation2018

Vues d’Afrique tient à remercier les partenaires de l’édition 2018 du Festival 

Auteur: Communiqués

Partager cet article sur

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.